Le Chili futur champion du monde

Pour ceux que le FCK désespère, ailleurs c'est parfois mieux.

Modérateur: FootNantais modo

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 04 Juin 2018 17:59

Reprise du dernier message :
Chili-Serbie à Graz :
------------------ Arias
Díaz --- Roco --- Maripán --- Albornoz
----------- Reyes --- Pulgar
Sagal --------- Valdés ------ Fernandes
-------------------- Mora

Stojko en face.

http://futbolchile.net/2018/06/04/mira- ... usia-2018/
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 04 Juin 2018 19:40

Henríquez est entré en pointe, le pauvre gars est maudit. Seul à trois mètres du but vide, son tir du droit rebondit sur son pied gauche. Et une autre au même endroit qu'il envoie en tribune. J'aime vraiment le joueur, ce serait génial de le voir devenir ce que l'on pensait qu'il serait dans ses jeunes années, mais il se traîne un énorme boulet dans la tête (si je me souviens il avait fait une dépression il y a quelques temps en plus).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 04 Juin 2018 20:01

Un petit 1-0 qui va permettre de donner de la sérénité pour la suite, nouveau but de Maripán de la tête. Quelques bonnes occasions, Mora qui coupe un centre, une reprise de Diego Valdés, sorties par Stojkovic, mais dans l'ensemble il y a eu un certain manque de spontanéité devant, Valdés qui aurait du être celui qui marque les différences par ses passes a trop eu tendance à jouer latéralement. Les choses se sont améliorées quand les deux ailiers ont échangé leurs places pour se retrouver sur leurs bons pieds.

Arias très sûr, très présent pour suppléer à quelques erreurs de la défense. Sachant que le retour de Bravo ne semble pas dans les cartons, qu'Herrera est blessé et peu rassurant cette saison et que Collao doit encore grandir, il pourrait bien finir par s'installer.
J'ai toujours du mal avec Albornoz et Pulgar, l'impression que ce sont de bons joueurs mais ne réussissent pas à montrer tout ce qu'ils pourraient.

Vendredi, le gros morceau, la Pologne. N'empêche, ce n'était certes qu'un amical, mais c'est horrible de voir qu'une équipe B est capable de battre un mondialiste pas trop dégueu alors qu'on n'y est pas :smt022 .
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Juin 2018 18:45

Pologne - Chili :
http://futbolchile.net/2018/06/08/mira- ... usia-2018/

------------------ Arias
Díaz --- Roco --- Maripán --- Vegas
---------- Reyes --- Martínez
Sagal --------- Valdés ------ Fernandes
------------------ Castillo

Petite surprise avec Jimmy Martinez à la place de Pulgar, ça devrait donner un milieu moins solide mais plus offensif.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Juin 2018 19:41

Fait pas les choses à moitié, Rueda. Vegas souffrait le martyre contre Błaszczykowski, pas de sentiments, remplacé à la 35e par Albornoz. :gloups
Díaz a aussi eu du mal contre Grosicki, souvent pris de vitesse.
Devant, les choses se sont améliorées depuis que les ailiers ont inversé leurs positions. J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi on insiste autant à les faire commencer sur leur mauvais pied quand cela n'a pas produit de résultat depuis le début de cette nouvelle ère. Surtout que Díaz et Vegas sont de bons défenseurs mais loin de Beausejour et Isla au moment de se projeter pour soutenir l'attaque.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Juin 2018 19:59

GOLAZO de Miiko :smt023
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Juin 2018 20:48

2-2 score final.

Meilleure deuxième mi-temps, avançant les lignes, pressant dans le camp polonais, ce qui a laissé le temps à Díaz et Albornoz de monter apporter le surnombre. Dommage que Castillo ne réussisse toujours pas à faire un match référence avec la Roja pour qu'il se libère complètement. Bonne entrée d'Albornoz cette fois-ci, présent offensivement avec un bien bô but.
Valdés tire remarquablement bien les coups de pied arrêtés, mais j'aimerais le voir prendre plus de risques dans le jeu. Il a cependant réduit l'écart en première mi-temps, reprenant de la tête un centre de Sagal (la Roja version Rueda semble destinée à devenir redoutable dans le jeu aérien :gloups ).

On a enfin vu 20 minutes d'Araos, qui n'a pas trop brillé, et entraperçu durant quelques secondes Sierralta et le Cimbi Cuevas.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 13 Juin 2018 15:33

Alors Zam, tes premières impressions concernant Rueda ?
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 440
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 13 Juin 2018 18:33

J'ai encore un peu de mal à savoir ce qu'il souhaite, mais ne doute pas une seconde qu'il bosse comme un dingue pour y arriver. :-D

Il a commencé par une longue et énorme revue d'effectif avec ses microcycles, malgré les bâtons mis dans les roues par la U et surtout Colo Colo (les colocolinos sélectionnables doivent s'en mordre les doigts en voyant l'avance qu'on pris leurs concurrents lors de cette dernière tournée). Finalement, seuls les quelques joueurs du championnat brésilien n'ont pu être observés et il s'en est lui-même lamenté.

Je sortirais les deux premiers amicaux en Suède et Danemark de l'analyse, c'était encore sur la lancée de l'étape précédente.
Sur la tournée qui vient de s'achever, je retiens essentiellement les débuts de seconde mi-temps contre la Roumanie et la Pologne, où l'on a vu ce que tout le monde souhaite, une équipe agressive, pressant dans le camp adverse et attaquant en conséquent avec beaucoup de joueurs. Le reste du temps, il y a certes eu de bonnes choses, mais un manque global de profondeur, le ballon tourne bien mais ralenti dans les 30 derniers mètres, avec un gros manque de surprise devant et un 9 souvent isolé, que ce soit Castillo ou Mora (Henriquez a été plus intéressant par une meilleure mobilité mais s'est effondré face au but).

Derrière, il arrivait avec la réputation de préférer les centraux de haute taille et cela semble se confirmer, puisque la paire Roco - Maripan semble être sa favorite (1,92 et 1,93 m, 4 fois titulaires sur 5 matchs) malgré la saison médiocre de Roco, qui fut même capitaine sur les deux derniers matchs. Paulo Diaz, que nous étions beaucoup à imaginer comme le successeur de Medel et Jara, a été aligné comme latéral droit et semble destiné à devenir le grand concurrent d'Isla. Pareil à gauche, il a tenté un autre central de formation, Vegas, sans grand succès, ce qui a ouvert la porte à Albornoz. Tout ça a donné de gros progrès dans le jeu aérien défensif tant qu'offensif , mais m'inspire quelques doutes dans la relance et la vivacité, surtout côté Roco (Maripan a lui tenté et réussi quelques transversales que ne renierait pas Jara). Moyen aussi dans l'apport offensif des latéraux, sauf quand l'équipe réussi à s'installer haut sur le terrain.

Au milieu c'est plus compliqué à analyser en l'absence des titulaires, car autant je peux imaginer la défense rester en l'état, avec juste un choix tactique Diaz/Isla et voir qui s'imposera à gauche, autant au milieu je ne sais comment les choses s'organiseront avec le retour des historiques. Medel devrait être le 6, avec Vidal devant lui, mais avec qui ? Aranguiz, PP Hernandez qui lui avait été préféré en Scandinavie ? On attend beaucoup de Pulgar, mais il tarde à confirmer, tandis que Lorenzo Reyes a gagné des points, malgré quelques erreurs qui ont couté cher. Ou alors un meneur, où seul Diego Valdés se détache. Et que devient Marcelo Diaz, que personne n'aurait pensé voir absent des listes après tous les éloges qu'en a fait Rueda.

Devant pareil, on sait que Sanchez sera titulaire, mais avec qui en pointe ? Vargas, Castillo ? Pour l'instant Rueda a toujours joué avec trois attaquants, le troisième homme ayant toujours été Angelo Sagal, qui a toujours commencé à droite, où il ne brille pas, alors qu'il est mieux à gauche. Sur ce point, RRR a confirmé que sur les derniers matchs, Sagal et son homologue Junior Fernandes étaient libres de permuter quand ils le souhaitaient, ce qu'ils ont fait. Junior justement, 30 ans déjà, une suite d'essais peu concluants en sélection au fil des ans, mais il a été plutôt bon contre les Serbes et Polonais, rapide et bon techniquement. Par contre, trop de mauvais choix dans la dernière passe.

Pour résumer, c'est bien compliqué de savoir ce qui se passera quand les grands reviendront, mais les petits nouveaux n'ont pas dépareillé, même si certains ont perdu du terrain. S'ils arrivent à reproduire sur un match entier ce qu'ils ont montré par instants, ça peut donner des choses tout à fait sympathiques.

La seule critique que je ferai est sur la gestion du cas Bravo, où il a été par moment tranchant, avant de dire que c'était bien qu'il soit disponible etc etc. Je préfèrerais qu'il tranche une fois pour toute et le mette dehors, l'ex-capitaine a été trop bête dans un moment crucial, les tensions avec le groupe Vidal sont trop importantes et il éviterait ainsi qu'on lui pose la question à chaque conférence de presse.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 15 Juin 2018 15:46

:smt023
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 440
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 27 Juin 2018 19:31

La quarante-douzième édition du feuilleton Barrios de retour à Colo Colo fut la bonne, cette fois c'est officiel, un an et demi de contrat. 33 ans pour le gars Lucas, aucune idée de son réel état de forme, juste à espérer que ce sera plus un retour à la Paredes qu'à la Suazo. Aucune idée non plus de comment cela fonctionnera avec Paredes, aucun des deux n'a la vitesse et la mobilité d’antan, ça me semble compliqué de les faire cohabiter.

En attendant, le club s'est trouvé un directeur sportif, Marcelo Espina, légende du club comme joueur et d'un éphémère passage comme entraîneur. Dans le même temps, on s'est fait sortir en coupe contre Ñublense, de la B, avec un match aller où Tapia a envoyé au casse-pipe les jeunes dans une compo sans aucun sens, avant de se raviser au retour en mettant tous les anciens, qui n'ont pas montré grand chose non plus, si ce n'est que certains seraient à la retraite sans le copinage qui règne.

Rivero s'est barré au Mexique, remplacé par Danny Pérez, vénézuélien de 18 ans de Zamora, arrivé dans un montage fumeux incluant un transfert à La Serena (deuxième division) suivit d'un prêt de deux ans au Cacique. Sans préjuger de ses qualités, le retour de telles manœuvres pue.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar sansai » 28 Juin 2018 11:20

Je venais ici dire que woohoo Lucas Barrios enfin et puis je me suis souvenu de la situation du club en te lisant.

Bouh. :smt022
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 43454
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 28 Juin 2018 12:19

Et j'ai évité de parler des manœuvres des actionnaires dans l'ombre qui pourraient aboutir à un nouveau changement de présidence dans les semaines à venir. Où de l'interdiction faite au club social d'utiliser les symboles de l'équipe, d'utiliser le Monumental, ainsi que de monter des branches amateurs dans d'autres sports ou des écoles de sport.

Ou plus généralement du total de changements d'entraîneurs dans le championnat, maintenant dix clubs sur seize à la mi-saison.

Quel sport merveilleux. Comprends toujours pas pourquoi je continue à suivre cette merde, surtout après avoir réussi à décrocher du FC Kita.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 09 Juil 2018 12:24

Finalemement la direction reste en place et quelques autres joueurs sont arrivés.

Il faut préciser que les recrutements d'intersaison sont particulièrement compliqués au Chili cette année, car un nouveau règlement interdit de jouer pour deux équipes dans la même saison. Ca part peut-être d'une bonne intention mais c'est compliqué pour les mecs qui ont disputé une minute dans un club avant de perdre leur place et qui aimeraient partir trouver du temps de jeu. Si l'on y ajoute les limitations du nombre d'étrangers et (pour Colo Colo) la contrainte de devoir aller chercher des joueurs qui n'ont pas joué la Libertadores, le choix se limite donc essentiellement aux joueurs expatriés, ce qui s'est produit avec le retour d'Esteban Pavez, un an après son départ à l'Atletico Paranaense. On fait du neuf avec de l'ancien, au moins c'est de l'ancien de qualité qui pourra suppléer un Carmona assez décevant.

L'autre priorité était un latéral gauche (vu que Tapia a enterré Suazo et Campos), les options de Chiliens de l'étranger étant trop coûteuses, l'élu est Damian Pérez, Argentin venant du Mexique. On s'arrange en inscrivant le petit Danny (pas confondre) Pérez en U19 pour qu'il ne compte pas comme étranger et en n'inscrivant pas Meza, blessé jusqu'à l'an prochain.

Pour être honnête, ça me semble pas mal, mais le souci est encore et toujours Tapia. Enverra-t-il enfin ses copains Fierro et Valdés à l'hospice ? Sera-t-il capable de sortir de sa stupide vénération pour les "référents" qu'il pense être capables de gagner les matchs à eux seuls ? J'en doute mais garde malgré tout un peu d'espoir.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 18 Juil 2018 14:00

Ces petits moments gênants où tu comprends pourquoi les dirigeants de ton club ont choisi tel entraîneur plutôt qu'un autre.
Tito Tapia, interrogé à propos d'un projet de loi visant à interdire aux agents d'avoir des parts dans les clubs : "Je ne vois pas ce qu'il y a de mauvais ou de pas éthique à ce qu'un agent soit propriétaire d'un club".
Voilà, là on se rend compte que Blanco y Negro sait choisir ses hommes, soit un vrai neuneu, soit un vrai pourri.

Sinon, le championnat reprend ce week-end, quelques transferts notables surtout dans les départs, la U perd Lorenzo Reyes qui part à l'Atlas (mais l'arrivée de Kudelka, entraîneur de Talleres en Argentine, suscite pas mal d'espoir), Audax envoie deux de ses meilleurs joueurs, Bryan Carrasco et Joe Abrigo à Necaxa. Plus la surprise de la première moitié d'année, La Calera, qui perd son buteur Brian Fernández et le gardien néo-sélectionné Gabriel Arias, respectivement à Necaxa et Racing, le premier étant remplacé entre autres par le second fils Simeone. Aussi l'ancien gardien de l'UC, Toselli qui signe à Everton pour se refaire une santé après un passage calamiteux au Mexique, à... Atlas.

Comme on le voit, le championnat mexicain s'est trouvé un filon au Chili, tu fais 6 bons mois et tu te barres. Ou mieux, tu ne débutes même pas en équipe première, comme Pedro Campos de l'UC, parti à... Necaxa. Pas moins de cinq chiliens chez les Rayos, et encore ils ont vendu Lichnovsky. Avec plus ou moins de succès, Cruz Azul ayant simplement poussé dehors toute sa colonie chilienne cette intersaison (dont le Gato Silva à Independiente où il rejoint el Tucu Hernandez).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar StanAjax » 18 Juil 2018 14:29

zamorano a écrit:Plus la surprise de la première moitié d'année, La Calera, qui perd son buteur Brian Fernández et le gardien néo-sélectionné Gabriel Arias, respectivement à Necaxa et Racing


Pour Arias, c'est de la faute de l'Udinese, qui a embauché le gardien du Racing, Juan Musso.

Avec un peintre baroque sur le banc, il fallait bien un auteur de page turner dans les cages. :arrow:

Sierralta devrait rester à Parme, d'ailleurs. A moins que ceux-ci ne soient rétrogradés pour l'histoire du texto de Calaio envoyé à ses ex-coéquipiers jouant à La Spezia, leur demandant de lever le pied contre son équipe en fin de saison dernière (a priori, c'était une boutade...).
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 18910
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 19 Juil 2018 23:31

Ce serait vraiment super pour Sierralta de s'imposer à Parme, surtout que Roco n'a toujours pas trouvé de club... Etonnant contexte pour les centraux de la Roja, jusqu'il y a peu on se lamentait de leur manque de hauteur et on se retrouve soudain avec une charnière à plus d'1,90m (Roco-Maripán) et les quatre possibles remplaçants au-dessus du mètre 85 (Sierralta, Huerta, Kuscevic, Lichnovsky).

Sinon, encore une fois la compétence des gus de l'ANFP frappe.

J'avais parlé des limitations de transfert récemment instaurées (pas plus d'un club de la même division par saison et par joueur), avec l'idée d'éviter que les gros ne pillent les petits à l'intersaison. A la place ce sont les Mexicains qui se goinfrent, génial. J'ai encore en travers de la gorge Brian Fernández disant qu'il aurait rêvé de signer au Cacique mais qu'il n'avait pas le droit et est vendu dans la foulée à Necaxa (parce que les dirigeants de La Calera sont bien là pour se faire du fric le plus vite possible, tu vends pas tes deux meilleurs joueurs après six putains de mois alors que tu fais une saison miraculeuse).
Et le truc est encore plus mal foutu que prévu : Nicolas Orellana, ailier de Colo Colo, a vu son contrat expirer (oui, à la mi-saison, probablement signé avant les changements de calendrier) et le club ne l'a pas prolongé. Bon, je pense que c'est une connerie et qu'il avait toutes les qualités pour se reconvertir en un excellent carrilero, mais là n'est pas le problème. Il va donc signer à la U de Concepción, bonne chance à lui et bon coup de l'UdeC. Sauf qu'en fait la nouvelle règlementation l'interdit aussi. A lui de se trouver un club dans une des divisions inférieures ou à l'étranger.

Des génies. Et on se moque des voisins de l'AFA. :smt022
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 23 Juil 2018 19:38

Le 21 juillet 2009, Lucas Barrios marquait face à la Serena son dernier but pour Colo Colo, tête sur un centre d'un certain Esteban Paredes, qui plantait ce jour-là son premier pion pour le club.
Le 21 juillet 2018, Lucas Barrios marque face à la Calera son premier but pour Colo Colo depuis son retour, tête sur un centre d'un certain Esteban Paredes, qui plante ce jour-là son 180e pion pour le club.

Au-delà des coïncidences, ce fut un match tout à fait laid. En l'absence de Valdvia, Tapia innovait avec un duo d'attaque Barrios-Morales, avec un Paredes en meneur. Au milieu, un trio défensif qui promettait du muscle et des chevilles broyés.

---------------------- Orión
Opazo --- Zaldivia --- Insaurralde --- Pérez
------------------ Carmona
-------- Baeza ------------- Pavez
------------------ Paredes
-------- Morales --------- Barrios

Sauf que saint Esteban n'a pas joué au milieu depuis de très longues années et n'a plus les jambes pour le faire. Ce qui a donné un trio d'attaquants loin devant leur milieu, avec un vide que seul Baeza tentait sans grand succès de combler. De plus, le trio du milieu aurait pu être une bonne idée s'il avait permis de libérer les latéraux, ce qu'ils n'ont fait qu'à de rares reprises.

Cela s'est amélioré autour de la 60e quand Morales a été remplacé par Valdés qui donné du liant, bien que perdant toujours autant de ballons, puis avec l'entrée de Pinares à la place de Baeza, l'équipe passant à un duo de récupérateurs avec deux milieux offensifs derrière les deux pointes.

Point positif : La Calera n'a presque jamais pu approcher les buts d'Orión. Négatif : je ne vois toujours aucun progrès dans le jeu, passes dans les pieds, peu de mouvement. Sans Valdivia, pas d'imagination et encore moins de combinaisons.


Edit : je dis des conneries, le centre est d'Opazo, pas Paredes.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 30 Juil 2018 9:04

Quand je pense que je défendais Tapia lors de son premier passage comme entraîneur... Il se dit qu'à l'époque c'était son adjoint Miguel Riffo qui lui mâchait le travail, j'aurais tendance à le croire vu ce qu'il fait actuellement.

Déjà les déclarations, comme quoi il ne fera pas de cadeaux aux jeunes, qu'ils prennent la place par eux-mêmes, qu'il y a un gros trou générationnel et que donc il n'a personne à mettre chez les U19 etc. Ca fera plaisir aux gamins de savoir qu'ils sont nuls. Surtout que dans le même temps il s'excuse platement de n'avoir fait entrer Gonzalo Fierro qu'à la 90e la semaine dernière, il n'avait pas vu qu'il était si tard (!), ne voulait surtout pas le froisser car un tel joueur mérite le respect etc... Du coup il l'a fait entrer à la 75e cette semaine, le respect est sauf, Gonzalito a pu trottiner pendant un quart d'heure.

Pendant ce temps, Felipe Campos et Cortés même pas sur le banc, sans explication, pas blessés, rien. Brillant. Le gars Cortés doit se lamenter d'avoir quitté son Iquique pour être doublure d'Orión pour un an. Ah, mais il se dit qu'on va prolonger l'Argentin une année de plus. Quand tu penses que Cortés était dans les trois gardiens appelés à succéder à Bravo en sélection...

Sinon, match dégueulasse contre Curico Unido, en mode première mi-temps de France-Croatie, aucune maîtrise, acculés sur le but, incapables de sortir face au pressing adverse. Sauf qu'à la 60e Valdivia entre et écrase la rencontre. Une passe lumineuse pour Opazo qui n'a qu'à servir Paredes, une autre pour un Barrios qui ajuste tranquillou le gardien (aucune pression grâce à un Curicó à 10 après une expulsion). Le Mago marche sur le championnat, capable de retourner n'importe quel match seul dans une équipe qui ne propose strictement rien en son absence. Et Tapia trouve que tout va très bien.

Trop énervé pour décrire les autres joyeusetés de la semaine, coups de feux et supporters blessés au centre d'entraînement de la U, victoire de Temuco contre San Lorenzo qui pourrait être invalidée à cause d'un joueur qui n'avait pas le droit d'être sur la pelouse.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar sansai » 30 Juil 2018 10:57

zamorano a écrit:Surtout que dans le même temps il s'excuse platement de n'avoir fait entrer Gonzalo Fierro qu'à la 90e la semaine dernière, il n'avait pas vu qu'il était si tard (!)

Woh...

zamorano a écrit:Trop énervé pour décrire les autres joyeusetés de la semaine, coups de feux et supporters blessés au centre d'entraînement de la U


:(
Quel enfer...
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 43454
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 30 Juil 2018 12:08

En attendant l'enquête, la rumeur voudrait que ce soit un règlement de comptes entre une branche de Los de Abajo, la barra de la U et une autre de la Garra Blanca, les premiers ayant volé des tifos des seconds, qui n'auraient rien trouvé de mieux que d'aller tirer sur une activité ouverte au public de la U, avec gamins présents. Pas que d'innocents gamins pourtant puisqu'une partie de ce public qui s'est réfugiée dans le centre d'entraînement en a profité pour agresser les journalistes présents.
J'ai pas de mots devant un tel ramassis de cons.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Août 2018 17:55

Après une défaite à Temuco, le rendez-vous que tout le monde attend depuis une décennie, le huitième de Libertadores, réception de Corinthians cette nuit.

Le jeu produit jusqu'à maintenant voudrait que l'on prenne une rouste, plus qu'à se raccrocher à l'espoir d'un Mago en feu ou d'un quelconque miracle.


Pendant ce temps, la U continue à faire revenir des joueurs qu'elle a vendu il y a moins d'un an, après Ubilla, c'est Gonzalo Espinoza, ex-futur nouveau Vidal, qui revient de Turquie. Autre retour, celui d'Angelo Henríquez, après un triste tour du monde, de Manchester à Atlas, de Saragosse à Zagreb. Espérons qu'il suivra le schéma de son ancien compère d'attaque de la Rojita Nico Castillo, qui s'était aussi relancé en revenant à la maison (l'UC dans son cas).

Ils remplacent respectivement Angelo Araos, qui va continuer à grandir en partant à Corinthians (pas dispo pour la Libertadores et ce soir), et Pinilla, mis à la porte après un vrai-faux transfert grotesque à Colón de Santa Fe. Le pauvre Frank Kudelka a perdu son meilleur joueur et son attaquant référence juste avant la reprise, et sa U enchaine les défaites.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Messagepar zamorano » 01 Sep 2018 18:40

Cet Albo est schizophrène.
Mauvais en championnat, avec un entraîneur qui envoie les remplaçants perdre contre les dites petites équipes, et cela pour éviter que les titulaires soient suspendus pour le superclásico. Ledit clásico, gagné, comme depuis 18 ans à domicile, contre une U encore plus mauvaise que nous, grâce à un but de raccroc du Chaco Insaurralde, nouveau buteur providentiel sur les derniers matchs.

Et pourtant.
Pourtant, cet Albo est en quarts de Libertadores.
En éliminant un Corinthians annoncé comme un ogre, mais qui fut ridicule au Monumental, une victoire 1-0 qui aurait dû être bien plus lourde sans un Cassio exceptionnel dans les buts du Timão. De très loin le meilleur match de Colo Colo de la saison, et peut-être depuis des années, surtout en considérant l'enjeu. Haut sur le terrain, conquérants, des latéraux qui deviennent des ailiers, un Valdivia au niveau de ce qu'il montre depuis quelques saisons (depuis le passage de Sampaoli avec la sélection en fait, c'est à ce moment là qu'il trouve une plénitude physique que personne n'imaginait auparavant).
Un match retour que je n'ai pas vu (défaite 2-1, but de Barrios). :-D

Et un quart contre Palmeiras, j'attends de voir l'accueil de la torcida du Verdão pour le Mago. :smt007

Et Fierro continue encore et toujours à jouer 20-30 minutes tous les matchs, trottinant, offrant des espaces monstrueux dans son dos et étant inoffensif en attaque, quand il ne s'arrête pas simplement de jouer pour réclamer. Quelle déchéance. Au moins Paredes, maintenant en grande difficulté dans l'intensité du niveau international, a eu l’honnêteté de demander son remplacement par un milieu quand il a vu que l'équipe commençait à souffrir (parce que non, notre entraîneur ne sort pas ses cadres à moins qu'ils ne le demandent).

Du coup, si ce parcours assez inespéré en Libertadores est une joie qu'on attendait depuis bien longtemps, il risque d'offrir une prolongation à l'intérimaire Tapia, ce qui ne me plairait pas, mais alors pas du tout.

____________________________
Côté Roja, on se prépare à une tournée en Corée du Sud et au Japon, et Rueda continue à observer :

Arqueros

Gabriel Arias, Racing Club (Argentina)
Brayan Cortés, Colo Colo
Lawrence Vigouroux, Swindon Town (Inglaterra)

Defensas

Miiko Albornoz, Hannover 96 (Alemania)
Cristian Cuevas, FK Austria Viena (Austria)
Paulo Díaz, Al Ahli (Arabia Saudita)
Mauricio Isla, Fenerbahce (Turquía)
Guillermo Maripán, Alavés (España)
Enzo Roco, Besiktas (Turquía)
Igor Lichnovsky, Cruz Azul (México)
Francisco Sierralta, Parma (Italia)

Volantes

Charles Aránguiz, Bayer Leverkusen (Alemania)
Pablo Hernández, Independiente (Argentina)
Gary Medel, Besiktas (Turquía)
Erick Pulgar, Bologna (Italia)
Lorenzo Reyes, Atlas (México)
Diego Valdés, Morelia (México)
Arturo Vidal, FC Barcelona (España)

Delanteros

Ángelo Henríquez, U. de Chile
Ignacio Jeraldino, Audax Italiano
Fabián Orellana, Eibar (España)
Martín Rodríguez, Pumas (México)
Diego Rubio, Kansas City (Estados Unidos)
Ángelo Sagal, Pachuca (México).

Les colocolinos Opazo, Baeza et Pinares sont laissés à disposition pour la Libertadores, merci tonton RRR.
Réapparition de Diego Rubio, qui après un tour d'Europe de l'échec s'est relancé en MLS, pourquoi pas hein.
L'autre nom notable est celui de Vigouroux, anglo-chilien passé par Liverpool mais essentiellement par les basses divisions angloises et irlandaises. Il avait déjà été sélectionné en U20 époque Mario Salas, sans jouer. Je veux bien qu'on teste des gardiens, mais de là à tenter un gardien anglais, et de quatrième division...

Vous aurez remarqué que le Cimbi Cuevas, cher à kev, évolue maintenant à l'Austria. Prêté par... Huachipato. Club pour lequel il n'a jamais disputé une seule minute et auquel il appartient depuis l'an passé. On a appris que son transfert de Chelsea à Huachipato puis prêt à Twente s'étaient fait à l'époque en moins de 24 heures.
Telles sont les douces histoires de Felipe Felicevich, l'Argentin agent de presque tous les grands noms du foot chilien, possède parts et prête-noms dans des clubs locaux (La Serena achetant Danny Pérez pour un montant invraisemblable pour le club, puis le prêtant à Colo Colo, c'est lui), en escroquant d'autres (récupérer un gardien en fin de contrat, le faire recruter par un club de quatrième div péruvienne pour pouvoir le revendre sans payer le club formateur, c'est encore son genre d'entourloupe).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 02 Sep 2018 17:29

Et on en prend quatre contre Everton, dernier du classement.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 06 Sep 2018 13:14

Pas de match contre le Japon, suspendu après le séisme de magnitude 6,7 d'hier. :(

Pour s'occuper, le rapport des carabiniers sur le dispositif de sécurité au Monumental lors du clásico : voies d'évacuations bouchées, détecteurs de métaux disponibles mais non utilisés, une porte mystérieusement laissée ouverte et sans surveillance juste derrière la tribune de la Garra Blanca, le système de vidéosurveillance qui s'est encore plus mystérieusement éteint durant les 10 minutes où la Garra s'est mis à balancer feux d'artifices, pétards etc sur les supporters de la U présents et sur la pelouse.

Depuis le retour de Ruiz-Tagle, la Garra Blanca est en fête, elle retrouve son meilleur comparse. :smt100
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 11 Sep 2018 9:58

Deux matchs à huis-clos et des années de suspension de stade pour quelques énergumènes. Sachant que le Colo a été épinglé cette saison pour ne pas vérifier les interdictions de stade et laisser entrer tout le monde. :bravo:
Tant que tout ça ne se paie pas en points perdus au classement, je doute que Blanco y Negro et la Garra Blanca en aient quoi que ce soit à fiche.


Corée du Sud - Chili, 13h :

----------------------- Arias
Isla --- Lichnovsky --- Maripán --- Albornoz
---------------------- Medel
---------- Vidal ------------- Aránguiz
--------------------- Valdés
------------ Rubio --------- Sagal

Pas de Paulo Díaz, qui après avoir été proche de l'Atlético et ailleurs en Europe, a fait le brillant choix de l'Arabie Saoudite (dans le club entraîné par un certain Guede, Pablo). J'imagine la tronche de Rueda en apprenant la nouvelle.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5678
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

PrécédentSuivant

Retour vers Football

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : canari85, coco bn et 4 invité(s)