Bar des Sports

Interdit d'y parler foot.

Modérateur: FootNantais modo

Re: Bar des Sports

Messagepar superman » 11 Oct 2017 0:15

Reprise du dernier message :
Facile à reconnaitre c' est celui qui paie son coup.
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8781
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Bar des Sports

Messagepar petit-breton » 11 Oct 2017 5:58

A dans deux semaines alors... :smt023
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 2918
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: Bar des Sports

Messagepar superman » 13 Oct 2017 12:52

Josy est contente ( que tu sois là pour son anniv ) elle est un peu fatiguée en ce moment mais elle a hâte de tout ça.
Par contre le 22 ça tombe un dimanche du coup elle aura pas de jours de repos. mais ça devrait le faire. 72 balais. Quasi 60 ans de bar... Sinon elle a définitivement arrêté de fumer, elle fume plus du tout, plus du tout du tout... une, deux à l' occasion, le temps d' un after mais sinon elle fume plus du tout... comme moi !
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8781
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Bar des Sports

Messagepar petit-breton » 14 Oct 2017 10:47

J'ai raté quelques épisodes :o

Ya un cadeau de prévu avec les quelques habitués encore vivants ? :-D
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 2918
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: Bar des Sports

Messagepar superman » 14 Oct 2017 16:17

Je sais pas des fleurs...ou alors des bonbons.
c' est tellement bon.et les fleurs c' est périssable....
même si les fleurs c'est plus présentable...
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8781
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Bar des Sports

Messagepar CdR » 14 Oct 2017 18:00

...mais les bonbons c'est tellement bon !
Avatar de l’utilisateur
CdR
J'ai encore dit une grosse connerie.
 
Message(s) : 13015
Inscription : 21 Août 2006 22:21
Localisation : Los Soriniéros. Ligeria atlantica

Re: Bar des Sports

Messagepar superman » 21 Oct 2017 10:43

Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8781
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Bar des Sports

Messagepar Vikingix » 09 Jan 2018 18:15

Comme quoi, "j'ai été dopé à l'insu de mon plein gré, c'est un complot", c'est parfois vrai...

http://www.sports.fr/omnisports/canoe-k ... l-2051894/
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19939
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Bar des Sports

Messagepar StanAjax » 29 Mai 2018 16:10

Une tournée pour Naoned, SVP.

Je vous rappelle par ailleurs que l'utilisation des smartphones est interdite dans le bar. Surtout, si c'est pour montrer des vidéos des clients un peu trop avinés dans les toilettes à leurs jeunes héritiers dans quelques années.
Avatar de l’utilisateur
StanAjax
Garez vos miches !
 
Message(s) : 19281
Inscription : 14 Fév 2005 19:23

Re: Bar des Sports

Messagepar Naoned Citizen » 29 Mai 2018 17:59

\:D/
Avatar de l’utilisateur
Naoned Citizen
Grosso Modo
 
Message(s) : 18550
Inscription : 23 Août 2004 14:54
Localisation : In a bar, under the sea

Re: Bar des Sports

Messagepar titube » 12 Juin 2018 11:29

Les soirées terrasse ont commencé.
Je vous laisse, j'ai sieste :-)
Avatar de l’utilisateur
titube
Merguez - gros plant à la mi-temps quai malakoff
 
Message(s) : 9372
Inscription : 23 Mars 2006 12:17
Localisation : provence

Re: Bar des Sports

Messagepar titube » 04 Août 2019 20:26

Septembre va être copieux entre la cdm de rugby, les cdm d'athlétisme et les différentes reprises de championnat.
Il faut juste boycotter l'eq...., je veux parler du daily saint germain. Vous écrivez daily comme vous voulez...
Avatar de l’utilisateur
titube
Merguez - gros plant à la mi-temps quai malakoff
 
Message(s) : 9372
Inscription : 23 Mars 2006 12:17
Localisation : provence

Re: Bar des Sports

Messagepar Tarif Maison » 28 Déc 2019 20:31

Je ne sais pas trop où mettre ça, alors je le mets ici. Point à mi-parcours pour les différentes équipes de sport co nantaises. C’est plutôt pas mal.
• Foot :
- les garçons 5èmes de L1, notre meilleur bilan comptable des années Kita (avec l’ère Ranieri, où nous étions 5èmes avec 33 points à Noël).
- les filles 4èmes de D2, pour leur 1ère saison à ce niveau.
(Bon j’avoue que j’espérais secrètement les voir passer comme des flèches en D1, mais c’était irréaliste).
• Basket :
- les garçons 2èmes de Pro B, leur meilleur classement depuis qu’ils sont en Pro B.
- les déferlantes, en revanche, sont à la traîne, dernières de D1.
• Hand :
- le H est 2ème de StarLigue derrière Paris et toujours en course en EHF.
- les filles sont 3èmes de LFH, à 2 petits points du duo Metz/Brest et viennent d’être difficilement sorties d’EHF Cup par les tenantes du titre (Siofok, Hongrie).
• Volley :
- le NRMV est à la peine, avant dernier de Pro A.
- les filles du VBN sont 3èmes de D1 derrière Mulhouse et Cannes, elles sont toujours qualifiées en LdC et leur coach Cyril Ong disait ce jour dans un papier de O-F qu’il rêve d’un premier titre pour le club.
• Rugby :
- les éléphants de Nantes sont 3èmes ex æquo de leur Groupe de Fédérale 1.

Bref, hormis les déceptions en basket féminin et volley masculin, c’est un bilan pas dégueu.
Tarif Maison
 
Message(s) : 2485
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: Bar des Sports

Messagepar Vikingix » 30 Déc 2019 11:30

Les déferlantes se sont déjà maintenues à la limite la saison passée, j'ai peur que cela ne passe pas ce coup-ci.

Le NRMV a du mal depuis plusieurs années, ça va finir par mal se terminer, mais le championnat est particulièrement serré cette année, ça peut tourner vite aussi.

Derrière le H, la grosse équipe du moment c'est les filles du VBN qui sont effectivement en LdC, encore en course pour une éventuelle qualification en 1/4 (le match en Roumanie sera capital). Et qui cartonnent bien en championnat aussi, avec de belles victoires contre des cadors comme Cannes et Béziers. Elles sont vraiment dans le Top 4 Français en ce moment, avec peut-être juste Mulhouse un poil au dessus des autres.

Dans les autres sports, les Corsaires sont en D1 (seconde division en réalité). La première partie de saison a été compliquée avec plusieurs absences, surtout dans un championnat où la plupart des équipes se renforcent, mais il y a du mieux et commencent à obtenir le fruit de leurs efforts, ils peuvent encore espérer une qualif en play-offs.

Le NARH est en première division de Rink Hockey, et a même disputé une coupe d'Europe (rétamé par un club espagnol). Résultats mitigés, un peu dans le ventre mou, mais du potentiel aussi.

Le Nantes Métropole Futsal tourne aux alentours de la 4eme place en D1

On peut même citer le TTC Nantes qui joue son maintien en Pro B de tennis de table, et le SNUC qui n'a fait que passer en D1 de Tennis, malgré quelques résultats intéressants.

Bref, la densité d'équipes de haut niveau à Nantes reste absolument exceptionnelle ces dernières années
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19939
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Bar des Sports

Messagepar Tarif Maison » 31 Déc 2019 12:10

Et pour finir avec les Déferlantes, elles accumulent les soucis.
Aujourd’hui c’est leur capitaine qui annonce qu’elle quitte le club
https://www.ouest-france.fr/sport/baske ... d6b3b6b66e
Tarif Maison
 
Message(s) : 2485
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: Bar des Sports

Messagepar petit-breton » 13 Jan 2020 16:04

Enchaînement EVG/mariage/gastro en 48h !

Servez-vous, tournée générale, mais pas dans mon verre.

\:D/
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 2918
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: Bar des Sports

Messagepar Delnaja » 13 Jan 2020 16:07

Féloches, jésus. :-)
Avatar de l’utilisateur
Delnaja
Modognito
 
Message(s) : 19900
Inscription : 11 Fév 2005 16:51

Re: Bar des Sports

Messagepar titube » 14 Jan 2020 6:39

Merci petit Jésus ! et tous mes vœux :-)
Avatar de l’utilisateur
titube
Merguez - gros plant à la mi-temps quai malakoff
 
Message(s) : 9372
Inscription : 23 Mars 2006 12:17
Localisation : provence

Re: Bar des Sports

Messagepar RudeBwoy » 18 Jan 2020 20:47

:bravo: :smt008 :bravo:
Avatar de l’utilisateur
RudeBwoy
Casseur de rotules
 
Message(s) : 2690
Inscription : 11 Juin 2004 10:03

Re: Bar des Sports

Messagepar Grapichu » 19 Jan 2020 7:13

:smt023 Félicitations !
Avatar de l’utilisateur
Grapichu
Le mec qui s'auto-spoile.
 
Message(s) : 4408
Inscription : 15 Fév 2010 15:43
Localisation : Le Mans

Re: Bar des Sports

Messagepar El Marlino » 17 Mars 2020 16:10

Avatar de l’utilisateur
El Marlino
Modorato Cantabile
 
Message(s) : 14437
Inscription : 29 Nov 2004 20:32
Localisation : entre Erdre et Loire

Re: Bar des Sports

Messagepar Tarif Maison » 17 Mars 2020 22:05

Je ne savais pas trop où poser ça. Lu dans L’Equipe mag de ce week-end.
MIKE FIERS, LE LANCEUR D’ALERTE
Image
LA MAJOR LEAGUE BASEBALL, QUI REPREND LE 26 MARS, EST SECOUÉE PAR LE SCANDALE DE TRICHE ORGANISÉE DES HOUSTON ASTROS. MIKE FIERS, LE LANCEUR QUI A DÉVOILÉ L’AFFAIRE, TENTE, LUI, DE REPRENDRE LE FIL DE SA CARRIÈRE AVEC OAKLAND.

La Major League Baseball (MLB) vit l’un des plus gros scandales de son histoire. En 2017, année où ils ont été sacrés champions, puis en 2018, les Houston Astros ont triché, utilisant, lors des matches à domicile, un système avec une caméra vidéo et des signaux sonores (en tapant sur une poubelle) pour annoncer à leur batteur le type de « pitch » (lancer) qui allait arriver. Au baseball, c’est le receveur qui indique à son lanceur, avec des signaux codés, le genre de balle qu’il attend. Une info que le batteur adverse (celui de Houston dans ce cas), placé devant lui, ne peut normalement pas avoir. :gloups
Après enquête de la Ligue, le club texan a été sanctionné (lourde amende, choix de draft annulés…) mais pas les joueurs, qui avaient obtenu l’immunité avant le début de l’investigation. Cette absence de punition pour les premiers concernés – le rapport final dit pourtant que ce sont les joueurs qui ont mené ce système – comme le non-retrait du titre de 2017 n’en finissent plus de déclencher la colère des autres équipes. Au milieu de cette tempête, un joueur tente de se faire oublier. En novembre dernier, le lanceur Mike Fiers a donné l’alerte sur cette triche des Astros, où il évoluait entre 2015 et 2017. Désormais aux Oakland Athletics, il a confié au site The Athletic (qui n’est lié en rien à la franchise) les petites manigances de ses anciens partenaires, déclenchant l’enquête de la MLB. Depuis, les réactions sont multiples à son égard. Entre félicitations d’avoir eu le courage de parler et réserves sur les raisons de cette confession tardive… Sans oublier le pire, comme des menaces de mort de supporters des Astros. «Je m’en fiche, a-t-il expliqué au San Francisco Chronicle. J’ai déjà reçu des menaces de mort avant. Ce n’est qu’un problème de plus. » Alors que ses anciens coéquipiers soutiennent mordicus que leur titre n’a pas été volé et qu’ils ne méritent pas d’être sanctionnés, le lanceur de 34 ans a affirmé au journal californien : «J’ai fait partie de cette équipe. Donc, suspensions, amendes, je suis prêt à accepter les mêmes punitions qu’eux. Si je dois rendre ma bague de champion, ce ne serait pas la fin du monde. »
Mike Fiers n’a qu’un souhait, reprendre le cours de sa carrière, réussie jusque-là. Peut-être parce qu’il a conscience que d’autres joueurs ont vu la leur brisée par les Astros. Mike Bolsinger était lanceur remplaçant des Toronto Blue Jays en 2017. Il était entré en jeu face à Houston pour se faire corriger, concédant quatre points en l’espace de quelques minutes. Le lendemain, il avait été renvoyé en Ligue mineure et n’a plus joué en MLB depuis. Il vient de lancer une procédure judiciaire réclamant plus de 30 millions de dollars de réparation aux Astros. Le scandale n’a pas fini d’éclabousser la MLB.

Avec un papier sur le Bolsinger en question.
https://passionmlb.com/2020/02/voici-po ... llars/amp/

C’est toujours un peu barge, le sport US :smt017
Tarif Maison
 
Message(s) : 2485
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: Bar des Sports

Messagepar Tarif Maison » 14 Jan 2021 21:55

Publication des journalistes de L’Équipe, en grève depuis samedi dernier, sur un espace blog hébergé par Mediapart. Où il ressort que le Groupe Amaury traite bien mal ses salariés, et qu’il va méchamment réduire la voilure dans ses publications (Contenu de L’Equipe et fréquence de France Foot).

«L’Équipe» en quête de direction.
Les salariés de L’Équipe sont en grève depuis six jours maintenant. Un mouvement d’une ampleur inédite pour un journal qui fêtera ses 75 ans dans un mois. Cette contestation sans précédent est motivée par deux sentiments. Une incompréhension face aux plans sociaux alors que la SAS a dégagé plusieurs millions de bénéfice en 2019 et une vive exaspération, résultat de plusieurs années de gestion incertaine.

Les salariés de la SAS L’Équipe (le quotidien, le magazine et le site ainsi que France Football et Vélo Magazine, mais pas la chaîne de télévision) sont en grève depuis six jours maintenant.
Un mouvement d’une ampleur inédite pour un journal qui fêtera ses 75 ans dans un mois. Sur les réseaux sociaux, les témoignages de soutien se multiplient pour les salariés de ce titre patrimonial.
Ils viennent de lecteurs anonymes comme de nombreux champions (les footballeurs Basile Boli, Luis Fernandez et Lionel Charbonnier, le tennisman Julien Benneteau…), rappelant que L’Equipe fait partie de l’histoire intime de chaque amateur de sport, petit ou grand, au point de résister au temps pour demeurer le leader sur son secteur.
Cette contestation sans précédent est motivée par deux sentiments.
D’abord, une incompréhension face aux plans sociaux (plans de sauvegarde de l’emploi, PSE) annoncés le 3 novembre. Alors que le gouvernement demandait aux entreprises de protéger leurs salariés, la direction a choisi le second confinement pour annoncer une soixantaine de suppressions de postes, la disparition du supplément Sport & Style et le passage de l’hebdomadaire France Football, la « Bible du football » détenteur du Ballon d’Or, en un supplément mensuel de L’Équipe.
Le tout en refusant obstinément de garantir qu’il n’y aurait aucun départ contraint malgré la précarité du contexte économique global.
Les salariés de la SAS L’Équipe (le quotidien, le magazine et le site ainsi que France Football et Vélo Magazine, mais pas la chaîne de télévision) sont en grève depuis six jours maintenant.
Pourtant, la SAS a dégagé plusieurs millions de bénéfice net en 2019. En 2020, la crise du Covid-19 et celle de la distribution l’ont bien sûr impactée. Mais le groupe Amaury, maison-mère de L’Equipe, sera encore bénéficiaire.
Comment accepter qu’un groupe fasse des économies en se débarrassant de jeunes journalistes alors qu’il gagne de l’argent chaque année, notamment grâce à des fonds publics (aides à la presse, activité partielle, CICE, Etat en caution de France Messagerie, vente de terrains à Saint-Ouen, etc.), et qu’il a encore versé 11 millions d’euros de dividende à ses actionnaires en 2019 ?
Le second sentiment est beaucoup plus profond. Il prend la forme d’une vive exaspération et est le résultat de plusieurs années de gestion incertaine. L’Equipe est un vaisseau qui navigue à vue. Ses projets ? Ils se limitent à rebondir de restructuration en restructuration. Avant 2021, les deux dernières remontaient à 2018 et 2019, soldées par plusieurs dizaines de départs, déjà. Pour mieux justifier ses PSE, la direction a décidé cette fois de tourner le dos à une partie de son passé.
Les « petits sports » seront moins traités, un choix étonnant à trois ans des Jeux Olympiques de Paris. Ce n’est pas tout : dans le Championnat de France de football, l’effort sera porté sur 11 clubs. Le projet prévoit explicitement de « baisser la voilure » sur les 9 autres clubs et le Championnat de France de 2e division mais aussi le Top 14 de rugby, les Championnats de hand, basket, volley et les disciplines olympiques.
En échange, la direction n’offre guère de perspective d’avenir et c’est là le plus inquiétant. Pas de vision, pas de cap. Dans un secteur en pleine mutation, L’Equipe veut aller chercher « un parc de 450 000 abonnés numériques » (directs et indirects), comme vient de l’avancer le directeur général Jean-Louis Pelé dans un communiqué à la presse. Ces objectifs équivaudraient à multiplier le nombre d’abonnés directs par 3,4 ! Et cela, en supprimant une soixantaine de postes, en couvrant moins de sports et de compétitions. Cherchez l’erreur…
La philosophie sous-tendue par ce nouveau PSE est claire : incapable de proposer un projet éditorial abouti et un modèle économique pérenne, M. Pelé – propulsé à la tête du groupe après une longue carrière de directeur des ressources humaines – répond à la crise du secteur en usant de son savoir-faire : des coupes continues. Son cursus importe peu à la vérité, la créativité et les aptitudes peuvent être partout. Mais au bout de trois ans, il est permis de juger sur pièces et celles-ci disent combien les salariés ne se sentent pas respectés par leur directeur, ni eux ni les titres qu’ils défendent.
Aujourd’hui, M. Pelé ressort de son chapeau un Accord de performance collective (APC).
Déjà, la direction avait cru bon de proposer un tel accord au sortir du premier confinement, pendant lequel les salariés n’avaient pas ménagé leurs efforts pour remplir un journal et un site, chaque jour, malgré l’arrêt complet des compétitions sportives. La direction demandait notamment aux salariés de baisser leurs salaires de 10% et de perdre les trois quarts de leurs RTT jusqu’en décembre 2024 en échange d’une pseudo-garantie de l’emploi – on y reviendra.
À l’époque, les salariés avaient massivement rejeté cette proposition, estimant qu’il était très prématuré d’engager des mesures aussi lourdes et longues.
Dans un courrier aux salariés daté du 8 juin, M. Pelé avait pourtant présenté ce projet comme indispensable, assénant : « 2020 sera la pire année de la SAS L’Équipe avec un déficit de plus de 16 millions d’euros. » Il se trouve que ses prédictions étaient légèrement exagérées : la SAS a terminé l’année avec un déficit quatre fois inférieur…
Plutôt que de chercher à interrompre la crise en cours, M. Pelé insiste ces derniers jours en dévoilant les salaires de ses salariés dans les médias. Occultant leurs conditions de travail particulières (travail le week-end et en nocturne qui est la norme, déplacements à répétition, travail quasi systématique sur les jours de repos…). Omettant aussi, bizarrement, de préciser le salaire des administrateurs du Comité exécutif et surtout le sien (part fixe et part variable), ainsi que le montant du bonus qui lui serait versé à l’issue d’un PSE ou d’un APC.
Face à de tels discours, comment les salariés, les élus, peuvent-ils avoir confiance ?
Comment ne pas penser que la direction fait tout pour profiter de l’effet d’aubaine offert par la crise ?
À l’époque, les juristes et les experts consultés s’étaient rejoints sur un même point, essentiel : tel qu’il était rédigé, cet APC ne comportait aucune garantie ferme d’un maintien de l’emploi. En bref, signer l’APC revenait à signer un chèque un blanc. Une seule preuve ? Cette promesse de ne procéder à aucun licenciement économique jusqu’à décembre 2024 était valable « à périmètre constant », c’est-à-dire « dès lors qu’aucune des publications existantes lors de la signature du présent accord n’est remise en cause dans sa fréquence de publication ou dans son existence ».
Or, pas besoin d’attendre 2022 ou 2023 : sept mois plus tard, cette simple condition a déjà volé en éclat puisque France Football s’apprête à passer d’hebdomadaire à mensuel…
Entre-temps, M. Pelé avait creusé davantage la fracture avec les salariés en estimant, devant les organisations syndicales, que la pandémie avait permis de « gagner deux ans » sur les prévisions de baisse de la vente au numéro.
Les titres du groupe L’Equipe méritent d’avoir un horizon qui ne se limite pas à quelques lignes de compte.
Interrogé sur sa stratégie éditoriale il y a quelques mois, M. Pelé avait considéré devant les représentants du personnel que les projets éditoriaux, « c’est de la flûte ». Quel autre patron de presse oserait tenir de tels propos ? Jacques Goddet, revenez, ils sont devenus fous !
Nostalgie d’un journalisme d’un autre temps ?
Pas vraiment. Depuis 2014, les rédactions sont très investies sur le numérique et se battent pour que la transformation du modèle économique soit une réussite et pour préserver une information de qualité.
La famille Amaury, à la tête d’un empire dont la trésorerie s’élève à près d’un demi-milliard d’euros, serait inspirée de s’appuyer sur ses solides structures pour honorer l’héritage familial.
Depuis soixante-dix ans, L’Equipe a été à l’origine des Coupes d’Europe de football et de basket, de la Coupe du monde de ski, de la Route du Rhum. « Le quotidien du sport » a bâti sa réputation sur sa présence sur tous les terrains du monde, sur son expertise, sur son dévouement à transmettre sa passion. En réduisant une fois de plus ses moyens humains et son champ d’action, au lieu de se montrer ambitieux et audacieux devant une matière plus populaire que jamais, elle est un triste contre-exemple pour tous les champions dont elle narre les exploits.

Les représentants du personnel de la SAS L'Equipe
Tarif Maison
 
Message(s) : 2485
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Précédent

Retour vers Sport

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité