Equipes de rêve U20 [Quarts sansai - Kbes]

Jeux en tout genre... autre que pronostics.

Modérateur: FootNantais modo

Qui sera le vainqueur de la confrontation

Le sondage s’est clôturé le 23 Déc 2018 16:47

sansai
7
58%
Kbes
5
42%
 
Nombre total de votes : 12

Equipes de rêve U20 [Quarts sansai - Kbes]

Messagepar Kbes » 16 Déc 2018 16:47

(sous réserve de modifications pour la tactique de sansai)

sansai a écrit:A L L - O V E R - T H E - F I E L D - F C

Image

1 - Anton Vladimirovich Mitryushkin (8 Février 1996 - 18 ans) Image
Quand on ne sait plus où trouver de gardien, la destination évidente, c'est la nation qui a une longue tradition du poste, et qui a sorti le seul gardien ballon d'or de l'histoire du foot.
Formé chez le grand rival du Dynamo Moscou de Lev Yachine, le Spartak, Anton Mitryushkin commence à se faire une solide réputation : élu à l'été 2013 joueur de l'Euro U17 qu'il a remporté avec la Russie, il a hérité cette saison du numéro 1 au Spartak et apparaît de plus en plus souvent dans le onze de départ.
Ce grand gabarit agile et rapide en impose dans les duels et malmène ses adversaires lors des séances de tirs au but.

16 - Bogdan Ihorovych Sarnavskyi (29 janvier 1995 - 19 ans) Image
Formé à l'Arsenal Kiev, Bogdan Sarnavskyi est le portier titulaire de la génération 94 ukrainienne. Chipé à l'Arsenal par le FK Shakhtar Donetsk en 2013 après une poignée d'apparitions convaincantes en championnat, celui qui est cité parmi les 10 plus grands espoirs du pays n'est que 4è gardien du club (en âge tout du moins), mais a déjà eu l'occasion de se montrer en matchs amicaux cet été, et semble aussi bien placé que ses deux concurrents pour compenser une éventuelle défaillance de Pyatov.

Image

2 - Héctor Bellerín Moruno (19 mars 1995 - 19 ans) - LATÉRAL DROIT Image
Énième pépite de la Masia chipée par Arsenal à 16 ans, le natif de Barcelone a tout pour plaire : dynamique, très à l'aise balle au pied, il profite de sa qualité d'appuis pour défendre debout et proprement, relancer vite et bien, et aime aller de l'avant.
Il a déjà engrangé 8 matchs de Championship la saison passée lors de son prêt de 6 mois à Watford, et a profité de l'hécatombe dans la défense d'Arsenal pour participer à la défaite à Dortmund en Ligue des Champions il y a 15 jours.

3 - Abner Felipe Souza de Almeida (30 Mai 1996 - 18 ans) - LATERAL GAUCHE Image
Arrivé cet été en provenance de Coritiba pour s'aguerrir avec le Real Madrid Castilla dans un premier temps, surclassé en U20 brésiliens à tout juste 18 ans, Abner est un latéral travailleur, puissant, rapide et habile, doté d'une grosse frappe et capable de régulièrement apporter sur son aile. Au Real, vu le club, son poste, sa nationalité et son profil, même si le gabarit et l'allure ne sont pas les mêmes, la comparaison avec Roberto Carlos va de soi.

4 - Lloyd Jones (7 octobre 1995 - 18 ans) - DEFENSEUR CENTRAL Image
Du haut de son mètre 90, le natif de Plymouth est la valeur qui monte du côté du centre d'entraînement de Melwood, où les observateurs n'hésitent pas à le comparer aux légendes du club Ron Yeats et Alan Hansen.
Titulaire indiscutable et capitaine des U21 liverpuldiens à pas tout à fait 19 ans, Jones s'est vu attribuer le numéro 51 et une première place sur le banc des pros lors du déplacement à Fulham en mai dernier, avant de signer un contrat pro de 3 ans.
Grand, puissant et dominateur dans le domaine aérien, c'est aussi un joueur agile et à l'aise balle au pied, capable de remonter le ballon si on lui laisse de l'espace, non sans rappeler un certain Marko Basa.
Il est considéré comme un des plus grands espoirs des Reds.

5 - Lucas Hernandez (14 février 1996 - 18 ans) - DÉFENSEUR - LATERAL GAUCHE Image Image
De taille relativement modeste pour son poste (1m80), c'est par son dynamisme que le franco-espagnol de l'Atletico Madrid Lucas Hernandez (fils de Jean-François Hernandez, ancien joueur, entre autres, de Sochaux, Marseille et de l'Atletico en 2000-2001) impressionne. A l'aise dans le domaine aérien et dans le duel, il est aussi doté d'une bonne patte gauche et d'une belle relance, et peut aussi bien évoluer sur le côté gauche que dans l'axe, son poste de prédilection.
Simeone, qui voit en lui un joueur d'avenir pour l'Atletico, l'intègre déjà régulièrement au groupe pro à l'entraînement, et l'a déjà appelé plusieurs fois dans le groupe pro le week-end. Son ancien entraîneur des équipes jeunes Claudio Arzeno voit en lui le futur de l'équipe de France.
Capitaine de toutes les équipes de jeunes de l'Atletico, observé par de nombreux clubs de Premier League, il toque déjà avec insistance à la porte de l'équipe première et Claudio Arzeno lui donne un à deux ans pour exploser au plus haut niveau.

12 - Pascal Itter (3 avril 1995 - 19 ans) - LATERAL/AILIER DROIT Image
Formé au FC Nuremberg, l'ailier redescendu au poste de latéral Pascal Itter est un joueur explosif, à l'aise balle au pied et qui aime répéter les courses. Recruté libre il y a un an par Schalke 04, il était le capitaine de l'équipe qui a échoué de peu en finale de la Youth League U19 face au Barça.

Capable de varier son jeu, en centrant, en rentrant dans l'axe, en dribblant ou en débordant, joueur polyvalent capable aussi d'évoluer au milieu, il est par-dessus tout sélectionné parce qu'il est né un 3 avril.

13 - Patrick "Paddy" McNair (27 avril 1995 - 19 ans) - DEFENSEUR CENTRAL - MILIEU Image
Paddy McNair commence son aventure de footballeur chez les Colts de Ballyclare, une petite ville à 20 km au nord de Belfast. Dans ce club de jeunes qui propose des équipes des U8 aux U17, Paddy est repéré en 2011 par les scouts de Manchester United alors qu'il évolue au milieu de terrain.

C'est son coach des U18 à Manchester, Paul McGuiness, qui va faire prendre un tournant heureux à sa carrière en le repositionnant en défense centrale. Alors que le manque de profondeur et les blessures mettent l'équipe première en difficulté à ce poste, Louis Van Gaal remarque le jeune McNair et lui fait griller la politesse aux plus attendus Tom Thorpe ou Darren Fletcher (qui aurait permis de repositionner Daley Blind en défense).

Le Nord-Irlandais est en train de se faire une place de choix dans les plans de Louis Van Gaal : solide dans les duels, rigoureux et intelligent dans le placement et le marquage, rapide et précis dans ses relances, McNair vient de boucler deux premières titularisations très réussies en Premier League.
Certes, il profite d'une hécatombe et d'un manque de profondeur en défense, certes Louis Van Gaal cherche à reconstruire et ne met pas forcément ses meilleurs joueurs sur le terrain, mais précisément : McNair est le choix du futur pour Van Gaal.

Auteur d'une prestation remarquable pour son deuxième match contre Everton, le défenseur de 19 ans a littéralement éteint Lukaku, l'obligeant à s'excentrer puis à préférer se coltiner Rojo : le point faible de ManU identifié avant-match s'est révélé être un de ses points forts.

Image

6 - Sergi Samper Montaña (20 janvier 1995, 19 ans) - MILIEU DEFENSIF Image
Ne cherchez pas le nouveau Busquets, il joue évidemment à Barcelone. Le meilleur milieu défensif du monde a de la relève.
À 19 ans il toque à la porte de l'équipe première, et alors que Wenger et Villas Boas le courtisent depuis de longues années, celui qui joue à Barcelone depuis ses 6 ans, et a été comparé aussi bien à Xavi et Pirlo pour la qualité de son jeu long, qu'à son homologue Busquets pour sa tenue du poste de milieu défensif, fait indéniablement partie des plans du nouvel entraîneur Blaugrana Luis Enrique, et ne risque pas de s'envoler du nid de sitôt.

7 - Martin Ødegaard (17 décembre 1998 - 15 ans) - MILIEU OFFENSIF Image
Milieu offensif, déjà international A Norvégien, la toute nouvelle pépite scandinave a brûlé toutes les étapes depuis ses 13 ans (où il jouait déjà en U19 et avec l'équipe 3 du club), et est déjà à créditer de 18 matchs en pro avec Strømsgodset IF.

L'ancienne gloire norvégienne Morten Gamst Pedersen dit de lui qu'il n'a jamais vu jeune joueur aussi talentueux, et qu'il est déjà capable de comprendre le jeu, de voir et de faire les choses comme peu en sont capables.

8 - William James "Will" Hugues (7 avril 1995, 19 ans) - MILIEU Image
Avec son physique de troll peroxydé, Will Hugues ne paie pas forcément de mine. Pourtant la pépite de Derby County est un joueur à part.
Suivi par une dizaine de clubs de PL (dixit Martin Jol, l'un des intéressés) et par le Barça dont les scouts ont compilé des rapports détaillés à son sujet, la grande tige (1m85) est un footballeur fin et combatif, doté d'une excellente conduite de balle et d'un sens de la passe et du timing hors du commun.
Deuxième plus jeune appelé en espoirs Anglais après Théo Walcott, avec plus de 80 matchs de Championship au compteur à 19 ans, il ne lui manque qu'un peu de masse musculaire et un transfert au plus haut niveau pour devenir la prochaine coqueluche anglaise dans un registre so british de "box to box".

10 - Marcos Paulo Mesquita "Rony" Lopes (28 décembre 1995 - 18 ans) - MILIEU OFFENSIF Image
Énième joueur d'une longue liste de jeunes talents portugais venus garnir les rangs des équipes réserves du big four anglais, Rony Lopes a tout pour être la prochaine coqueluche de l'Ettihad Stadium.
Milieu offensif moderne, comparé par les Citizens à David Silva pour son pied gauche, son gabarit et sa conduite de balle, Lopes est toutefois un joueur assez différent : là où Silva est synonyme de fluidité, d'élégance et de facilité, c'est par la puissance, la rapidité d'exécution, le tranchant de ses prises de balle et de ses actions que le Lusitanien se distingue.
La clairvoyance et la vitesse à laquelle il voit, et plus encore celle à laquelle il exécute, ainsi que sa capacité à faire la différence dans ses déplacements en quelques appuis, en font un joueur idéal pour le City de Pellegrini qui a besoin de joueurs efficaces dans les petits périmètres.
En 2018, le Portugal aura une star, et elle s'appellera Rony Lopes.

15 - Harry Winks (2 février 1996 - 18 ans) - MILIEU Image
Arrivé aux Spurs à 11 ans, Winks toque avec insistance à la porte de l'équipe première depuis un an, lorsque Villas Boas, à 17 ans, décide de l'intégrer au groupe pro à l'entraînement.
À l'éviction d'AVB, c'est son ancien entraîneur de l'Academy Tim Sherwood qui lui fait passer le pallier supérieur en l'incluant trois fois dans le groupe, notamment contre le Benfica en Europa League et Liverpool en championnat.

Le milieu d'1m78 pour 65 kg se distingue par une grosse caisse, une bonne compréhension du jeu et un sens de la passe bien aiguisé. Sérieux dans le placement, il s'épanouit dans un rôle de 6 moderne aussi bien qu'un peu plus haut sur le terrain.

Parmi les nombreux jeunes promus dans le groupe pro la saison passée par les Spurs, il est considéré comme un des plus solides espoirs, et beaucoup s'attendent à ce qu'il fasse partie des jeunes promus par Pochettino.

Image

9 - Neal Maupay (14 août 1996 - 18 ans) - ATTAQUANT Image Image
Encore un grand précoce : produit de la prolifique formation niçoise, 4è joueur le plus jeune à avoir débuté en Ligue 1 à 16 ans et 32 jours, deuxième buteur le plus jeune de l'histoire de la L1 à 16 ans et 4 mois, l'attaquant franco-argentin Neal Maupay gravit les échelons à toute vitesse, et vient de fêter cette année ses deux premières sélections en Espoirs, à peine remis d'une rupture des ligaments croisés du genou droit.

Posé, à l'aise à l'oral, le gamin fait valoir une grande intelligence et une étonnante maturité sur et en-dehors du terrain, et d'évidentes qualités d'attaquant de surface.
Sa jeunesse et son profil atypique (à peine plus d'1m70) n'ont pas dissuadé Claude Puel de lui faire confiance, grillant au passage la politesse au talentueux et nettement plus explosif Alexy Bosetti, quand Dario Cvitanich fut indisponible, ni Willy Sagnol d'en faire "l'avenir de l'équipe de France".

Ralenti dans sa progression suite à sa blessure, Maupay n'en garde pas moins une grosse cote auprès de ses entraîneurs, et pas seulement : Dortmund, entre autres grosses écuries, serait très attentif à cette opportunité. Si il passe le cap de cette saison pour l'instant difficile, on devrait reparler du petit Neal très haut dans les saisons à venir.

11 - Ángel Correa (9 mars 1995 - 19 ans) - MILIEU OFFENSIF - ATTAQUANT Image
Le natif de Rosario signe à San Lorenzo à 12 ans. En 2012, à 17 ans, Benfica tente de le chiper gratuitement au Cyclon, mais la direction de San Lorenzo réagit et lui propose un contrat de quatre ans qu'il accepte.
Bien leur en prend : non seulement Correa prend une part importante dans la victoire dans le Torneo Inicial 2013 et en Copa Libertadores 2014, mais son départ, monnayé cette fois, vers l'Atletico Madrid à l'été dernier, leur rapporte la bagatelle de 7 à 8 M€.

Il suffit de constater que même la découverte d'une tumeur au cœur n'a pas dissuadé l'Atletico de débourser cette coquette somme pour comprendre les espoirs qui sont placés dans ce jeune joueur par el Cholo Simeone et sa direction.

Quelque part entre Tevez, Agüero et Pastore, Angelito est un centre de gravité bas, vif, puissant et solide sur ses appuis, manifestement doué techniquement.
Ses conduites de balle se font toujours le ballon près du pied, avec une belle vitesse d'exécution.

El Ángel de Boedo démontre un goût égal pour le dribble, les longues chevauchées balle au pied, la passe et les jolis buts, à l'aide d'une frappe sèche et précise des deux pieds.

De retour à l'entraînement après son opération du cœur, on devrait entendre parler de la nouvelle pépite de l'Atletico Madrid avant longtemps.

18 - Grejohn Kyei (12 août 1995 - 19 ans) - ATTAQUANT Image Image
Buteur habile et altruiste, le natif de Villiers-le-bel perpétue le stéréotype de la sélection ghanéenne de ces dernières années : puissant, rapide, fin techniquement, il a été un véritable épouvantail des catégories de jeunes où il s'est illustré comme serial buteur. Acteur majeur dans la campagne du Stade de Reims en Gambardella la saison passée, dont il était le leader d'une attaque très prolifique (3 buts par match en championnat), avec notamment deux buts et une passe décisive contre les favoris du Stade Rennais en quarts de finale, Kyei a été récompensé par un contrat pro en avril dernier.
Suspendu jusqu'en janvier 2015 suite à une Lusinga, il devrait très vite être réintégré au groupe pro par Jean-Luc Vasseur, et a certainement une place à se faire dans le onze de départ rémois.


Kbes a écrit:Image
Remplaçants : Scuffet, Castelletto, Gauld, Mastour, Sandro
Avatar de l’utilisateur
Kbes
L'invité mystère
 
Message(s) : 15436
Inscription : 04 Sep 2005 14:10

Retour vers Jeux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité