~ La Ligue 1 ~

Pour ceux que le FCK désespère, ailleurs c'est parfois mieux.

Modérateur: FootNantais modo

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar féliré » 07 Nov 2017 22:55

Reprise du dernier message :
Faut avouer que les insultes considérées comme les plus hard, c'est toujours autour du cul. Si ça se trouve, traiter les gens d'***, c'est plus par rapport à la pratique que le fait que ce soit connoté "homosexuel".
Enfin quoique des fois, on entend des gens se faire traiter de "mal-baisé" et à l'inverse, par rapport à la sodomie, c'est un des rares trucs qu'on souhaite bien fait à des gens qu'on aime pas. "Hé tu sais quoi ? Ben va bien te faire *** mon gars !"

Du coup, c'est quoi "bien se faire ***" ? C'est sur du Barry White avec des petites bougies pour l'ambiance avec un partenaire doux et attentionné ? C'est bizarre du coup de souhaiter ça à un type qu'on veut insulter. Ça devrait être l'inverse...
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 20019
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar sansai » 07 Nov 2017 23:09

Delnaja a écrit:Comme je te le disais, l'usage prend le pas sur la signification initiale, c'est un point classique en philo du langage.

Beh, il me semble quand même que contrairement à "con", qui n'est absolument plus usité pour désigner le vagin, à ma connaissance (tout comme "déconner" ne signifie plus "se retirer" pour personne), "enc*lé" a gardé toute sa signification initiale. Et que quand on dit "je vais t'enc*ler" en 2017, on parle pas d'abrutir ou de connardiser quelqu'un, mais de le sodomiser, et que ça ne fait absolument aucune ambiguïté pour personne.
On dit toujours "cul" pour désigner les fesses, on dit toujours "enc*ler" pour la sodomie, et personne ne peut prétendre ne pas avoir ça dans un coin de sa tête quand il emploie ces mots.

Tout comme l'usage courant et de longue date de "pédé" comme dans "on est pas des pédés" ou de "juif" comme dans "fais pas ton juif" n'en font pas moins des expressions homophobe et antisémite. Le sens ne s'érode et ne se transforme pas nécessairement avec le temps et l'usage.

J'suis d'accord pour relativiser l'intention derrière de telles insultes, il y a matière à discussion à ce sujet, fonction des contextes, etc.
Je suis pas d'accord pour en minimiser le sens et la portée, par contre. "Enc*lé/Enc*ler", ça touche juste à tous les coups pour les concernés, et au minimum, pour tout le monde, ça participe à entretenir l'idée qu'une dose d'homophobie, c'est pas si grave que ça (puisque ça passe tranquille à chaque fois sans faire plus que ça réagir).
Dernière édition par sansai le 07 Nov 2017 23:45, édité 1 fois.
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 41919
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar AAC » 07 Nov 2017 23:42

Delnaja

Alors, franchement, le problème c'est pas "d'attribuer des haines" (même si on peut toujours légitimement se demander, et je dirais même le supposer !), mais plutôt de comprendre le sens et la charge que ça peut avoir pour qui l'entend.

Si quelqu'un ne veut pas se "faire attribuer de haine", la meilleure chose à faire est encore de réfléchir une minute avant de l'ouvrir. Ou de faire au minimum un retour sur soi-même quand ça lui échappe (voir un mini-mea culpa, soyons fous). Et dans tous les cas d'accepter de se faire rembarrer, aimablement ou non.

Plutôt que de recourir, supposons, à la philo du langage. Ou à toute autre forme moins élaborée de déni.

Parce qu'il est bien évident que "encµlé" est une insulte homophobe. Quoi qu'il puisse y avoir dans la tête de celui qui l'utilise !

Le problème n'est absolument pas là, la question est de savoir ce qui y a-t-il dans la tête de celui qui la reçoit, ou simplement l'entend en passant, dix ou cent fois par jours, qu'il en soit ou non la cible ?

D'éviter les insultes (ou dans un autre genre : les "blagues") homophobes, sexistes ou racistes. ne bouleversera pas la société, soit. Mais ça fera peut-être du bien à quelques-uns et quelques-unes autour du nous...

Et je dis ça, sans prétention aucune à la perfection dans le domaine. Loin s'en faut. Sur ça comme sur d'autres choses, je reconnais la maladie, alors j'essaye de me soigner. D'autant plus facilement que mes potes n'hésitent pas à disons, me mettre à l'amende--même si c'est parfois douloureux pour l'amour propre.
AAC
Amnesic Cactus
 
Message(s) : 3383
Inscription : 03 Déc 2004 13:49

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar sansai » 07 Nov 2017 23:49

Et d'ailleurs, il me semble quand même que le terme "d'enc*lé" a une fâcheuse tendance à viser quasi-exclusivement des hommes (on n'entend pas souvent, certainement par la grâce de cette bonne vieille galanterie, ou simplement parce c'est leur rôle de se faire pénétrer et que ce n'est dégradant que pour les hommes, traiter une femme "d'enc*lée", il me semble).

Ce qui me paraît indiquer que tout le monde a plus ou moins confusément conscience de ce qu'il fait quand il traite quelqu'un, et à plus forte raison un mec, "d'enc*lé".
Dernière édition par sansai le 07 Nov 2017 23:56, édité 1 fois.
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 41919
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar sansai » 07 Nov 2017 23:54

(j'imagine que je pousse le bouchon trop loin si j'aborde aussi le sujet de la culture du viol dans l'utilisation de ce terme ?)
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 41919
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar Delnaja » 08 Nov 2017 2:53

sansai a écrit:Beh, il me semble quand même que contrairement à "con", qui n'est absolument plus usité pour désigner le vagin, à ma connaissance (tout comme "déconner" ne signifie plus "se retirer" pour personne), "enc*lé" a gardé toute sa signification initiale. Et que quand on dit "je vais t'enc*ler" en 2017, on parle pas d'abrutir ou de connardiser quelqu'un, mais de le sodomiser, et que ça ne fait absolument aucune ambiguïté pour personne.
On dit toujours "cul" pour désigner les fesses, on dit toujours "enc*ler" pour la sodomie, et personne ne peut prétendre ne pas avoir ça dans un coin de sa tête quand il emploie ces mots.

Tout comme l'usage courant et de longue date de "pédé" comme dans "on est pas des pédés" ou de "juif" comme dans "fais pas ton juif" n'en font pas moins des expressions homophobe et antisémite. Le sens ne s'érode et ne se transforme pas nécessairement avec le temps et l'usage.

J'suis d'accord pour relativiser l'intention derrière de telles insultes, il y a matière à discussion à ce sujet, fonction des contextes, etc.
Je suis pas d'accord pour en minimiser le sens et la portée, par contre. "Enc*lé/Enc*ler", ça touche juste à tous les coups pour les concernés, et au minimum, pour tout le monde, ça participe à entretenir l'idée qu'une dose d'homophobie, c'est pas si grave que ça (puisque ça passe tranquille à chaque fois sans faire plus que ça réagir).


(J'ai essayé de répondre à tous les deux, il est tard)

Mouais, ces histoires de degrés d'effacement des significations d'origine ne changent pas fondamentalement l'affaire. Le point, c'est que dans la vie de tous les jours, il est tout à fait possible (cf. mon exemple avec Gattaz) d'employer ce terme comme un réflexe pavlovien parce que c'est l'insulte consacrée quand on est vraiment hors de soi (quelles qu'en soient les raisons). Du coup, il n'y a aucun déni de quelque sorte que ce soit ; à propos d'un représentant du MEDEF, c'est tout aussi bien un « gros fils de pute » qui aurait pu sortir (même si là je suppose que j'additionne grossophobie et validation du patriarcat en proférant une insulte impliquant une mère plutôt qu'un père).

Avec cette théorie de l'usage, il me paraît par ailleurs évident qu'un homosexuel pourrait avoir le même genre de pensées concernant Gattaz, puisque « en*ulé » ne signifie plus alors que quelque chose de très négatif sur la personne concernée, indépendamment de toute considération sexuelle.

Après, on peut regretter que de nouveaux usages (qu'on peut néanmoins effectivement essayer de contrôler à l'échelle individuelle) existent en faisant perdurer une insulte véritablement homophobe à l'origine.

Mais je ne suis pas d'accord pour qu'on refuse de faire la distinction entre la transformation (possible, pas nécessaire) d'une insulte homophobe en quelque chose d'autre. Tu dis « *** » quel que soit le contexte = t'es homophobe à un certain niveau. Pour moi c'est non.

Accessoirement, j'adore débattre et qu'on me démontre que je me trompe (ça fait progresser), mais le déni, ça me semble impliquer une certaine mauvaise foi, puisqu'il s'agirait de refuser une vérité qu'on aurait pourtant identifiée comme telle. Je pense qu'on peut se contenter d'aligner des arguments et éviter de prêter (d'emblée, du moins) des biais à l'autre.

Ah, et bien sûr, il y a un certain type de langage qu'on n'emploie pas sans se préoccuper du degré de familiarité et de connivence qu'on peut avoir avec le ou les interlocuteur(s) concernés. Les vannes que doivent s'envoyer Trey Parker et Matt Stone au quotidien, ça doit être quelque chose... Pourtant, on peut supposer que dès qu'ils se retrouvent dans un contexte de nouvelles rencontres (amicales ou professionnelles) ils savent instinctivement qu'il manque tout un faisceau d'affinités pour pouvoir se permettre d'en faire de même à ces occasions sans risquer d'être mal compris ou de heurter quelqu'un sans le vouloir.

J'ai l'impression que c'est comme ça que fonctionnent les relations humaines et j'avoue que m'imaginer un groupe d'amis où chacun serait le flic de l'autre sur ce qu'il convient de dire ou de ne pas dire, me fait un peu froid dans le dos. Du genre, « On sait que tu es quelqu'un de globalement éclairé, c'est pour ça notamment qu'on t'apprécie et te fréquente, mais sache qu'on garde un œil sur toi... ». :sosad:
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 18795
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar sansai » 08 Nov 2017 4:10

Delnaja a écrit:Mais je ne suis pas d'accord pour qu'on refuse de faire la distinction entre la transformation (possible, pas nécessaire) d'une insulte homophobe en quelque chose d'autre. Tu dis « *** » quel que soit le contexte = t'es homophobe à un certain niveau. Pour moi c'est non.


C'est même pas la question, à la rigueur. Peu importent les intentions et les motivations, profondes ou de surface,
qui régissent l'emploi de ces termes. Bien plus important : "enc*lé", c'est homophobe. C'est homophobe et ça fait du mal. Point. La seule question qui vaille c'est : est-ce qu'on veut y remédier ?

Delnaja a écrit:Accessoirement, j'adore débattre et qu'on me démontre que je me trompe (ça fait progresser), mais le déni, ça me semble impliquer une certaine mauvaise foi, puisqu'il s'agirait de refuser une vérité qu'on aurait pourtant identifiée comme telle.

Si seulement c'était si simple. La mauvaise foi, ce serait tellement plus facile à résoudre. Mais c'est pas le problème là : on est entre gens de bonne foi. Je le sais, je pense qu'AAC le sait aussi.
Je pense surtout que dans une société libérale où l'essentiel de ces questions est réglé à l'aune de la culpabilité individuelle, et bon, je pense qu'on est tous violemment marqués par cette conception des choses, on a un intérêt extrêmement puissant à ne pas se voir comme auteur ou vecteur d'homophobie (de misogynie, etc), qui dépasse assez largement l'intérêt secondaire qu'on peut avoir à se soucier d'oppressions qui ne nous concernent pas directement. Elle est là, toute la difficulté, à mon avis. Pas dans une question de simple mauvaise foi, de mauvaises intentions parce qu'on serait quelqu'un d'un peu pervers ou de méchant.
C'est précisément parce qu'on a pas envie d'être les méchants qu'il est si difficile de voir à quel point on peut être vecteur d'homophobie, de racisme, de sexisme et compagnie. Et parce que le cerveau humain, franchement, c'est quand même un sacré bordel.

Delnaja a écrit:J'ai l'impression que c'est comme ça que fonctionnent les relations humaines et j'avoue que m'imaginer un groupe d'amis où chacun serait le flic de l'autre sur ce qu'il convient de dire ou de ne pas dire, me fait un peu froid dans le dos. Du genre, « On sait que tu es quelqu'un de globalement éclairé, c'est pour ça notamment qu'on t'apprécie et te fréquente, mais sache qu'on garde un œil sur toi... ». :sosad:


Ce serait malsain si l'idée n'était pas d'être d'abord exigeant et vigilant avec soi-même, et in fine, d'être vigilants tous ensemble sur ces sujets.
Et enfin je veux dire, je vois pas comment fonctionner autrement. Ou alors on se donne des étiquettes de good guys et puis après YOLO quoi, c'est bon, on est à l'abri de l'homophobie et du reste, nous ; on est les gentils, on peut franchir les lignes rouges (et s'adonner à ce besoin possiblement dispensable, mais apparemment irrépressible, d'en revenir à ce type d'insultes : d'où est-ce que ça nous vient ? C'est quoi, le nom de ce besoin ? Parce que si on veut faire dans la violence, "fumier", "cancrelat", "ordure", "sac à merde", "raclure de bidet", ça marche bien aussi, hein, sans insulter personne d'autre que la personne visée), puisqu'on sait qu'au fond on est animés de bons sentiments, ça passe.

C'est plutôt ça qui me convient pas vraiment, moi. Un peu trop facile, et surtout la réalité nous montre que les choses se passent tout autrement.
L'exemple le plus typique c'est l'exercice du pouvoir (dans les conditions dans lesquelles le pouvoir est attribué et exercé dans nos sociétés actuelles). On sait comment ça se finit immanquablement, même avec les meilleures personnes et les meilleures intentions du monde. Les structures dans lesquelles nous évoluons nous définissent.

Or on est tous exposés à l'homophobie en permanence, je vois pas bien comment on pourrait s'en sortir le cul propre quand les homosexuels eux-mêmes intègrent en leur for intérieur nombre de préjugés, leur manque de virilité, la honte d'être homosexuels, la normalité d'entendre des "enc*lés" et des "pédés" en permanence, etc. Comme pour le racisme, le patriarcat et tous les systèmes oppressifs où on se trouve du bon côté de la barrière, c'est un combat permanent de s'en extraire et de s'en garder, parce qu'à partir du moment où on est en contact avec le monde et que le monde est organisé en systèmes oppressifs, on y est sujets, que ça nous plaise ou non.
C'est notre nature, on y peut rien, on est ainsi faits. C'est se bagarrer en permanence contre tous les systèmes oppressifs qui nous imprègnent ou y céder. Y'a pas d'alternative. Y'a pas de ligne d'arrivée, de victoire finale, de moment où on devient déconstruit, safe, ou je sais pas quoi et où on peut se consacrer à autre chose l'esprit tranquille. A moins de partir habiter dans une grotte coupé du monde.

Le fait est que le foot est un monde dominé par nos couilles, par une certaine idée de la virilité, et que c'est tout naturellement que l'homophobie (entre autres choses, oui, en effet, tout comme les "fils de pute"), y prend une part importante.
Ça n'influe pas que sur le jeu pratiqué et tout ce qui se passe sur le terrain, ça va bien au-delà. C'est pas un hasard, "enc*lé", c'est pas le premier mot qui nous passe sous la main quand on veut s'en prendre à quelqu'un. On a nos raisons pour employer, de façon systématique, celui-là en premier lieu plutôt qu'un autre.

Après, tout l'enjeu est de trouver son intérêt dans ces combats. On peut pas avoir cette discipline et cette exigence de tous les instants envers nous-mêmes si on n'y voit pas vraiment l'intérêt qu'on a à le faire. Et visiblement, c'est pas évident quand on est pas les premiers concernés. D'autant moins que les chantiers sont multiples et vastes.
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 41919
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar The piaf » 08 Nov 2017 8:06

Ben les gars, faudrait copier tout ça sur le forum de l'ASSE. Bon, pas sûr qu'ils comprennent.
Avatar de l’utilisateur
The piaf
The special one du 44
 
Message(s) : 2897
Inscription : 26 Oct 2005 12:40
Localisation : Sur les bords de Loire

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar féliré » 08 Nov 2017 8:15

Ça me fait penser que quand j'étais gosse, on se garait vers Saint Maclou et on finissait à pied jusqu'au stade en arrivant du côté du parcage visiteur. Lors d'un Nantes-Saint-Etienne, au loin, j'entendais une sorte de "Oh oh oh oh !" inaudible sur l'air de "qui ne saute pas n'est pas nantais !" et plus je me rapprochais du stade et plus je me demandais ce qu'ils pouvait bien chanter.

Arrivé au pied du stade, à 50 mètres du parcage, ben en fait, ils chantaient réellement des "Oh oh oh" sur l'air en question :-D
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 20019
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar The piaf » 08 Nov 2017 9:47

:-D
Avatar de l’utilisateur
The piaf
The special one du 44
 
Message(s) : 2897
Inscription : 26 Oct 2005 12:40
Localisation : Sur les bords de Loire

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar jupiter » 08 Nov 2017 11:07

Vous voulez pas créer un topic en*ulerie dans un coin du forum et y débattre ?

Vous pourrez aussi y parler du State Rennais et de l'OM.

Ici c'est la ligue 1. \:D/
Avatar de l’utilisateur
jupiter
Sombre connard
 
Message(s) : 15810
Inscription : 29 Nov 2005 11:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar titoune » 08 Nov 2017 12:13

tagueule enc,ulé

:smt023
Avatar de l’utilisateur
titoune
Vainqueur de la ligue Europa !
 
Message(s) : 6056
Inscription : 16 Oct 2007 8:51
Localisation : Angers

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar petit-breton » 08 Nov 2017 13:59

Tous ces gens qui utilisent le terme *** alors qu'ils craquent pour un petit doigt par madame, c'est paradoxal et amusant :-)

Qui n'a pas d'prostate ne saute pas !
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 1610
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar The piaf » 08 Nov 2017 14:33

Ca doit être pour ça alors que je n'utilise pas ce terme ;)
Avatar de l’utilisateur
The piaf
The special one du 44
 
Message(s) : 2897
Inscription : 26 Oct 2005 12:40
Localisation : Sur les bords de Loire

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar jupiter » 08 Nov 2017 15:13

petit-breton a écrit:Tous ces gens qui utilisent le terme *** alors qu'ils craquent pour un petit doigt par madame, c'est paradoxal et amusant :-)

Qui n'a pas d'prostate ne saute pas !

Tu veux nous parler de la procrastination ?
C'est le mois la.

Vas y fais toi plaisir.
Avatar de l’utilisateur
jupiter
Sombre connard
 
Message(s) : 15810
Inscription : 29 Nov 2005 11:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar petit-breton » 08 Nov 2017 16:46

:?:
Pas compris...

Je dis juste qu'en entendant ce terme dans la bouche d'un mec, en des termes injurieux, je pense toujours au fait qu'il ne connaît vraisemblablement ni l'emplacement de sa prostate, ni ses effets. Pauvre homme.
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 1610
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar Delnaja » 09 Nov 2017 23:56

sansai a écrit:
Delnaja a écrit:Mais je ne suis pas d'accord pour qu'on refuse de faire la distinction entre la transformation (possible, pas nécessaire) d'une insulte homophobe en quelque chose d'autre. Tu dis « *** » quel que soit le contexte = t'es homophobe à un certain niveau. Pour moi c'est non.


C'est même pas la question, à la rigueur. Peu importent les intentions et les motivations, profondes ou de surface,
qui régissent l'emploi de ces termes. Bien plus important : "enc*lé", c'est homophobe. C'est homophobe et ça fait du mal. Point. La seule question qui vaille c'est : est-ce qu'on veut y remédier ?


Je veux bien considérer que ce n'est pas la question principale, laquelle serait, effectivement, de déterminer s'il existe de réels leviers pour endiguer les dynamiques homophobes d'une partie de la société (quitte à s'inclure à certains égards, évidemment).

Mais même si la réception peut être potentiellement source de souffrance (histoire de bien signifier que je comprends votre point), ça m'ennuie qu'on balaye aussi rapidement la question de l'usage. Il me paraît évident qu'un regard méprisant d'une personne utilisant pourtant un langage châtié/choisi peut être bien plus destructeur qu'une bataille d'insultes (du genre de celles dont on discute) entre deux potes dont on on comprend très vite, sauf à se braquer, qu'elles n'ont plus rien à voir avec leur sens d'origine. Plus fondamentalement, j'ai l'impression que de s'attaquer au langage est un peu vain et condamné à rester superficiel (je pense spontanément aux fachos qui, pour ne plus avoir de problème en désignant les juifs, ont inventé un système de multiplication des parenthèses ; ça ne se situe pas exactement au même niveau, mais c'est pour dire que les véritables haines trouvent toujours un moyen de se frayer un chemin expressif).


sansai a écrit:Si seulement c'était si simple. La mauvaise foi, ce serait tellement plus facile à résoudre. Mais c'est pas le problème là : on est entre gens de bonne foi. Je le sais, je pense qu'AAC le sait aussi.
Je pense surtout que dans une société libérale où l'essentiel de ces questions est réglé à l'aune de la culpabilité individuelle, et bon, je pense qu'on est tous violemment marqués par cette conception des choses, on a un intérêt extrêmement puissant à ne pas se voir comme auteur ou vecteur d'homophobie (de misogynie, etc), qui dépasse assez largement l'intérêt secondaire qu'on peut avoir à se soucier d'oppressions qui ne nous concernent pas directement. Elle est là, toute la difficulté, à mon avis. Pas dans une question de simple mauvaise foi, de mauvaises intentions parce qu'on serait quelqu'un d'un peu pervers ou de méchant.
C'est précisément parce qu'on a pas envie d'être les méchants qu'il est si difficile de voir à quel point on peut être vecteur d'homophobie, de racisme, de sexisme et compagnie. Et parce que le cerveau humain, franchement, c'est quand même un sacré bordel.


Complètement d'accord là-dessus, on est tous sujets à une quantité massive de déterminismes et de biais en tout genre. J'ai juste du mal à accepter qu'à un argument qui me semble recevable (l'usage détermine le sens), on me réponde instantanément "déni" et manque d'exigence envers soi. Il n'y a pas que ça dans vos (intéressantes) réponses, mais je trouve dommage qu'une intransigeance (même bien intentionnée) sorte d'emblée l'interlocuteur du champ de la discussion argumentée (j'exagère, parce que je vois bien que ta longue réponse est bienveillante, mais le glissement vers un travail que j'aurais à faire sur moi - même s'il peut par ailleurs être tout à fait juste - était en l'occurrence assez peu en lien avec ce que j'avais pu poster, à mon sens).


sansai a écrit:Ce serait malsain si l'idée n'était pas d'être d'abord exigeant et vigilant avec soi-même, et in fine, d'être vigilants tous ensemble sur ces sujets.
Et enfin je veux dire, je vois pas comment fonctionner autrement. Ou alors on se donne des étiquettes de good guys et puis après YOLO quoi, c'est bon, on est à l'abri de l'homophobie et du reste, nous ; on est les gentils, on peut franchir les lignes rouges (et s'adonner à ce besoin possiblement dispensable, mais apparemment irrépressible, d'en revenir à ce type d'insultes : d'où est-ce que ça nous vient ? C'est quoi, le nom de ce besoin ? Parce que si on veut faire dans la violence, "fumier", "cancrelat", "ordure", "sac à merde", "raclure de bidet", ça marche bien aussi, hein, sans insulter personne d'autre que la personne visée), puisqu'on sait qu'au fond on est animés de bons sentiments, ça passe.


Sur la première partie, bien sûr qu'une des richesses des relations d'amitié, outre de passer du bon temps ensemble, c'est de créer des conditions d'émulation et de "s'élever" ensemble. J'ai plus de mal quand on s'approche (grosse exagération à venir) d'une version d'Equilibrium où chacun serait à l'affût des manquements au progressisme de l'autre avec une intransigeance aveugle.

Concernant le fait que perdurent certaines insultes alors que d'autres seraient à coup sûr inoffensives pour des auditeurs extérieurs, il me paraît évident que c'est une question globale d'ordre socio-anthropologique, mais qu'il n'y a rien de nécessairement profond dans leur usage au niveau individuel. Il se trouve (pour des raisons que les sciences sociales doivent certainement fournir) que la virilité (ou en l'occurrence le manque supposé de virilité, entre autres) est à la base de certaines des insultes les plus violentes du répertoire humain (parce qu'on doit retrouver ça à peu près partout j'imagine). Tout ce que je dis, en admettant par ailleurs qu'il puisse être néanmoins souhaitable de les éviter, c'est qu'il est possible d'en faire usage en tant qu'insulte consacrée comme étant, sans qu'on l'ait décidé, au top de la hiérarchie des trucs blessants, indépendamment du sens d'origine. En somme, si on m'accorde ce point, tout en pointant le fait que c'est à éviter pour éviter les confusions vis-à-vis d'auditeurs non concernés, ça me va très bien.

(Désolé pour le HS, je ferai du ménage vers Blabla si on continue)
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 18795
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar sansai » 10 Nov 2017 1:45

Ah mais je comprends bien ton point ("l'usage détermine le sens"). Je suis juste pas d'accord. Ou plutôt si : mais c'est juste que l'usage des mots "cul" et "enc*ler", décidément, me paraissent encore et toujours chargés du même sens, pour tout le monde. Je n'entends aucun argument qui valide l'idée que peut-être ces mots sont déchargés de leur pouvoir de signifiants homophobes. J'en vois quelques-uns qui tendent à prouver le contraire.

Et sur ça :

Il se trouve (pour des raisons que les sciences sociales doivent certainement fournir) que la virilité (ou en l'occurrence le manque supposé de virilité, entre autres) est à la base de certaines des insultes les plus violentes du répertoire humain (parce qu'on doit retrouver ça à peu près partout j'imagine).


J'crois que la réponse est tout entière contenue dans la domination hétéro masculine, qui est, ça tombe bien, assez universellement partagée (c'est la seule explication fournie par les sciences humaines dont j'ai connaissance).

Et je crois pas non plus que ce soit un hasard que de plus en plus de jeunes des quartiers, dans la foulée de l'affaire Théo, témoignent de nombreuses agressions sexuelles du même ordre (dans une démonstration de libération de la parole certes de moindre ampleur que le #balancetonporc, mais qui n'était tout de même pas tout à fait anodine).
Tout ça participe d'un tout largement partagé. Y'a pas d'accident ni d'anodin là-dedans, il y a un tout cohérent, significatif.

Je comprends ce que ça peut avoir de désagréable de se voir mis dans ce grand sac (sache qu'à l'instar d'AAC, je m'y mets aussi, hein). Il est pas question de dire que tout et tout le monde se vaut là-dedans (en tous cas ça me rassure de penser le contraire).
Il est juste question de dire que tout ça mis bout à bout fait système, crée des normes qui nous façonnent et nous soumettent.
Nous disons "enc*lé !" parce que : nous subissons une homophobie fortement normalisée. L' habitude, d'accord, mais c'est pas parce que c'est habituel (et même désinvolte) que c'est anodin et sans signification.

Et au milieu de tout ça, donc, pour en revenir à cet "enc*lé/er", des mots qui comptent, beaucoup, et qui jouent des rôles multiples : habituer, normaliser, soumettre, et se reproduire.

Agree to disagree, donc. \:D/
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 41919
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar TomTom » 10 Nov 2017 7:36

Amiens que je me trompe, les Lillois vont remiser sur la Barrière.

Ca sent la Partouche.
Avatar de l’utilisateur
TomTom
Fan club Rémy Riou
 
Message(s) : 6144
Inscription : 06 Mars 2006 19:00

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar féliré » 10 Nov 2017 7:40

Image
Avatar de l’utilisateur
féliré
Südtribüne Loire connard !
 
Message(s) : 20019
Inscription : 02 Août 2007 15:13

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar Delnaja » 10 Nov 2017 14:37

sansai a écrit:Agree to disagree, donc. \:D/


:smt023

En ayant néanmoins dûment lu tes dernières explicitations (je précise car je ne rentre pas dans une discussion point par point, mais tout m'intéresse).
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 18795
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar Delnaja » 14 Nov 2017 21:47

Oscar Garcia qui voudrait déjà quitter l'ASSE... Pas très surprenant, parce que dès les premières semaines de préparation, il pointait un manque général de professionnalisme et d'organisation.

L'Equipe a écrit:Oscar Garcia (44 ans), qui a remporté un seul de ses sept derniers matches et qui reste sur une défaite historique dans le derby contre Lyon (0-5), ne supporterait plus le mode de gouvernance du club.


https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Oscar-garcia-veut-partir-de-saint-etienne/850797

Roland et Bernard, peut-être que vous ne méritez pas mieux que Galtier...
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 18795
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar superman » 15 Nov 2017 0:14

Saint-Etienne : Oscar Garcia s'en va, remplacé par le duo Sablé-Ravera
https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... era/850844
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8766
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar jupiter » 15 Nov 2017 5:55

Mouais.
Un peu facile de quitter le navire aussi rapidement après quelques mauvais résultats.

L'incompétence des dirigeants a bon dos. Ils sont pas pires que Waldemar.
Avatar de l’utilisateur
jupiter
Sombre connard
 
Message(s) : 15810
Inscription : 29 Nov 2005 11:51

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar titoune » 15 Nov 2017 8:15

En même temps, les joueurs n'en pouvaient plus de lui, comment veux tu continuer ?
Et puis, c'est bien beau de jouer sans 9 à la barcelonaise mais quand t'as des joueurs "moyens" (entre guillemets parce qu'il y a quand même quelques bons joueurs de L1), c'est pas si simple.
Grosse erreur de casting.
Avatar de l’utilisateur
titoune
Vainqueur de la ligue Europa !
 
Message(s) : 6056
Inscription : 16 Oct 2007 8:51
Localisation : Angers

Re: ~ La Ligue 1 ~

Messagepar Beckham en bois » 15 Nov 2017 8:33

Grosse erreur de casting en étant actuel 6ème de L1 ?
Ils sont à leur place Sainté, ils seraient même un rang plus haut si on ne faisait pas un début de saison d'escrocs :-D
Avatar de l’utilisateur
Beckham en bois
n'a pas perdu sa langue
 
Message(s) : 2450
Inscription : 05 Oct 2009 22:31

PrécédentSuivant

Retour vers Football

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)