Nuit Debout

Les Kita s'emmerdent à Nantes. Pas nous !

Modérateur: FootNantais modo

Re: Nuit Debout

Messagepar Delnaja » 12 Avr 2016 13:04

Reprise du dernier message :
Vikingix a écrit:
Delnaja a écrit:Moi qu'une personne hautement qualifiée, avec de grosses capacités d'adaptation et une grande souplesse d'esprit arrive toujours à tirer son épingle du jeu, ça me laisse de marbre. Je pense surtout à la quinquagénaire usée par un boulot aliénant qui n'a plus la plasticité pour repartir sur autre chose en vendant son pavillon pour faire valoir son expérience pro à cinq cents borne de là où vivent ses enfants.


Ce n'est pas une question de qualification. Adaptation et souplesse d'esprit oui, mais c'est à la portée de tout le monde, peu importe son parcours.


Bah, c'est faux. C'est une vision déformée, élitiste, de la condition des travailleurs. Et une belle inversion aussi, avec notamment des ouvriers détruits par des formes d'organisation du travail qui annihilent tout type d'initiative mais qui devraient avoir la souplesse et la capacité d'adaptation pour encaisser un licenciement tous les deux ans. :smt023

Sincèrement, partager quelques jours le quotidien d'un médecin du travail te ferait peut-être changer d'avis sur cette espèce d'irréductible intégrité/force dont ne devrait jamais se départir l'individu.

Certaines personnes ont peut-être cette plasticité, mais vouloir en faire une généralité sans modifier l'organisation du travail, c'est pas sérieux.

Edit : jésus a bien mieux répondu
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 19675
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: Nuit Debout

Messagepar Gui » 12 Avr 2016 13:31

donuts a écrit:Mais le plus grave reste l'inversion de la hiérarchie des normes, porte ouverte à tous les abus, sous couvert d'un accord avec les syndicats, le plus souvent contrôles/adoubés/manipulés par les employeurs. (rayer la mention inutile)

A ce propos, je ne sais pas si ça tient toujours dans la nouvelle version de la proposition de loi, mais la possibilité de renégocier un accord avec les syndicats minoritaires (et ce sans quorum obligatoire) était juste fabuleuse.

StanAjax a écrit:Sinon, ça doit marcher différemment dans chaque entreprise mais l'intérim, par exemple, c'est compté comme de la prestation extérieure (comme un sous-traitant, quoi) dans la compta analytique. C'est pas la même ligne que les salaires des employés, et ça peut avoir son importance pour une raison ou une autre...

Effectivement, je l'ai entendu ça dans les très grosses sociétés ou les sociétés intégrées dans un groupe.
Ou les décisions sont prises suivant les chiffres du compte de résultat de l'année :smt022

Vikingix a écrit:Pour moi, il faudrait qu'une prise de conscience se fasse. Chacun a des compétences, chacun a quelque chose a apporter à une entreprise. Il faut inverser ce rapport de force, ou au moins l'équilibrer, en arrêtant de croire que l'employé a besoin d'un employeur, et que c'est une relation à sens unique. Non, l'employeur a aussi besoin de l'employé, sans lui une entreprise ne peut fonctionner. Et il vaut mieux qu'il soit compétent et motivé.Il ne faut donc pas avoir peur du licenciement, c'est une partie intégrante de la vie au travail. Et envisager que si l'employeur décide de se passer des compétences d'un employé, tant pis pour lui, car l'employé ira en faire bénéficier un autre. Évidemment, cela demande un minimum de compétence, de motivation, et de confiance en ses capacités.

Vision ultra-élitiste...
Et tu fais quoi des personnes qui n'ont pas (ou peu) de qualifications, qui bossent à la chaîne et qui sont donc "remplaçables" facilement. Le rapport de force est déjà (logiquement ou non) à l'avantage de l'employeur. La loi doit être faite pour tenter de protéger les "plus faibles/précaires" des salariés. Sans compter évidemment le point soulevé par Stan des éventuelles contraintes géographiques (Tu fais quoi quand t'as une proposition de reclassement à 500 bornes de chez toi (pour ne pas dire des fois à l'étranger avec salaire au tarif local évidemment ) ? Tu quittes ta femme/ton mari et tes gosses et tu y vas pour la sacro-sainte flexibilité ?
Avatar de l’utilisateur
Gui
Pongiste Athletic
 
Message(s) : 21695
Inscription : 09 Juil 2007 20:16

Re: Nuit Debout

Messagepar StanAjax » 12 Avr 2016 14:05

Gui a écrit:Effectivement, je l'ai entendu ça dans les très grosses sociétés ou les sociétés intégrées dans un groupe.
Ou les décisions sont prises suivant les chiffres du compte de résultat de l'année :smt022


Dans les établissements publics où il faut respecter un quotum d'ETP (Equivalents Temps Plein) aussi. Enfin, respecter, c'est un grand mot. L'objectif est surtout de toujours rester en-dessous pour montrer à l'Etat qu'on peut faire toujours plus avec toujours moins de gens. :smt007


Vikingix a écrit:Ce n'est pas une question de qualification.


Tout à fait d'accord. L'esclave est souvent très adaptable. :smt007

Vikingix a écrit:Adaptation et souplesse d'esprit oui, mais c'est à la portée de tout le monde, peu importe son parcours.


Pas du tout d'accord.

Outre ce qui a déjà été expliqué par Del', Jésus ou Gui, tu parlais d'aller dans les secteurs "où il y a du boulot".
Ben non.
Si ces secteurs sont mortifères pour la société, tu parles d'un projet. Bouffer aujourd'hui pour mieux faire crever mes enfants demain.
On est en plein dedans, certes.
Mais c'est pas une raison pour s'y vautrer avec "souplesse d'esprit"...
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 19281
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Nuit Debout

Messagepar anas lex » 12 Avr 2016 14:28

sansai a écrit:Ah par contre sur celle-là ils sont très clairs : c'est pas pour favoriser l'emploi. C'est pour poser un nouveau modèle de société. On peut pas être plus clair idéologiquement parlant.

François Hollande a écrit:« Elle va sans doute être votée en juin ou en juillet, 49.3 ou pas. Mais je sais bien qu’elle ne fera pas baisser le chômage dans l’immédiat. Ce sont les baisses de charges et le plan de formation professionnelle qui produiront de rapides effets. Non, cette loi, je la fais pour poser un nouveau modèle social, enjamber 2017, travailler pour après. »


http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu ... age-923147

Ouep, j'en avais déjà parlé sur un autre fil, l'info avait également été relayée sur le Figaro.
Avatar de l’utilisateur
anas lex
là par hazare
 
Message(s) : 14677
Inscription : 31 Déc 2004 12:02
Localisation : #jesuiswaldemar

Re: Nuit Debout

Messagepar Gui » 12 Avr 2016 14:30

Honnêtement, ils voudraient que cela pète, ils ne s'y prendraient pas autrement.
Faut vraiment être complètement déconnecté de la base pour oser balancer des propositions pareilles sans trembler des genoux.
Avatar de l’utilisateur
Gui
Pongiste Athletic
 
Message(s) : 21695
Inscription : 09 Juil 2007 20:16

Re: Nuit Debout

Messagepar superman » 12 Avr 2016 14:47

C'est assez représentatif du blocage que ça provoque. Il existe des gens en France (et ailleurs en Europe/USA) qui ne perçoivent de la libéralisation/mondialisation du marché du travail que ses aspects positifs.

Quand on vient d'un milieu plutôt favorisant (à défaut d'être favorisé), quand pendant les études aucun mouvement social n'est venu contre-balancer le modèle bien sagement appris, quand tu n'as subit aucun accident de la vie (handicap physique, dépression, alcoolisme, perte d'un proche), quand tu te contentes de certains médias/éditorialistes pour envisager le monde économique, quand tu as réussi rapidement et efficacement à t'insérer dans le monde du travail au point d'avoir trouvé un boulot qui correspond à ta formation ...
Ben ça donne ça, quelqu'un qui parle, qui argumente, mais qui ne perçoit même pas l'immense fossé entre la réalité et ce qu'il fantasme. C'est puissant, je crois même indestructible pour les plus immergés (Orwell je crois expliquait que plus ta position éco-sociale est élevée et au contact des élites, plus tu seras apte à ingurgiter la propagande -les élites sont plus faciles à manipuler que le peuple- ou alors Marx, jamais un dominant ne pourra comprendre/percevoir le mode de domination et ses moyens). A tel point qu'on en vient à ne plus rien voir du tout. Chaque élément de langage est biaisé, on voit la violence là où les médias nous la montre et on ne la perçoit même plus là où elle n'est "lue" que comme une difficulté d'ajustement, un dommage collatéral.

Le système a fabriqué des petits soldats immunisés mais dans le même temps, parfaitement fiers de leur réussite, de leur capacité à s'insérer dans un monde qui change, de leur culture, de leur différence avec le peuple (combien de profs utilisent l'expression "café du commerce" alors qu'ils sont pires en salle des profs), de leurs bons goûts, de leurs destinations de voyage... J'en ai croisé une fois au macdo, 4 branleurs informaticiens tous contents d'analyser le remplacement des caissières (pas préparées au progrès, d'un autre temps -sic!) par leurs bornes à eux qu'ils ont programmé. Et leur conclusion, c'était de dire qu'ils étaient tous les 4 adaptés au monde moderne, à cette société constituée par et pour eux.
J'étais effaré d'un tel aveuglement, venant de quatre bonhommes qui n'ont surement jamais mis la main dans la terre, dont les choix ont toujours été pris par un manager, incapables de cuisiner ni de choisir la cuisson de leur steak au resto, petits geeks persuadés d'être les élus, incapables de tenir une discussion avec quelqu'un qui ne partage pas la même vie...

Bref, se prendre des leçons de vie par de tels "gagnants", ça va peut-être commencer à bien faire.

La chanson des ND, pour moi, c'est celle-là !




@jesus
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8781
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Nuit Debout

Messagepar StanAjax » 12 Avr 2016 15:16

Et Noir Dés', t'en fais quoi ?



superman a écrit:dépression, alcoolisme


Tiens, ça me fait penser que Kervern et Delépine écrivent un premier rôle pour Renaud. :ohmaitre:
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 19281
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Nuit Debout

Messagepar nemeion » 12 Avr 2016 15:46

Gui a écrit:Sinon pour creuser, indispensable Gérard Filoche, membre du bureau du PS, ancien inspecteur du travail et qui connait le sujet sur le bout des doigts. Vidéos dispos un peu partout sur le net.


tu peux rajouter Lordon, voire Chouard.

Quant à ND, si j'exclus le cas des vendeurs de bouffe à la sauvette qui profite de l'aubaine, donnant à l'ensemble quelques allures de kermesse, j'ai vraiment apprécié cette (ré)appropriation des places publiques.
Je crains un peu comme Sansai que ça soit voué un peu à l'échec, mais pas seulement pour les raisons déjà évoquées. Il se posait un moment la question de savoir si tout le monde avait le droit de s'exprimer :


Bref, il faut un ciment commun à ND (avant d'autres revendications) qui doit nécessairement et massivement être une contestation de cette loi de merde de la marionnette de MacronValls. Del', Jesus ou toi avez très bien présenté les choses. Ça ne fera absolument pas baisser le chômage, mais ne fera qu'accentuer la concurrence au profit du patronat entre individus généralement peu ou pas qualifiés (à voir aussi les oppositions tournant autour des insiders-outsiders).
Avatar de l’utilisateur
nemeion
On va les punir
 
Message(s) : 24797
Inscription : 04 Fév 2006 16:19
Localisation : au bord de la crise de nerfs

Re: Nuit Debout

Messagepar féliré » 12 Avr 2016 16:01

Gui a écrit:Honnêtement, ils voudraient que cela pète, ils ne s'y prendraient pas autrement.
Faut vraiment être complètement déconnecté de la base pour oser balancer des propositions pareilles sans trembler des genoux.

C'est la réflexion que je me faisais avec un pote en sortant de la conférence gesticulante de Franck Lepage de vendredi dernier ( :cool: ) avec la mise en relation d'une vidéo de Chouard (par complètement sûr pour l'auteur de la vidéo) qui voyait les grands acquis sociaux comme des soupapes qu'octroyait le "pouvoir" au peuple pour éviter que ça pète complètement.

Là, on a l'impression que les mecs font tout pour que ça pète en fait.
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 23104
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: Nuit Debout

Messagepar Gui » 12 Avr 2016 16:12

nemeion a écrit:
Gui a écrit:Sinon pour creuser, indispensable Gérard Filoche, membre du bureau du PS, ancien inspecteur du travail et qui connait le sujet sur le bout des doigts. Vidéos dispos un peu partout sur le net.

tu peux rajouter Lordon, voire Chouard.

Les 2 me semblent un poil moins abordables que Gérard Filoche. ;)
Avatar de l’utilisateur
Gui
Pongiste Athletic
 
Message(s) : 21695
Inscription : 09 Juil 2007 20:16

Re: Nuit Debout

Messagepar Vikingix » 13 Avr 2016 5:50

superman a écrit:C'est assez représentatif du blocage que ça provoque. Il existe des gens en France (et ailleurs en Europe/USA) qui ne perçoivent de la libéralisation/mondialisation du marché du travail que ses aspects positifs.

Quand on vient d'un milieu plutôt favorisant (à défaut d'être favorisé), quand pendant les études aucun mouvement social n'est venu contre-balancer le modèle bien sagement appris, quand tu n'as subit aucun accident de la vie (handicap physique, dépression, alcoolisme, perte d'un proche), quand tu te contentes de certains médias/éditorialistes pour envisager le monde économique, quand tu as réussi rapidement et efficacement à t'insérer dans le monde du travail au point d'avoir trouvé un boulot qui correspond à ta formation ...


Excuse-moi, mais pour qui te prends-tu pour te permettre de porter un tel jugement personnel, avec simplement ce que tu crois deviner ? Tu ne connais en réalité quasiment rien de moi, de mes possibles "accidents de la vie", de la façon de vivre ma vie. Juste ce que tu crois en percevoir au travers d'échanges sur un forum, qui se transforment en visions clichés.

Critique mes propos, contredis mes arguments, développe tes idées, mais je t'en prie, arrête cette sociologie de comptoir et discute sur le fond plutôt que d'éluder par un "ah mais ceux qui disent ça n'y connaisse rien".

superman a écrit:J'en ai croisé une fois au macdo, 4 branleurs informaticiens tous contents d'analyser le remplacement des caissières (pas préparées au progrès, d'un autre temps -sic!) par leurs bornes à eux qu'ils ont programmé. Et leur conclusion, c'était de dire qu'ils étaient tous les 4 adaptés au monde moderne, à cette société constituée par et pour eux.
J'étais effaré d'un tel aveuglement, venant de quatre bonhommes qui n'ont surement jamais mis la main dans la terre, dont les choix ont toujours été pris par un manager, incapables de cuisiner ni de choisir la cuisson de leur steak au resto, petits geeks persuadés d'être les élus, incapables de tenir une discussion avec quelqu'un qui ne partage pas la même vie...


Et bien entendu, tu vois tous les informaticiens de la même façon...
L'informatique, et l'automatisation en général, est une réalité, et un outil formidable, y compris dans une logique sociale. Ce n'est pas pour autant que ceux qui y sont au coeur sont tous inconscients des problèmes que cela engendre, et sont dans une logiquement de "grand remplacement". Tout est dans la notion d'utilisation raisonnée, comme toute chose.
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19666
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Nuit Debout

Messagepar Vikingix » 13 Avr 2016 5:58

superman a écrit:C'est la victoire du néo-libéralisme, qui a conquis les esprits. C'est l'individu le responsable de sa situation, si tu t'es fait virer c'est que tu manques -de flexibilité, d'ambition, de volonté, d'esprit de sacrifice, de mobilité...
Ta carrière ne décolle pas, remets-toi en cause, place toi en auto-entrepreneur, vends toi, trouve ton secteur.


Ce n'est pas l'individu le seul responsable de sa situation, mais il en est partie prenante. Mettre la responsabilité d'une situation sur le seul système est tout aussi simpliste, le système est intimement associé aux individus.

Et attention à ne pas tout mélanger, croire en la responsabilité individuelle, ce n'est pas une acception du néo-libéralisme mais du simple bon sens. Et cela n'affranchit pas de pouvoir croire en l'action de l'état, la protection sociale, etc...
C'est du même ordre que d'assimiler à un marxiste toute personne défendant un acquis social. Mais il faut croire que dans ce sens tous les amalgames sont autorisés.
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19666
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Nuit Debout

Messagepar canari49 » 13 Avr 2016 5:59

Vikingix a écrit:
superman a écrit:C'est assez représentatif du blocage que ça provoque. Il existe des gens en France (et ailleurs en Europe/USA) qui ne perçoivent de la libéralisation/mondialisation du marché du travail que ses aspects positifs.

Quand on vient d'un milieu plutôt favorisant (à défaut d'être favorisé), quand pendant les études aucun mouvement social n'est venu contre-balancer le modèle bien sagement appris, quand tu n'as subit aucun accident de la vie (handicap physique, dépression, alcoolisme, perte d'un proche), quand tu te contentes de certains médias/éditorialistes pour envisager le monde économique, quand tu as réussi rapidement et efficacement à t'insérer dans le monde du travail au point d'avoir trouvé un boulot qui correspond à ta formation ...


Excuse-moi, mais pour qui te prends-tu pour te permettre de porter un tel jugement personnel, avec simplement ce que tu crois deviner ? Tu ne connais en réalité quasiment rien de moi, de mes possibles "accidents de la vie", de la façon de vivre ma vie. Juste ce que tu crois en percevoir au travers d'échanges sur un forum, qui se transforment en visions clichés.

Critique mes propos, contredis mes arguments, développe tes idées, mais je t'en prie, arrête cette sociologie de comptoir et discute sur le fond plutôt que d'éluder par un "ah mais ceux qui disent ça n'y connaisse rien".

superman a écrit:J'en ai croisé une fois au macdo, 4 branleurs informaticiens tous contents d'analyser le remplacement des caissières (pas préparées au progrès, d'un autre temps -sic!) par leurs bornes à eux qu'ils ont programmé. Et leur conclusion, c'était de dire qu'ils étaient tous les 4 adaptés au monde moderne, à cette société constituée par et pour eux.
J'étais effaré d'un tel aveuglement, venant de quatre bonhommes qui n'ont surement jamais mis la main dans la terre, dont les choix ont toujours été pris par un manager, incapables de cuisiner ni de choisir la cuisson de leur steak au resto, petits geeks persuadés d'être les élus, incapables de tenir une discussion avec quelqu'un qui ne partage pas la même vie...


Et bien entendu, tu vois tous les informaticiens de la même façon...
L'informatique, et l'automatisation en général, est une réalité, et un outil formidable, y compris dans une logique sociale. Ce n'est pas pour autant que ceux qui y sont au coeur sont tous inconscients des problèmes que cela engendre, et sont dans une logiquement de "grand remplacement". Tout est dans la notion d'utilisation raisonnée, comme toute chose.


:smt023
canari49
♥ Jocelyn Gourvennec ♥
 
Message(s) : 4061
Inscription : 09 Jan 2011 19:34

Re: Nuit Debout

Messagepar Vikingix » 13 Avr 2016 6:03

StanAjax a écrit:Outre ce qui a déjà été expliqué par Del', Jésus ou Gui, tu parlais d'aller dans les secteurs "où il y a du boulot".
Ben non.
Si ces secteurs sont mortifères pour la société, tu parles d'un projet. Bouffer aujourd'hui pour mieux faire crever mes enfants demain.
On est en plein dedans, certes.
Mais c'est pas une raison pour s'y vautrer avec "souplesse d'esprit"...


Là c'est hors sujet. A aucun moment la question est de savoir s'il faut accepter n'importe quoi.
Et si un secteur te semble "mortifère", cela peut justement être l'occasion pour toi d'y apporter autre chose. Exemple typique actuellement, contrer l'industrie alimentaire en faisant de la production bio.
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19666
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Nuit Debout

Messagepar Vikingix » 13 Avr 2016 6:07

Delnaja a écrit:Bah, c'est faux. C'est une vision déformée, élitiste, de la condition des travailleurs. Et une belle inversion aussi, avec notamment des ouvriers détruits par des formes d'organisation du travail qui annihilent tout type d'initiative mais qui devraient avoir la souplesse et la capacité d'adaptation pour encaisser un licenciement tous les deux ans. :smt023


J'ai parlé de prise de conscience. Je me doute bien que c'est difficilement applicable à des personnes qui ont été plus ou moins exploités toute leur vie.
Mais les nouvelles générations doivent absolument assimiler que l'entreprise a autant besoin d'elle que le contraire, et qu'ils peuvent instaurer un rapport de force différent du simple conflit social actuel. Et que tout le monde a des atouts en main.
Cela ramène bien entendu aussi à la notion d'éducation, qui est un vaste sujet.
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19666
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Nuit Debout

Messagepar Naoned Citizen » 13 Avr 2016 7:22

Vikingix a écrit:
Il ne faut donc pas avoir peur du licenciement, c'est une partie intégrante de la vie au travail. Et envisager que si l'employeur décide de se passer des compétences d'un employé, tant pis pour lui, car l'employé ira en faire bénéficier un autre.
Évidemment, cela demande un minimum de compétence, de motivation, et de confiance en ses capacités.

Juste une question, tu as vécu un licenciement?
Parce que moi je suis en plein dedans (en l'occurence parce que ma boîte va fermer, mais ça ne change pas grand-chose sur le fond, c'est sans doute même moins violent qu'un licenciement où tu peux te sentir visé personnellement). Dans un secteur qui embauche très peu, malgré un niveau de qualification important. Avant mon poste actuel, j'ai été indépendant pendant plusieurs années, je m'en sortais correctement, et je trouverai sans doute des solutions à moyen terme grâce à mon réseau, même si le contexte s'est sensiblement dégradé depuis.
Pour autant, le licenciement, c'est vraiment un traumatisme. Ça fait un mois que je dors très mal, je suis stressé (alors que le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas ma nature), ma compagne aussi. Je suis épuisé, sans énergie, sans envie. La procédure est longue et complexe. J'étais en plus délégué du personnel, donc je dois répondre à l'angoisse de mes collègues et leurs craintes face à la complexité administrative qui doivent assumer seuls un temps conséquent avant d'être indemnisés et de toucher leurs reports de salaire. Certains vont emprunter de l'argent à leur famille pour faire la jonction. Certains n'ont pas cette option.
Ces collègues sont, pour certains, peu qualifiés et ont peu de facilité pour rebondir. Par ailleurs, l'équipe au sein de laquelle je travaillais va exploser. Humainement, c'est très dur à vivre.
Dans l'abstrait, oui, ça fait partie de la vie, c'est une question de motivation, machin truc. Sauf que quand tu es dedans, c'est un petit peu plus compliqué que ça.
Avatar de l’utilisateur
Naoned Citizen
Grosso Modo
 
Message(s) : 18542
Inscription : 23 Août 2004 14:54
Localisation : In a bar, under the sea

Re: Nuit Debout

Messagepar canari49 » 13 Avr 2016 7:48

Bon courage :(
canari49
♥ Jocelyn Gourvennec ♥
 
Message(s) : 4061
Inscription : 09 Jan 2011 19:34

Re: Nuit Debout

Messagepar anas lex » 13 Avr 2016 8:07

Naoned : Comme convenu, j'ai envoyé ton CV à Minute, ça peut les intéresser. J'avais aussi contacté Valeurs Actuelles, mais apparemment, ils viennent de récupérer une spécialiste sérieuse des questions environnementales. Et pas une écolo-pastèque si tu vois ce que je veux dire.
:roll:

Sinon, humainement, ça me semble complètement inconcevable de dire à quelqu'un qui vient de se faire licencier, quel que soit le motif du licenciement, d'ailleurs, que "c'est une partie intégrante de la vie au travail".
J'allais dire que c'était l'équivalent du "tu sais, le divorce, ça fait partie intégrante du mariage" mais en réalité, c'est pire, avec le mythe de l'accomplissement de soi au travail, avec la pression sociale, sans compter les angoisses pour le remboursement du prêt, l'éducation des gosses, les frais de la Scénic, etc...
Je crois qu'on connaît tous un certain nombre de personnes qui ont sombré suite à un licenciement.

Sérieusement, le mec qui me licencie et qui me sort que c'est une partie intégrante de la vie au travail, que je rebondirai peut être mais que ça nécessite un minimum de compétence, de motivation, et de confiance en mes capacités, je lui répond qu'il n'a pas de mot pour dire ce qu'il est, qu'il n'y a plus de mot.

Naoned-bis : Je ne m'inquiète pas pour toi, tu vas rebondir, gros. :smt008
Avatar de l’utilisateur
anas lex
là par hazare
 
Message(s) : 14677
Inscription : 31 Déc 2004 12:02
Localisation : #jesuiswaldemar

Re: Nuit Debout

Messagepar StanAjax » 13 Avr 2016 8:18

Vikingix a écrit:Là c'est hors sujet. A aucun moment la question est de savoir s'il faut accepter n'importe quoi.
Et si un secteur te semble "mortifère", cela peut justement être l'occasion pour toi d'y apporter autre chose. Exemple typique actuellement, contrer l'industrie alimentaire en faisant de la production bio.


:gloups

Prendre un exemple dans le monde agricole qui navigue de Charybde en Scylla. No comment...

Pour changer de domaine, tu penses donc qu'un troufion de base comme toi ou moi peut par exemple travailler pour Total et faire en sorte qu'elle devienne une entreprise éthique et écologique, qui arrête la corruption, le massacre en sous-main des populations indigènes réfractaires et se tourne vers la promotion de la sobriété énergétique et des énergies renouvelables ? :smt005

On est de pauvres pions dans ce foutu monde gouverné uniquement par l'argent depuis que les politiques ont abdiqué grâce à leur "adaptation et souplesse d'esprit". On survit comme on peut, chacun avec les armes que son parcours lui a donnés, et quand même dans un contexte hyper favorable par rapport à la plupart des habitants de la planète.

Mais sérieusement, le coup du "l'entreprise a autant besoin (de l'individu) que le contraire", je croyais que c'était réservé aux conseillers Apec sous Prozac. Ce n'est absolument pas la logique de décision dans la plupart des entreprises, où la réflexion se fait d'abord et avant tout sur les coûts. Les compétences sont somme toute faciles à trouver et si vraiment c'est pas le cas, ben, on change son besoin.

Bref, tout ça me fait furieusement penser à cette chanson de Katerine :



Et pourtant, s'il y en a bien un qui a bravé le déterminisme social, c'est bien lui. :-D
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 19281
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Nuit Debout

Messagepar StanAjax » 13 Avr 2016 8:30

anas lex a écrit:Sinon, humainement, ça me semble complètement inconcevable de dire à quelqu'un qui vient de se faire licencier, quel que soit le motif du licenciement, d'ailleurs, que "c'est une partie intégrante de la vie au travail".
J'allais dire que c'était l'équivalent du "tu sais, le divorce, ça fait partie intégrante du mariage" mais en réalité, c'est pire


Sans déconner, j'ai connu le combo "C'est vraiment très difficile pour moi, mais..." du chef, suivi du "T'es très intelligent" (sous-entendu "Tu mérites mieux que ce poste") du sous-chef avec qui je n'étais pas compatible (d'après le chef qui assumait vachement).

:bravo:

Et ça, à moins de tomber sur une schizophrène, aucune femme ne peut te larguer comme ça. :smt007
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 19281
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Nuit Debout

Messagepar Gui » 13 Avr 2016 9:11

Vikingix a écrit:Et attention à ne pas tout mélanger, croire en la responsabilité individuelle, ce n'est pas une acception du néo-libéralisme mais du simple bon sens.

:gloups
Le fameux bon sens. Argument ultime des gens qui sont complètement intégrés dans un système.
En l'occurrence, là, le système néo-libéral.

Vikingix a écrit:Mais les nouvelles générations doivent absolument assimiler que l'entreprise a autant besoin d'elle que le contraire, et qu'ils peuvent instaurer un rapport de force différent du simple conflit social actuel. Et que tout le monde a des atouts en main.
Cela ramène bien entendu aussi à la notion d'éducation, qui est un vaste sujet.

Nan, mais sérieusement, t'es complètement à côté de la plaque.
Pour toi, moi, ou n'importe qui qui a un bon niveau d'études, évidemment qu'on est plus apte à pouvoir se défendre, se valoriser, face à un employeur. Mais on n'est qu'une minorité de la population française. Tu fais quoi des gens qui n'ont pas eu cette chance-là de pouvoir faire des études et qui bossent dans des métiers pénibles qui ne nécessitent pas de compétences particulières et qui sont donc "interchangeables" facilement ?
Avatar de l’utilisateur
Gui
Pongiste Athletic
 
Message(s) : 21695
Inscription : 09 Juil 2007 20:16

Re: Nuit Debout

Messagepar féliré » 13 Avr 2016 9:20

vikingix a écrit:Ils n'avaient qu'à travailler à l'école.
Ce n'est pas au système d'assumer les fainéants et les handicapés mentaux.
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 23104
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: Nuit Debout

Messagepar Grapichu » 13 Avr 2016 9:30

Image

NOUS NOUS MONTRERONS TRES FERMES FACE AUX FAINEANTS QUI VEULENT DORMIR PLUS DE 6 H PAR NUIT
Avatar de l’utilisateur
Grapichu
Le mec qui s'auto-spoile.
 
Message(s) : 4378
Inscription : 15 Fév 2010 15:43
Localisation : Le Mans

Re: Nuit Debout

Messagepar jupiter » 13 Avr 2016 9:43

Pourquoi ce topic est dans "Nantes" ?

Vous pensez avoir le monopole des revendications ?

:twisted:
Avatar de l’utilisateur
jupiter
Sombre connard
 
Message(s) : 16733
Inscription : 29 Nov 2005 11:51

Re: Nuit Debout

Messagepar féliré » 13 Avr 2016 9:47

Parce qu'on voulait pas que les parigots ethnocentrés viennent nous faire chier.
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 23104
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: Nuit Debout

Messagepar jupiter » 13 Avr 2016 9:49

Ouais c'est ça. Les paysans viennent jouer leur élite face aux pauvres Parisiens démunis.

Gauche caviar, toussa hein.
Avatar de l’utilisateur
jupiter
Sombre connard
 
Message(s) : 16733
Inscription : 29 Nov 2005 11:51

PrécédentSuivant

Retour vers Nantes

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité