Page 56 sur 61

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 10 Déc 2017 12:37
par zamorano
Reprise du dernier message :
Maintenant, la question, c'est comment on fait pour ne pas continuer à être ridicules en Libertadores. Et il n'y a pas de réponse simple.

Commencer par garder Guede et le prolonger vu qu'il ne lui reste que 6 mois de contrat. En espérant qu'il souhaite continuer.
Faire le ménage dans l'effectif. Ceux qui avaient commencé comme titulaires ou étaient au moins dans le groupe et on disparu, les Ramón Fernández, Canchita Gonzáles, dont les départs sont presque actés, Vilches qui est passé de 3e attaquant à 6 ou 7e. En finir avec Figueroa, que Guede a ressorti du placard hier avant de l'y remettre vite fait à la mi-temps. Faire une sortie honorable pour le désormais viejo Pistolero Gonzalo Fierro, qui est entré hier pour les cinq dernières minutes, ça ressemble beaucoup à des adieux.

Se poser la question des talentueux qui ont passé plus de temps à l'infirmerie qu'ailleurs, Véjar, Bolados. Peut-être un prêt pour qu'ils reprennent du temps de jeu. Peut-être pareil pour Araya, qui serait certes un des premiers remplaçants, mais auquel il faudrait laisser l'occasion, à 23 ans, de faire enfin une première saison complète, même si c'est ailleurs.

Trouver une alternative à Valdés, qui s'est certes remis d'une mauvaise saison et a été super important, mais sur lequel j'ai quelques doutes pour les matchs au plus haut niveau, où perdre le ballon à 40m de ses buts devient trop dangereux. Un nom revient, qui ferait le bonheur de tous, c'est celui de Mati Fernández, qui n'a plus que six mois de contrat à Necaxa.

Devant, une priorité, retenir Rivero, qui voulait déjà partir au début du semestre. Le hic, c'est que c'est un des seuls à pouvoir apporter des sous dans les caisses. Sinon, trouver un remplaçant ou confier en Orellana et Morales.

Deux retours de prêt, Luis Pavez qui s'est refait une santé à Wanderers et pourrait concurrencer Suazo à gauche, et Carvallo qui a finalement enchaîné les matchs à Antofagasta, devenant un des meilleurs passeurs du championnat. Il pourrait être un bon remplaçant pour Valdivia, avec Villanueva qui attendrait derrière eux.

Pour le reste, faire confiance aux jeunes, qui ont montré qu'ils étaient à la hauteur quand on a fait appel à eux.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 11 Déc 2017 11:00
par zamorano
Pour l'anecdote, meilleur buteur du championnat, Bryan Carrasco d'Audax : 10 buts en 15 matchs, 9 pénaltys. :o

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 11 Déc 2017 14:38
par sansai
C'est pas Laurent Blanc qui avait fini meilleur buteur de l'OM une saison comme ça ?

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 19 Déc 2017 20:28
par zamorano
De ce qui ce dit, les deux candidats restants pour la sélection seraient les deux derniers finalistes de la Sudamericana : Reinaldo Rueda (Flamengo) et Ariel Holan (Independiente). Pourquoi pas, hein, le premier est largement connu au niveau du continent, dans des styles différents, des sélections hondurienne de 2010 (des poètes), colombienne ou équatorienne à l'Atlético Nacional, le second nettement moins vu que c'est son deuxième club comme numéro 1, après avoir longtemps été entraîneur de hockey sur gazon ( :gloups ) puis, entre autres, assistant de Burruchaga et Matías Almeyda.

Le truc, c'est que tout ressemble sacrément à de l'impro, surtout vu les noms qui sont sortis, avec les refus de Pellegrini, Martino, Scolari, le chiffon retour de Bielsa agité pour essayer de détourner l'attention (si jamais il y a eu un quelconque espoir, il est enterré avec le retour du piraña aux affaires). Pas trop de cohérence là dedans.

Et bien sûr, aucun nom chilien envisagé en dehors du mirage Pellegrini. Le seul qui aurait pu faire l'affaire, Mario Salas, ne continue pas à l'UC après une saison désastreuse.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 19 Déc 2017 21:56
par howie
Mince, j'aurai bien vu Rueda reprendre la sélection colombienne apres Pekerman ( il me paraît temps qu'il passe la main, apres la CdM).

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 19 Déc 2017 22:20
par zamorano
Marrant, je viens de lire exactement le même commentaire de la part d'un autre supporter colombien. Du coup, si c'est une suite aussi évidente que ça, il serait pas bête de rester bien au chaud au Brésil en attendant.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 20 Déc 2017 6:23
par howie
C'était une réflexion personnelle :-D

Mais Rueda a vraiment marqué les esprits suite à son passage à l'AN, de part les résultats et le jeu pratiqué.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 21 Déc 2017 0:52
par zamorano
Atlético Nacional justement, plus Bolivar et Delfín (Equateur) pour le groupe de Libertadores. Sachant que Bolivar perd son entraîneur Beñat San José (ancien d'Antofagasta), qui arriverait à la Cato et que Delfín découvre la compétition, ça s'annonce moins pire que ce que cela aurait pu être. Méchants déplacements ceci dit.

M'enfin, après les traumatismes de la dernière décennie, les Independiente del Valle, Melgar, Deportivo Pasto, on pourrait me mettre n'importe qui et je flipperais.

Si on suit le schéma de la dernière édition alba, après le match aller contre Delfín, j'annonce que ceux-ci sont des buses. Ils nous sortent à la différence de buts, avec quarante poteaux sortants dans les 5 dernières minutes du retour, et vont en finale.

La U choppe Racing et Cruzeiro.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 21 Déc 2017 16:58
par zamorano
Beñat confirmé à l'UC. :smt023

Drôle de parcours, ayant entraîné chez les jeunes à la Real Sociedad, puis en Arabie Saoudite, avant d'arriver au Chili. Arrivée encore plus étrange, puisque sans club et motivée par les modèles bielso-sampaoliens. Jeune entraîneur inconnu donc, qui se met à faire la tournée des dirigeants pour vendre son projet. Antofagasta lui propose une réunion. En cinq jours, il bouffe tous les matchs du club qu'il peut, apprend les noms des joueurs et bâtit son argumentaire. Embauché. Après une saison et une équipe très sympa à voir, départ pour Bolivar. Deux titres de champion plus tard, retour au Chili donc, pour redonner de la fraîcheur à Católica.

Ca fait quelques jeunes entraîneurs intéressants, avec Bozan qui a repris l'U de Conce et l'a qualifiée pour le tour préliminaire de Libertadores. On les voit apprendre aussi. Il dit vouloir adopter le plus possible un profil "ultra offensif, avec pressing très haut". Ce qu'il avait fait lors de son passage à Barnechea. Premiers 6 mois : attaque dans tous les sens, bon classement pour une équipe sans moyens. Seconds six mois, quelques changements de joueurs, il retente la même proposition, descente. Aujourd'hui, avec l'UdeC, il dit lui-même vouloir faire la même chose, mais ayant un effectif avec pas mal de vieux briscards (le Tigre Muñoz, 40 ans, Hugo Droguett, 35 et ancien international, etc), il est forcé de calmer un peu le rythme.

Côté albo, c'est niet pour Matigol, les Mexicains se foutent de la gueule du monde en demandant 6 miyons pour six mois de contrat. Les deux noms qui reviennent le plus pour arriver sont le gardien d'Iquique Cortés (annoncé comme le successeur de Bravo, mais s'il vient faire banquette derrière Orión...), le rapatriement de Carlos Carmona et, comme à chaque intersaison, Barrios. Sauf que cette fois il est libre.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 22 Déc 2017 10:37
par zamorano
Pour finir, douloureuse descente de Santiago Wanderers. Ils avaient remporté 0-1 l'aller du barrage face à La Calera, et tenaient tranquillement le nul jusqu'à la 93e hier à Valparaiso. Tentative de relance foireuse dans la surface, cafouillage avec le gardien et but. La Calera règle le tout aux tirs au but. Le plus ironique est que le dernier tireur calerano est prêté par Wanderers et pourrait y revenir la saison prochaine. :o

Mine de rien, cette descente risque de mettre un paquet de joueurs intéressants sur le marché. Le gardien Castellón (dur de prétendre être un futur international en Primera B), Ezequiel Luna, Robles, Carvajal, Marco Medel, des noms qui pèsent. Plus des jeunes genre Cuadra ou Matías Fernández (l'autre). A voir aussi l'influence que ça aura sur la carrière du Nico Cordova, qui était encore présenté il y a quelques mois comme l'entraîneur du futur, formé en Italie et tout le tintouin.

Edit : J'oublie bien sûr le plus important. Wanderers, en plus de la descente, remporte la coupe du Chili et jouera donc au moins un tour préliminaire de Libertadores. Me souviens de Palmeiras qui avait été dans une situation similaire il y a quelques saisons.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 24 Déc 2017 4:27
par sansai
zamorano a écrit:et, comme à chaque intersaison, Barrios. Sauf que cette fois il est libre.

Et du coup, cette fois, c'est fait. :cool:

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 24 Déc 2017 11:11
par zamorano
Feliz Pascua. :cool:
Ça c'était presque fait il y a quelques saisons, mais il avait fallu faire un choix, qui avait été celui de privilégier le retour de Chupete Suazo. Quand on voit comment ça c'est terminé...

Du coup les médias partent en vrille et nous annoncent que Carmona c'est presque dans la poche, que Pedro Morales s'engage à nouveau (ça devrait être sérieux, faut dire qu'il a passé le dernier semestre à s’entraîner avec l'équipe), voire carrément la première expérience sudaméricaine de Miiko Albornoz. Là je commence à douter un peu.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 24 Déc 2017 11:18
par féliré
sansai a écrit:
zamorano a écrit:et, comme à chaque intersaison, Barrios. Sauf que cette fois il est libre.

Et du coup, cette fois, c'est fait. :cool:

:smt023

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 24 Déc 2017 12:13
par zamorano
Tiens, en passant, le dernier cafouillage made in Chile.

Finale de promotion en Segunda Profesional (3e div), pour accéder à la Primera B, entre Vallenar et Melipilla. Les deux participants terminent aux tirs au but. Un des joueurs de Vallenar tire son péno avec une pause et une feinte grossière. L'arbitre, Eduardo Gamboa, arbitre FIFA, international, le fait retirer, il est marqué, Vallenar gagne. Sauf que la nouvelle consigne était de déclarer le tab comme raté.
Du coup, réclamation, scandale, la commission d'arbitrage et l'ANFP décident de faire rejouer non pas le match, mais uniquement la séance de tirs au but. Bien sûr, les joueurs sont tous déjà en vacances. La direction de Vallenar a déjà envoyé tout le monde se faire foutre, ils ne se représenteront pas et iront jusqu'à se désaffilier de l'ANFP.
Merveilleux.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 27 Déc 2017 15:46
par zamorano
Et donc, Melipilla est promu en Primera B après que Vallenar ne se soit pas présenté à la nouvelle séance de tirs au but. Ils avaient pourtant annoncé qu'ils ne viendraient pas non plus, vu que ça pouvait les empêcher de porter plainte au TAS, mais bon, l'option d'une promotion facile et de la thune qui va avec... Ce sont leurs adversaires qui iront au TAS maintenant.

Le Chili, spécialiste en matchs fantômes. :roll:

Dans des infos plus sympathiques, Audax a décidé d'engager Abreu, après avoir constaté qu'il n'était pas aussi croulant que l'on croyait (co-meilleur buteur de Primera B). On reverra donc el Loco en Sudamericana, à 41 ans. Et avec 26 clubs, il bat finalement le record.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 27 Déc 2017 18:20
par zamorano
sansai a écrit:Et du coup, cette fois, c'est fait. :cool:

Oui mais en fait non. :bravo: :smt022
Donc Guede appelle Barrios pour lui dire qu'il le veut, mais selon le joueur c'est Mosa qui ne souhaite pas son retour, et ce depuis 2015. Pourtant, dans la même interview, il confirme aussi l'appel d'un autre dirigeant, lui demandant de venir. Et de conclure qu'il ne peut s'engager dans un club dont le président ne le veut pas. Tout ça est très bizarre, d'un côté Mosa qui déconne ne serait pas étrange, de l'autre l'explication est vraiment difficile à croire, avec l’entraîneur, les autres dirigeants, les supporters et joueurs qui réclament le retour, mais le président qui met les freins par fierté mal placée ? Mosa est sans doute un escroc, mais le gars n'est pas complètement con, il sait que ce serait foutre en l'air son image. En plus le cas Barrios m'a toujours rappelé le cas Drogba à l'OM : une saison de feu, des déclarations d'amour plus ou moins intéressées et finalement rien.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 27 Déc 2017 18:54
par sansai
:smt022

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 27 Déc 2017 19:45
par zamorano
Pour enterrer un peu le gars Barrios, la comparaison avec Paredes fait mal. Quand Colo Colo va le chercher au Mexique, le gars divise son salaire par je ne sais plus combien et revient aider le club, alors même que dans la direction en place se trouvaient ceux qui l'avaient pratiquement foutu dehors auparavant. Vraiment, sur le coup j'ai beaucoup de mal à croire les propos de Lucas.

Passons à autre chose, on fait confiance à Rivero, Morales, Orellana, Paredes (bien que j'ai d'énormes doutes sur sa capacité à retrouver un rythme et une vivacité suffisante pour le niveau international) voire le petit Salas.
Et si on veut casser la tirelire, on le fait pour Soteldo. Quoiqu'il soit certainement trop cher, le plus probable étant qu'il parte à l'étranger.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 29 Déc 2017 19:25
par zamorano
Et Mosa qui embarque pour Buenos Aires dans la journée suivant l'interview de Barrios pour aller le chercher. :bravo:
Avec une proposition de 1,2 millions par an (plus que Valdivia, dans un système semblable où les sponsors, ici MG et Under Armour paient une bonne part du salaire), s'il refuse, ça va être compliqué de faire croire qu'il avait envie de revenir.

Sinon, je serais un club moyen européen, ou n'importe quel latino-américain, je m'intéresserais à César Pinares, qui vient d'être lourdé de son club des Émirats après seulement trois mois. Tu lui colles un psy pour lui remettre la tête en place et tu peux te retrouver avec un très très bon joueur pour que dalle. Union Española doit se mordre les doigts de l'avoir laissé partir, avec lui ils auraient peut-être été champions

Sur ce, à l'année prochaine.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 06 Jan 2018 14:30
par howie
Apparement, ce sera Reinaldo Rueda le nouveau sélectionneur du Chili.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 06 Jan 2018 17:11
par zamorano
C'est ce qui se dit, en effet. :-)
Mais je ne crois plus rien de ce qui se dit tant que je ne le vois pas avec le survet' sur les épaules. :-D

Allez, petit résumé de la semaine post jour de l'an transferts chez le Cacique.
Mosa va voir Barrios, repart en annonçant qu'ils lui ont offert la Lune, mais que l'autre voulait le Soleil, et que faut pas trop les prendre pour des pigeons non plus. L'autre déclare que tout ça n'est qu'une grande manipulation des dirigeants pour le faire passer pour un mercenaire. Bref, c'est mort et enterré, sur fonds de rumeurs d'offre de salaire mirobolant de la part de Junior de Baranquilla (plus de 2,5M $, je sais pas si c'est crédible).
Carmona, on nous annonce que c'est fait, qu'il ne manque rien, qu'en début de semaine... Bref, le joueur serait ok, sauf qu'Atlanta et Tata Martino n'ont aucune envie de le lâcher.
Pedro Morales, c'était l'évidence absolue, le gars qui est déjà parfaitement intégré dans l'effectif, sauf que selon Mosa, ils ne veulent pas de joueurs qui arrivent sans rythme, et qu'ils vont trouver mieux ailleurs. Pour l'instant, personne en vue, et pire, il se dit (il se dit toujours quelque chose), que l'on tenterait d'utiliser un prêt de Carvallo comme monnaie d'échange. Pourquoi ne pas profiter de petit Carvallo, qui revient, lui, avec du rythme, du talent et de la jeunesse ? Mystère.

Le pire, c'est quand on voit sortir dans la presse que la U serait à fond sur les dossiers Soteldo et Pinares. Autant le premier, sans avoir un salopard bourré de thunes et prêt à les claquer sur un coup de tête comme Heller, c'est compliqué, autant Pinares ça me ferait mal, voir un excellent joueur, qu'on a formé (même s'il n'a pas eu le temps de jouer avec nous) et qui arriverait libre en face... Surtout quand on a besoin d'une alternative à Valdés, ce qu'il ferait parfaitement. Ce serait incompréhensible de ne pas faire le forcing pour le ramener.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 06 Jan 2018 17:57
par zamorano
Puisqu'on parle transferts et magouilles, vous vous souvenez de Marcelo Allende, annoncé comme la future merveille, qui s'était retrouvé dans les pattes de Cristián Ogalde, agent entre autres de Bravo, ce qui lui avait valu de se retrouver à Santa Cruz en 3e div, club dont Ogalde est actionnaire principal. Bon, il a suivi le mouvement et est maintenant au Mexique, Necaxa, avec Mati Fernández et Lichnovsky.

Pendant ce temps, le sympathique Ogalde s'est débarrassé de ses actions de Santa Cruz et a racheté 70% de Magallanes en Primera B, comme ça, tranquille, juste une des équipes historiques du foot national. Et commence déjà à faire venir les joueurs de son ancien club vers le nouveau.

Et dans le même temps, les tribunaux annulent la vente d'Antofagasta (en 2012), qui pourrait revenir aux mains des socios, modèle dont le seul représentant parmi les clubs pros reste Curicó.

Sinon, tout va bien au royaume de l'ANFP.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 06 Jan 2018 18:43
par sansai
Joder.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 06 Jan 2018 18:44
par howie
zamorano a écrit:C'est ce qui se dit, en effet. :-)
Bref, c'est mort et enterré, sur fonds de rumeurs d'offre de salaire mirobolant de la part de Junior de Baranquilla (plus de 2,5M $, je sais pas si c'est crédible).


Possible, ils ont réussi à récupérer Teo Gutierrez l'année dernière.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 09 Jan 2018 0:10
par zamorano
Officiel cette fois-ci pour Rueda. :-)
Pour être sincère, ce n'était pas un des noms qui me seraient venus à l'esprit, mais à bien y repenser, ça ressemble à un des meilleurs choix possibles.

Re: Le Chili futur champion du monde

MessagePublié: 09 Jan 2018 10:24
par howie
Je pense également que c'est un excellent choix !