{ARTE} Reportage sur le centre de formation.

Archives, souvenirs, ex-Canaris, ...

Modérateur: FootNantais modo

{ARTE} Reportage sur le centre de formation.

Messagepar El Marlino » 03 Mai 2006 15:05

Arte: un an avec les jeunes pousses du centre de formation du FC Nantes

Pendant un an, Arte a suivi le quotidien de 18 jeunes footballeurs dans le centre de formation du FC Nantes-Atlantique (Ligue 1), avec le contrat professionnel pour quelques-uns au bout des cinq épisodes qui montrent aussi les changements qu'a connu le monde du football en 20 ans.


"On était une trentaine voire quarante de ma génération, je suis le seul à être sorti professionnel": l'introduction de Zinédine Zidane met la barre très haut pour les joueurs de la promotion 2005-2006, depuis quatre ou cinq ans au club, tous conscients de cette hyper-sélection.

Trois autres champions du monde (Lilian Thuram, Marcel Desailly et Didier Deschamps, ces deux derniers étant passés par la Jonelière) jalonnent le documentaire de leurs impressions et souvenirs.

En 5 épisodes de 26 minutes, on suit ces jeunes pousses dans leurs matches en CFA et d'entraînements, les loisirs et les cours, les coups de sang, de blues et de tête... et même un but en L1!

Un seul objectif, que seule une poignée atteindra: "faire le foot", comme ils disent, passer pro.

Le parler a changé, mais moins que l'impact du football dans la société, et donc les revenus qu'il génère. Les 750 francs mensuels de Marcel Desailly sont passés à 1500 euros désormais, et les agents arrivent alors que l'adolescent n'a pas 13-14 ans...

"Pension retraite"

Les agents? "C'est une catastrophe pour notre métier, et pour les jeunes, c'est le leurre", estime Stéphane Moreau, ancien professionnel et formateur-entraîneur. C'est le prof qui doit faire des pros, qui calque son exigence sur celle de l'élite.

Et il s'agit de tenir le coup. "Il y avait des joueurs meilleurs que moi, c'est le mental qui fait la différence", explique Marcel Desailly.

Mais le football permet aussi de faire vivre la famille: au Cameroun, les parents de Fréjus se sont lourdement endettés pour lui. "On attend de lui un +feedback+, assure son père. L'enfant, c'est une pension retraite."

Autre changement noté par les glorieux Bleus, l'attention accrue portée aux résultats scolaires. "J'en ai vu beaucoup qui sont sortis de la scolarité et qui n'étaient pas faits pour le foot", se souvient Deschamps. Aujourd'hui, la scolarité de ces jeunes est très surveillée.

Diffusion du 29 mai au 2 juin à 20h15 dans le cadre d'un mois consacré au football sur la chaîne franco-allemande, avec notamment début juin la diffusion de "Maradona, un gamin en or" (documentaire de 90 minutes). (AFP)
Avatar de l’utilisateur
El Marlino
Modorato Cantabile
 
Message(s) : 13923
Inscription : 29 Nov 2004 20:32
Localisation : entre Erdre et Loire

Messagepar El Marlino » 23 Mai 2006 20:53

Image

Pourquoi Nantes ? "Lorsque j'ai commencé à prospecter, à me renseigner, c'est toujours le nom du FC Nantes qui revenait en premier, raconte Loïc Bouchet, co-producteur et auteur de la série. Je me souviens qu'à chaque fois, on me disait "à Nantes, tu ne peux pas te tromper, c'est ce qui se fait de mieux !""

Image

FCNantes.fr
Dernière édition par El Marlino le 25 Mai 2006 9:47, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
El Marlino
Modorato Cantabile
 
Message(s) : 13923
Inscription : 29 Nov 2004 20:32
Localisation : entre Erdre et Loire

Messagepar Romu » 21 Juin 2006 20:41

Trouvé sur foot.fr
En tant que supporter du FC Nantes (n'en déplaise à certains, ça existe), j'ai regardé avec intérêt les reportages de Arte sur le centre de formation qui passaient tous les soirs de cette semaine à 20h15.

Outre le fait que ces documentaires étaient plutôt bien faits, on se rend compte que le football à Nantes, ce n'est pas celui d'autres clubs. D'accord, les résultats sportifs ne sont pas vraiment convaincants ces derniers temps, d'accord, le fait que Nantes se "Marseillise" ou se "Parigotise" en changeant d'entraineur et de Président n'est vraiment pas une bonne chose. Mais on se rend compte que ce club vit pour et par la formation.

Tout d'abord, les stagiaires jouissent vraiment d'une considération importante. En atteste ce joueur qui choisit de ne pas finir sa formation pour signer dans un club tunisien. On constate que pour l'entraineur de la réserve, mais aussi pour le Directeur administratif, ce choix est vécu comme un véritable échec, non seulement sportif, mais également humain.

On ressent également que l'entraineur de la réserve aime vraiment ses joueurs, qu'il les braque pour mieux les faire réagir, et qu'il considère son travail comme une préparation pour l'avenir. A Nantes, les joueurs de la réserve peuvent avoir leur chance. C'est par la formation que le football français se régénère, et Nantes n'est pas en reste dans cette voie. Quelquefois, le retour de manivelle est un peu corsé, les jeunes formés allant rapidement voir ailleurs. Mais à la limite qu'importe ? C'est le jeu du milieu du football ?

Juste un hommage pour un club différent, comme il y en a peu dans le paysage footbalistique français. Le club de mon coeur.

Allez Nantes.


Sympa non ?
Avatar de l’utilisateur
Romu
Allegro Moderato
 
Message(s) : 8985
Inscription : 08 Avr 2006 8:28
Localisation : Nantes


Retour vers Histoire du club

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité