Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Interdit d'y parler foot.

Modérateur: FootNantais modo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 21 Sep 2020 18:47

Reprise du dernier message :
Dmar a écrit:
Mais quand je vois certains qui semblent étonnés par les performances de Van Aert... se posaient-ils les mêmes questions sur Alaphilippe l'an passé quand il a remporté le chrono devant tous les favoris ?


Je me permets de répondre parce que "certains", c'est Vikingix et moi, ici en tout cas. :-D

Pour son Tour de l'an passé en particulier le chrono, cf. justement ce que Vikingix a posté comme lien, qui renvoie vers sa propre remarque et un commentaire de ma part.

Pour la comparaison avec Van Aert: 62kg contre 75kg. Et Julian termine le Tour 2019 rôti, ce qui est loin d'être le cas de Van Aert (cf.chrono de samedi dernier). Mais dimanche prochain se chargera de nous en dire davantage ;)

En parlant de Van Aert, vu que ça m'énerve d'entendre les commentateurs francophones osciller entre Voûte et Woutte, je précise que la prononciation de son prénom est à peu près la suivante (à faire rapidement :-D : "Où-haut-août".
Bon, ça ne fonctionne pas si vous prononcez "août comme un Ariégeois" :pouet:
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar howie » 21 Sep 2020 19:15

howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 530
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Dmar » 21 Sep 2020 19:47

Bon, qu'on mette les choses au clair, vous n'étiez pas du tout visés par ma remarque. C'est plutôt ce que j'entends à droite à gauche.

Il y a tout de même des choses très étonnantes dans la réussite des crossmen ces dernières années.
Ils sont très forts dans les efforts types I4 (évidemment) à I7.
Les chronos c'est forcément leur point fort et les cols pourquoi pas tant qu'ils ont un rapport poids/puissance intéressant.
Ce qui m'impressionne le plus c'est plutôt la récupération exceptionnelle de Van Aert sur le Tour ou le finish exceptionnel de Van der Poel sur l'Amstel l'an passé.
Les mecs ont une caisse incroyable.
Avatar de l’utilisateur
Dmar
 
Message(s) : 1947
Inscription : 25 Sep 2006 19:28

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar nauntt » 25 Sep 2020 8:46

Rémi Cavagna s'élancera à 15h46 à Imola pour le championnat du monde du chrono. Le double tenant, Rohan Dennis, prendra la route en dernier moins de 10 minutes plus tard. 31,7 km à couvrir, parcours relativement plat.
Pourquoi pas un podium pour le français s'il a bien récupéré du TdF.
Avatar de l’utilisateur
nauntt
No surrender !
 
Message(s) : 1681
Inscription : 03 Mai 2006 15:26

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 25 Sep 2020 11:02

Dmar a écrit:Ce qui m'impressionne le plus c'est plutôt la récupération exceptionnelle de Van Aert sur le Tour ou le finish exceptionnel de Van der Poel sur l'Amstel l'an passé.
Les mecs ont une caisse incroyable.


Même s'il ne gagne pas le Roinde en 2019, sa performance y était presque aussi hallucinantes que ce qu'il allait faire ensuite à l'Amstel. Je ne parle pas de son numéro d'équilibriste suite à la casse de sa roue avant, mais de sa remontée fantastique (tout seul :gloups ) sur les favoris, puis il est seulement battu par Kristoff (ancien vainqueur) dans le sprint pour la 3e place.

Pour le chrono à Imola, pas de bol, je suis en vacances en France et ne peux donc pas le voir à la télé. Pourtant, la tempête bretonne incite à rester sur le canapé. :-D
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar nauntt » 25 Sep 2020 15:43

7ème place pour Cavagna, à 20 secondes du podium et à 45 secondes du vainqueur l'italien Filippo Ganna.
Avatar de l’utilisateur
nauntt
No surrender !
 
Message(s) : 1681
Inscription : 03 Mai 2006 15:26

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar AAC » 27 Sep 2020 15:47

Sacré numéro d'Alaphilippe aujourd'hui. :gloups
Finalement, Van Aert a coincé.
Avatar de l’utilisateur
AAC
Amnesic Cactus
 
Message(s) : 4012
Inscription : 03 Déc 2004 13:49

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Dmar » 27 Sep 2020 18:37

Oui, une belle course de l'équipe de France.
Alaphillippe a eu la chance de ne pas être donné comme favori principal. Il s'est fait discret et n'a pas eu besoin de faire rouler ses coéquipiers dans la dernière montée.
Ses adversaires se sont tous mis dans le rouge et il n'avait plus qu'à porter l'attaque décisive tout en haut.
Avatar de l’utilisateur
Dmar
 
Message(s) : 1947
Inscription : 25 Sep 2006 19:28

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 27 Sep 2020 20:16

Les Belges (en tout cas les néerlandophones) reprochent à Roglic de ne pas s'être mis à la planche pour son équipier habituel van Aert, pour services rendus pendant le Tour... Ne serait-ce que pour ramener le Belge à 5 ou 6 secondes. Petit tacle amical aux voisins du Nord (Jumbo-Visma), il se dit aussi que Lefevere ne laisserait jamais passer ça dans son équipe.

Pourtant, si ma mémoire est bonne, il y avait eu une micro-embrouille -surtout créée par des médias sportifs- suite aux Mondiaux de Bergen, quand Gilbert avait roulé derrière... Alaphilippe (Gilbert était encore chez Quickstep à l'époque). Mais je ne retrouve rien malgré quelques recherches, peut-être que je me trompe.

En tout état de cause, Roglic a dit qu'il était rôti et ne pouvait faire davantage pour aider van Aert.

Pas grave, il gagnera à la maison l'an prochain. Sauf si Mathieu ressort de son relatif creux de la vague. :-$
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Tarif Maison » 28 Sep 2020 6:04

Papier de Philippe Le Gars dans L’Equipe sur la tactique décidée et appliquée par l’équipe de France. Je ne pensais pas que ça pouvait aller aussi loin dans les calculs.

« Exactement comme on l’avait prévu!»
Image
Thomas Voeckler était pleinement satisfait de constater que le plan mis au point samedi soir avec ses coureurs s’était parfaitement déroulé.

Le sélectionneur national avait bien du mal à cacher sa fierté, hier en fin d’après-midi au pied du podium, alors que la Marseillaise venait de retentir. Il avait réussi à instaurer un état d’esprit conquérant à son groupe, en offrant à chacun des huit coureurs de l’équipe de France la possibilité de participer et de réfléchir à la tactique à adopter durant la course. De cet échange riche en propositions, la veille de la course, est ressorti un plan pour brouiller les pistes. En faisant croire le plus longtemps possible aux adversaires que l’équipe de France, et donc Julian Alaphilippe, n’avait pas les moyens de ses ambitions. Et ça a marché.
Comment aviez-vous établi votre tactique ?
- On aurait dû enregistrer notre briefing hier soir (samedi), personne ne nous croirait si on racontait que tout s’est déroulé exactement comme on l’avait prévu. Au kilomètre près ! C’est assez incroyable en effet mais c’est la vérité. La réunion avec les coureurs a duré une quarantaine de minutes, on a échangé et partagé nos idées à partir du plan que je leur proposais. Je suis très attaché à ce genre de rencontre avant une course aussi importante, et là j’ai senti que tout le monde était concerné. Il y avait la même envie de réussir, ça s’est senti tout de suite.
Qu’aviez-vous prévu exactement ?
- On devait dans un premier temps rester les plus discrets possible, au cœur du peloton, sans rien montrer de nos intentions. Ce n’était pas ça le plus compliqué. En fait, tout le monde est capable de le faire. Mais c’est à deux tours et demi de l’arrivée qu’on avait prévu de sacrifier deux, voire trois coureurs. C’est exactement à ce moment-là que Quentin (Pacher) et Nans (Peters) ont mis en route, à soixante-dix kilomètres de l’arrivée. On voulait lancer la course exactement à cet endroit mais le but n’était pas de poursuivre sur notre lancée. Une fois que ces deux coureurs étaient sacrifiés, on devait s’arrêter et ne plus rouler.
Pourquoi ?
- On voulait d’abord montrer que l’équipe de France était bien présente mais, dans le même temps, faire croire qu’on n’avait pas les moyens de continuer sur notre lancée. Il fallait faire croire aux autres équipes qu’on avait mis en route trop tôt et qu’on n’était pas capables d’assumer nos responsabilités – ça devait inciter les autres à déclencher la bagarre –, puis les écœurer en ne participant à aucune initiative. À ce moment-là, on n’avait plus qu’à travailler pour Julian, toujours dans l’ombre, sans montrer la moindre de nos intentions. Il fallait faire croire qu’on n’était pas trop dans le coup.
Et tout a fonctionné à la lettre ?
- Comme sur un tableau noir, car tous les gars ont gardé une lucidité incroyable durant la course. Julian évidemment, mais c’est aussi toute l’équipe qui a su jouer cette partition à la perfection. Ils m’ont émerveillé car cette stratégie a été établie ensemble. Je leur avais proposé qu’on lance cette première attaque dans la première bosse du circuit mais Valentin (Madouas) était intervenu pendant le briefing, parce qu’il pensait que ce serait mieux de le faire dans la deuxième bosse. Tout le monde a adhéré et on est partis sur cette idée. Mais pendant la course, Rudy (Molard), qui était désigné pour être le capitaine de route, celui qui en l’absence des oreillettes devait échanger les informations entre les coureurs et moi, est venu à la voiture pour me dire que finalement l’attaque serait plus propice dans la première bosse, comme je l’avais imaginé initialement.
C’était un énorme coup de bluff de votre part ?
- Non, car on a réussi à lancer la course et on devait montrer que l’équipe de France était bien là. Mais il était hors de question de sacrifier sept mecs à soixante-dix bornes de l’arrivée. Ça aurait été stupide de notre part. Il y avait un trop grand feeling entre les huit coureurs pour qu’on gâche nos forces, je l’avais senti dès le premier repas ensemble jeudi, et ça s’était confirmé lors de la première sortie d’entraînement. Ce que je ne voulais pas, et je l’ai dit lors du briefing, c’est qu’un seul coureur reparte de ce Mondial sans avoir contribué au travail collectif pour Julian.
Quand avez-vous compris que c’était gagné ? Lorsque vous étiez assis contre la barrière, après la ligne d’arrivée ?
- J’ai surtout compris qu’un seul coureur pouvait nous faire gagner, c’était Wout Van Aert. Le fait de le voir dans le groupe de poursuivants derrière Julian était une assurance, personne ne roulerait avec lui pour le ramener car il est trop rapide au sprint. Après, j’ai attendu l’entrée sur l’autodrome, je savais que dix secondes d’avance suffisaient à Julian pour assurer la victoire.
Tarif Maison
 
Message(s) : 2264
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Dmar » 28 Sep 2020 7:37

Au delà de la tactique générale, il y a l'intelligence de course des coureurs suivant les opportunités.
Le coup qui part entre les 2 dernières bosses est très bien joué. Julian se fout dedans et filoche. Martin puis Molard font le taff.
Quand ça rentre, Martin met un pétard mouillé juste pour que personne ne récupère avant la dernière ascension.
Derrière, tout le monde se met dans le rouge et Julian fait la différence (un poil trop tard à mon goût).

On a jamais vu un sport aussi collectif que le cyclisme.
Avatar de l’utilisateur
Dmar
 
Message(s) : 1947
Inscription : 25 Sep 2006 19:28

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Tarif Maison » 28 Sep 2020 8:03

C’est justement ce côté collectif qui m’épate lors des championnats du monde de cyclisme.
Qu’en foot (ou en sport co en général), tu réussisses à fédérer 23 types issus de clubs différents, pour une coupe de monde, je le comprends aisément. Outre les possibles affinités, tout le monde a à y gagner. Les 23 seront champions du monde.
Mais en cyclisme, sur quoi Voeckler peut-il miser, hormis d’éventuelles affinités entre ses coureurs, pour qu’un Ag2R (Peters), un FDJ (Madouas), un VitalConcept (Pacher) se mettent minables pour un Quickstep ? Ou encore que deux Cofidis (Molard et Martin) ne la jouent pas à deux à un moment donné ? Il n’y aura qu’un seul champion du monde. Et hormis les passionnés, qui se souviendra dans 20 ans que tel ou tel coéquipier y a été pour quelque chose ce jour là ?
Quand je lis qu’Elissonde a pleuré de joie pour Alaphilippe, je me dis que le côté collectif du truc m’échappe. C’est chouette, mais ça m’épate. Ils doivent être sacrément copains, j’imagine.

Toujours dans L’équipe :
Une douce euphorie
Image
Au pied du podium, les autres coureurs de l’équipe de France passaient la ligne d’arrivée un à un. Faute d’oreillette, ils ne savaient pas encore que « leur » Julian était le nouveau champion du monde. Kenny Elissonde, en larmes, ne voulait même pas aller plus loin, il tenait à assister à tout prix au protocole.
Ce n’est que bien plus tard, à l’hôtel de l’équipe de France, que Julian Alaphilippe allait pouvoir enfin remercier ses sept équipiers. Il était 19 h 30 quand il redescendit de sa chambre douché et frais comme un gardon, tenant à ce que Thomas Voeckler enfile le maillot arc-en-ciel pour les photos. Il s’isola alors avec sa bande de copains, pour leur parler un à un, les pointant du doigt en leur répétant, « ce maillot est à toi aussi ». Au bout d’un moment, il craqua à son tour, pleurant à chaudes larmes. Les mots lui manquaient pour les remercier.

.
Tarif Maison
 
Message(s) : 2264
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar petit-breton » 28 Sep 2020 8:05

Vu sous cet angle, ça semble effectivement super intéressant comme sport, comme s'il était décorrélé de la pure performance physique (forcément douteuse après les 20 dernières années de palmarès tronqué) . Le fait de ne pas avoir d'oreillettes, ça doit pas mal aider à créer la tension rendant nécessaire le recours à l'intelligence collective.
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 2864
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar TomTom » 28 Sep 2020 14:42

Tarif Maison a écrit:C’est justement ce côté collectif qui m’épate lors des championnats du monde de cyclisme.
Qu’en foot (ou en sport co en général), tu réussisses à fédérer 23 types issus de clubs différents, pour une coupe de monde, je le comprends aisément. Outre les possibles affinités, tout le monde a à y gagner. Les 23 seront champions du monde.
Mais en cyclisme, sur quoi Voeckler peut-il miser, hormis d’éventuelles affinités entre ses coureurs, pour qu’un Ag2R (Peters), un FDJ (Madouas), un VitalConcept (Pacher) se mettent minables pour un Quickstep ? Ou encore que deux Cofidis (Molard et Martin) ne la jouent pas à deux à un moment donné ? Il n’y aura qu’un seul champion du monde.
Et hormis les passionnés, qui se souviendra dans 20 ans que tel ou tel coéquipier y a été pour quelque chose ce jour là ?
Quand je lis qu’Elissonde a pleuré de joie pour Alaphilippe, je me dis que le côté collectif du truc m’échappe. C’est chouette, mais ça m’épate. Ils doivent être sacrément copains, j’imagine.


Tu as une approche du sport hyper individualiste du coup.
Que le sport soit dit "individuel" (course à pied, sport de combat, tennis, badminton, ...) ou "collectif" (foot, rugby, ...) n'est que lié aux règles et à l'attribution des points. La vie au sein de la compétition et dans l'entrainement tous les jours c'est bien différent.
J'adore faire des trail parce qu'il y a vachement de sympathie, de vigilance à l'autre, de papotage rapide, de coup de main sur des passages casse-gueule, tandis qu' en course route sur du plat (foulées et compagnie) c'est chacun sa gueule, "je met mes air-pods, je lance ma montre et vamos dans ma bulle jusqu'a l'arrivée".
En foot j'ai passé des années dans une solitude crasse, pareil en rugby, et en boxe j'ai connu une des plus belles ambiances d'entrainement (solidarité, motivation, éducation et pédagogie avec les jeunes arrivés, "jusqu'au boutisme" physique, ...).

En vélo, le peloton est une petite société avec ses usages et ses règles tacites, écrites nulles part et connues de tous. Plein de coureurs s'identifient plus à des mecs qu'ils croisent souvent en courses et avec qui ils partagent gros d'effort, plutot que leur leader ou certains de leurs partenaires. Heureusement qu'en équipe nationale le coté "équipe de tours" ne compte pas, sinon les championnats du monde ça sert à rien de les organiser. Et si tu as des garçons intelligents, convaincus de l'intérêt de s'investir dans la cause "équipe nationale", et bah ça marche. Le collectif s'en sort toujours tant que les gens ont envie d'investir pour le groupe.
Je pense aussi que des équipes comme US Postal ou Sky sont mal aimées dans le peloton parce qu'elles sont dans leur truc, zéro contribution à la vie du peloton, comme les clones de StarWars programmés pour une mission. Les mecs font vivre les étapes uniquement quand la gagne est au bout. Pas de panache, pas de baroud d'honneur, pas de solidarité, pas d'envolées fières sauf si c'est pour son propre intérêt. Ils ont été de superbes compétiteurs, tactiquement les plus aboutis de leur époque peut être, par contre ils s'enferment un peu plus des autres à chaque fois.
Avatar de l’utilisateur
TomTom
Fan club Rémy Riou
 
Message(s) : 7469
Inscription : 06 Mars 2006 19:00

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 28 Sep 2020 20:41

Il faut relativiser, en tout cas pour les mecs qui ont couru ailleurs avant. Un Kwiato est apprécié ailleurs que chez Ineos. Et le principal point pour relativiser, c'est que tous les pays ne regardent pas le cyclisme à travers le prisme franco-français. En gros, ailleurs, il n'y a pas que le Tour et Paris-Roubaix mais aussi le reste de la saison. :-D Je caricature un peu, mais le fait est qu'en Flandre, l'image d'Ineos/Sky ou d'US Postal en son temps n'est pas la même qu'en France: ils écrasaient le Tour, mais pas du tout les autres courses de la saison. D'ailleurs, toujours en Flandre, ça n'embête personne que Quickstep/Mapei/Domo truste les classiques. ;)

En revanche, complètement d'accord sur l'ambiance des trails par rapport aux courses sur route et même aux triathlons, où les "partageurs" sont en minorité. Je n'ai jamais participé à un Xterra, je ne peux donc pas comparer à un triathlon, mais on m'a dit que la différence est un peu la même qu'entre les courses sur route et les trails. :smt102 Après, j'ai l'impression que ça se dégrade aussi sur les trails. Le nombre de mecs qui balancent leurs emballages (gels, barres) en pleine nature, ça me fait halluciner. :evil:

@Tarif Maison: Molard n'est pas chez Cofidis mais chez fdj. Il m'avait l'air en forme hier, à surveiller à la flèche wallonne après-demain.
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Vikingix » 28 Sep 2020 21:49

J'imagine aussi que le fait qu'il y a un leader incontestable dans l'équipe aide à se mobiliser derrière lui. Ca évite les réflexions du genre "il n'est pas meilleur que moi, pourquoi ce devrait être moi qui roule pour lui ?"
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 19827
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar Dmar » 30 Sep 2020 18:58

Oui clairement.
Amener des jeunes coureurs aussi, c'est utile.
C'est aussi leur montrer qu'un jour ça sera peut-etre eux le leader.

Après, avoir plusieurs cartes à jouer, ça peut fonctionner.
Il n'est pas rare que ce soit des seconds couteaux qui remportent le championnat du monde.
Avatar de l’utilisateur
Dmar
 
Message(s) : 1947
Inscription : 25 Sep 2006 19:28

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar AAC » 18 Oct 2020 16:42

Étonnant quand même Alaphilippe, entre son final sur Gand-Wevelgem et sa chute aujourd'hui...

Sinon, le Giro, c'est un peu chiant (sauf quand Sagan s'y met).
Avatar de l’utilisateur
AAC
Amnesic Cactus
 
Message(s) : 4012
Inscription : 03 Déc 2004 13:49

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 18 Oct 2020 16:53

Il n'a pas couru Gent-Wevelgem. Tu veux parler de LBL?

Super dommage, ce fait de course, parce que le final aurait été encore plus palpitant. :(

Les quelques sceptiques (Eddy Planckaert, entre autres) qui pensaient que les pavés allaient calmer Alaphilippe ont pu voir qu'il pédalait dans du beurre. Espérons qu'il voudra revenir après avoir goûté au Ronde (et au bitume, hélas, mais il semblerait que ce ne soit pas trop grave: deux fractures à la main).

Ce n'est pas le plus assionnant des Giros (ou des Giri?) mais, je ne le trouve pas si chiant. La première vraie montée "non-roulante" avait lieu aujourd'hui, et les écarts ont bien bougé. ;)
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar AAC » 18 Oct 2020 16:59

Bah c'est bien ce que je dis, invisible sur le Gand-Wevelgem. [-X
(Oui pardon... Liège-Bastogne-Liège. Super final.)

J'ai pas vu l'étape du jour, je suis de loin en loin, mais jusque-là, rien de fifou, manque de bol peut-être. (Même si Pozzovivo est rigolo à voir. :-D )
Avatar de l’utilisateur
AAC
Amnesic Cactus
 
Message(s) : 4012
Inscription : 03 Déc 2004 13:49

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 18 Oct 2020 17:26

Il faut lui accorder qu'il revient du diable-vauvert. Ou du diavolo Valverde. :-D
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Re: Cyclisme 2020 (et plus tôt)

Messagepar jonaldo » 31 Oct 2020 22:34

Gaudu gagne l'étape du jour de la Vuelta. :-)

Cela fait plaisir, parce que c'était vraiement une saison décevante pour lui. A cause de la pandémie (qui a impacté tout le monde mais qui a aussi fait que les équipes plus modestes (dont les françaises font partie) ont dû batailler encore plus fort parce que les grosses ne laissaient que des miettes (toute ressemblance avec d'autres secteurs est fortuite), mais également à cause de la chute lors de la première étape du Tour.

Ceci dit, avant cette chute, Gaudu avait également connu des soucis de santé (digestifs), devant même renoncer à participer au Dauphiné.

Bon, je sais que par ici, Coquard est plus local, mais Quintin n'est pas si loin de Nantes. ;)
Avatar de l’utilisateur
jonaldo
Loin de mon autre paradis
 
Message(s) : 9173
Inscription : 10 Avr 2005 19:30
Localisation : Sur le vélo

Précédent

Retour vers Sport

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité