♥ Emiliano SALA ♥

Archives, souvenirs, ex-Canaris, ...

Modérateur: FootNantais modo

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar amaru » 19 Mai 2019 17:24

Reprise du dernier message :
C'est mercredi à 21h
amaru
C'est la Kitanie
 
Message(s) : 1029
Inscription : 03 Juin 2013 21:54

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar El Marlino » 19 Mai 2019 20:11

Stade de Basse Goulaine
Image
Avatar de l’utilisateur
El Marlino
Modorato Cantabile
 
Message(s) : 14043
Inscription : 29 Nov 2004 20:32
Localisation : entre Erdre et Loire

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar CdR » 20 Mai 2019 15:05

Complexe sportif Henri Michel, tribune Emiliano Sala. C'est lui qui avait inauguré cette tribune.

ACBG :smt023
Avatar de l’utilisateur
CdR
J'ai encore dit une grosse connerie.
 
Message(s) : 12298
Inscription : 21 Août 2006 22:21
Localisation : Los Soriniéros. Ligeria atlantica

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar amaru » 20 Mai 2019 18:26

El Marlino a écrit:Stade de Basse Goulaine
Image

La photo est magnifique
amaru
C'est la Kitanie
 
Message(s) : 1029
Inscription : 03 Juin 2013 21:54

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Raspoutine » 23 Mai 2019 12:58

Montréal 8.52 AM

J’aurai pas du mater le documentaire avant d’aller bosser.

La Famille Vada, La mère, Vahid... ca m’a pris les tripes, et ca m’a donné la gerbe. J’ai honte de me dire que les Kitas seront liés à jamais à l’histoire de ce club. Humiliation, Mensonge, Mepris...Aujourd’hui encore plus qu’hier, CASSE TOI KITA !

Rendez Nous Le FCN
Avatar de l’utilisateur
Raspoutine
Rendez-nous le FCN !
 
Message(s) : 262
Inscription : 08 Déc 2011 3:55
Localisation : Criss de Tabarnak

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Niels » 24 Mai 2019 18:48

Après bosser, ça l'aurait pas mieux fait...
Au pire, tu te serais endormi devant...
Rien de surprenant... Même l'aversion de Sala pour Kita, présentée comme telle, n'était pas une exclu.
Niels
 
Message(s) : 100
Inscription : 11 Oct 2018 11:48

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Romu » 14 Août 2019 20:21

Avatar de l’utilisateur
Romu
Allegro Moderato
 
Message(s) : 8988
Inscription : 08 Avr 2006 8:28
Localisation : Nantes

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Punkantes » 31 Oct 2019 20:12

Je trouve pas le topic ,ou il n'y en a pas mais c'est l'anniversaire de Mimile aujourd'hui :smt006
Avatar de l’utilisateur
Punkantes
No yellow future
 
Message(s) : 2022
Inscription : 25 Juil 2006 11:56
Localisation : Loire Atlantique

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Tarif Maison » 26 Nov 2019 21:28

Sur O-F en ligne, l’émotion de Diego Carlos à l’évocation de Mimile.
https://www.ouest-france.fr/sport/footb ... a3d2598acf
10 mois déjà... :smt085
Tarif Maison
 
Message(s) : 1653
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Tarif Maison » 13 Déc 2019 6:08

Interview d’U. Bozok dans P-O. Par J-Y Queignec.

Un très beau cadeau qu'Emiliano m'a fait
FC Nantes. Ancien Nîmois, Umut Bozok a hérité du dernier maillot du regretté Sala. Admirateur de l'Argentin, l'attaquant lorientais, chic type, évoque pour la 1re fois « ce coup du destin ». Touchant.

Quel souvenir gardez-vous du dernier Nîmes - Nantes disputé le 16 janvier ?
- C'est le dernier match d'Emiliano Sala. Son départ à Cardiff était quasi acté. J'en garde un souvenir particulier pour avoir récupéré son maillot. Avec le recul, on se dit que c'était vraiment un match spécial. C'est difficile de trouver les mots.
Emiliano, c'est quelqu'un que vous aimiez...
- On ne peut qu'aimer cet homme car il a fait des choses exceptionnelles, avec Nantes, Niort... Je l'ai admiré. Avant d'être un bon footballeur, c'était quelqu'un de très bien. Quand on apprend brutalement qu'un homme bien disparaît, ça fait très mal. On dit souvent que les meilleurs partent en premier, ça se vérifie.
Vous lui aviez demandé son maillot avant la rencontre...
- En fait, Emiliano était remplaçant, il est entré sur la fin (à la 72e), pas moi. Au coup de sifflet, je me suis précipité vers lui pour lui demander son maillot. Car je l'appréciais énormément, c'est un exemple pour tous, notamment de combativité. Il avait toujours le sourire, il était toujours là pour l'autre.
Comment cela s'est-il fait ?
- Depuis des mois, ça me tenait à coeur. Avant le début de la saison, je m'étais dit : « Quand on affrontera Nantes, je veux le maillot d'Emiliano. » Et je l'ai. À l'annonce du drame, j'ai pris contact avec Valentin Rongier, le capitaine, pour lui rendre car j'estimais qu'il ne m'était pas forcément destiné. Je voulais l'envoyer à sa famille, en Argentine. Mais Valentin m'a dit que s'il me l'avait donné, c'est qu'il voulait me l'offrir. Il était donc pour moi.
Que lui avez-vous dit lors de l'échange ?
- Je lui ai dit : « Emiliano, est-ce que je pourrais avoir ton maillot ? Tu es vraiment un exemple pour moi. J'aime beaucoup ce que tu fais, félicitations. » Je n'avais que des éloges envers lui car c'est un homme qui mérite le respect. Il ne méritait que du bien.
Vous la gardez précieusement cette tunique...
- Tout à fait. Car c'est un très beau cadeau qu'il m'a fait, une chose que je vais garder à vie, que je raconterai à mes enfants.
Vous ne l'avez pas lavée...
- Tous les maillots que je récupère, je les donne à l'intendant. Sauf que celui-là, il ne l'avait toujours pas lavé. Dès que j'ai appris le crash d'avion, je lui ai demandé de me le rendre tel quel. Il y a toujours les traces de boue dessus.
Dans votre collection, il a une valeur à part...
- Ah oui ! Je ne le porterai jamais. C'est particulier. J'ai une trentaine de maillots dont celui de Mbappé, Marquinhos, Cavani, de grandes personnes. Avoir celui d'Emiliano, je n'en parle pas trop car je ne veux pas m'en vanter. Avec le recul, je me dis que c'est peut-être un coup du destin qu'Emiliano veuille me le donner. J'essaie de rendre l'histoire un peu plus belle car, au fond, elle est extrêmement triste.
Désormais, où voulez-vous le ranger ?
- J'aimerais bien le mettre dans un cadre, dans la maison familiale à Metz. Avec mes parents, on le suivait assidûment du fait qu'il soit buteur, comme moi. Ils se servaient de lui comme exemple. Son décès nous a tous déboussolés. Cela a été dur.
Et comment réagiriez-vous si, un jour, la famille vous sollicitait pour le récupérer...
-Ah, ben, c'est normal ! Je leur enverrai avec grand plaisir. J'estimais que ce n'était pas à moi d'avoir ce bien chez moi, c'était à la famille de le récupérer.
Le fait que vous en héritiez, ce n'est peut-être pas anodin...
- Je ne sais pas. C'est un exemple. J'estime qu'on est tous sur terre pour une mission. La mienne, c'est de rendre mes proches heureux. Même si, des fois, ça ne va pas, j'essaie d'avoir toujours le sourire car il y a toujours plus grave. La vie est trop courte, il faut vraiment profiter de chaque instant...
Tarif Maison
 
Message(s) : 1653
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Tarif Maison » 20 Jan 2020 5:14

Dans L’Equipe de ce lundi.
NANTES-BORDEAUX : Hommage à Sala avant le match
À l'occasion de la rencontre de L1 entre Nantes et Bordeaux, dimanche prochain (17 heures) au stade de la Beaujoire, la direction, les joueurs, les supporters et le FC Nantes dans son ensemble rendront un hommage à la mémoire d'Emiliano Sala, tragiquement disparu il y a un an, au côté du pilote David Ibbotson, alors qu’il rentrait en avion à Cardiff, où il venait de signer. Le FCN a précisé hier que les joueurs « délaisseront leur tunique jaune habituelle pour un maillot s'inspirant de son pays d'origine ». Les bénéfices de cette opération seront reversés aux clubs formateurs argentins de Sala : Club San Martin de Progreso et le Proyecto Crecer.
Tarif Maison
 
Message(s) : 1653
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Tarif Maison » 20 Jan 2020 10:55

Interview du frère d’Emiliano dans O-F, par Virginie Bachelier.

Le message de Dario Sala aux Nantais : « Qu’on se souvienne de l’homme qu’était Emiliano »
Un an après la disparition de son frère, Dario Sala vit au rythme de l’enquête. La famille reste unie, toujours, autour du souvenir d’Emiliano. Dans un entretien accordé à Ouest-France, il a porté la parole de la famille et dit ce qu'il attend.
[...]
Après plusieurs échanges, Dario Sala, le frère d'Emiliano a accordé un entretien à Ouest-France. Au téléphone, pendant vingt minutes, il a porté la voix de la famille, raconté avec pudeur une douleur toujours présente, et délivré un message : plus que du joueur, se souvenir de l'homme qu'était son frère, simple et humble, généreux et attachant.

Un an après la disparition de votre frère, quel sentiment prédomine ?
C’est toujours très dur, mais on essaye de surmonter la douleur en étant unis, du mieux qu’on peut, en entourant notre mère. C’est terrible, pour une mère, de perdre un enfant. Tout comme c’est difficile, pour nous, de perdre un frère (Emiliano Sala a aussi une sœur, Romina).
Beaucoup de gens, en Argentine comme en France, ont rendu hommage à Emiliano. Cela vous a-t-il aidé à surmonter cette épreuve ?
Oui, même si c’est douloureux. C’est très beau, et en même temps, ça fait mal. Ça met du baume au cœur de savoir qu’il y avait énormément de gens qui l’aimaient, qui l’entouraient. La reconnaissance de ces gens, c’est beau.
À Nantes, le public continue de chanter pour votre frère, chaque 9e minute.
J’ai vu ça, oui ! Je l’ai vu plusieurs fois sur des vidéos, sur Internet.
Vous restez en contact avec les amis nantais d’Emiliano ?
Avec Nicolas Pallois, oui, on reste en contact, on se parle. Vraiment, il nous a beaucoup aidés. La dernière fois que nous sommes venus en France, nous l’avons vu, et nous avons aussi vu Andrei Girotto le temps d’une soirée.
Chez vous, à Progreso, le terrain de football porte désormais le nom d’Emiliano Sala.
Le terrain de San Martin de Progreso porte en effet son nom, et il y a aussi une magnifique fresque qui le représente. Elle est vraiment très belle.
L’enquête n’est pas terminée…
Oui, bien sûr, c’est encore très dur. Ce qui s’est passé, on ne l’aurait jamais imaginé, c’est quelque chose qui ne te traverse jamais l’esprit, une tragédie comme ça. C’est très difficile. Maintenant, il nous reste à suivre l’enquête, pour que tout soit éclairci, qu’on sache ce qu’il s’est passé. On ne sait pas précisément combien de temps ça durera, mais on sait que ce n’est pas une procédure courte.
Vous avez des contacts avec le club de Cardiff ?
Les avocats en ont, oui.
Cardiff a refusé de payer à Nantes le montant du transfert de votre frère. De votre côté, que souhaitez-vous désormais ?
Il y a beaucoup de choses dans lesquelles on n’intervient pas, notamment dans les problèmes entre clubs. Parce que là, il s’agit d’un problème entre les deux clubs. Ce sont eux qui doivent gérer ces choses-là. Moi, la seule chose que j’espère, c’est que tout finisse par se régler.
Qu’aimeriez-vous que les gens retiennent d’Emiliano ?
J’aimerais qu’ils se souviennent à quel point il a lutté pour arriver là où il était arrivé, et comment il était en tant qu’homme. Parce que ça aussi, les gens le voyaient. Ils l’appréciaient beaucoup. Il n’était pas devenu différent, il est toujours resté le même, un garçon humble, simple. Nous sommes tous un peu pareils de ce point de vue-là, nous avons reçu une bonne éducation de la part de notre mère, elle nous a toujours appris qu’il fallait travailler.
Vous êtes déjà venus, mais reviendrez-vous à Nantes ?
On ne sait pas encore précisément quand, mais oui, on reviendra.
Tarif Maison
 
Message(s) : 1653
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar amaru » 20 Jan 2020 20:55

Florian Martin donne aussi une interview (ils se sont croisés à Niort) pas si banale quand tu sais par où est passé ce joueur (il se fait les croisés alors que la L1 l'attendait, a des complications et finit en dépression avant d'être relancé par le Paris FC - qui semble d'ailleurs avoir été incroyablement classe avec lui en l'accueillant blessé).
amaru
C'est la Kitanie
 
Message(s) : 1029
Inscription : 03 Juin 2013 21:54

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar Tarif Maison » 22 Jan 2020 5:44

Interview de Thomasson dans P-O.

Adrien Thomasson : « C’était un chic type »
Proche de l’attaquant argentin, l’ex-milieu des Canaris (2015-2018) n’en garde que de bons souvenirs. Un an après, le Strasbourgeois se rappelle de son ami disparu tragiquement.

Presse Océan : quel souvenir gardez-vous d’Emiliano Sala ?
- On est arrivé au même moment au club. On était donc souvent ensemble au début. J’ai appris à le découvrir. Ce qui m’a le plus marqué chez lui, c’est sa générosité. Toujours disponible, il était très serviable avec tout le monde. »
Comme lorsqu’on lui demandait d’aller voir des enfants malades…
- Tout à fait. Dès qu’il y avait une opération, contrairement à beaucoup, il s’y prêtait de bonne grâce.
Vous avez dû passer des soirées avec lui…
- Après certains matches, on se retrouvait. Pour des soirées sympathiques (rires). C’était un bon vivant, il aimait bien faire la fête, surtout après les victoires. C’était aussi un mauvais perdant. Il était capable de te faire la tête toute une journée parce qu’il avait perdu aux cartes.
C’était aussi un amateur de bons vins…
- Oui, mais pas que, il aimait bien la téquila, la despé… Il aimait boire de bonnes choses.
Au niveau nourriture, qu’aimait-il ?
- Forcément, en tant qu’Argentin, la viande. Il nous en parlait. Il aimait bien manger. Ce qui me faisait rire, c’est lorsqu’il revenait de vacances. Des fois, il avait 3-4 kilos de trop. On le chambrait. Du coup, il se sentait un peu coupable. Pendant une semaine, il faisait beaucoup d’abdos, de gainage pour revenir à son poids de forme. Il y parvenait.
Il donnait l’impression d’être bienveillant…
- Oui, c’était un chic type. Avec ce tempérament de combattant, c’est tout lui. On avait fait une sortie vélo à Annecy. On avait monté le col de la Forclaz. Lui, c’était l’un des plus lourds de l’effectif. Il avait fini 3e. Il s’était arraché. Il s’était mis dans le rouge. Il n’en pouvait plus !
Vous aviez été le voir chez lui, à Carquefou ?
- J’y suis allé une fois. Il avait une belle maison. Ce qu’il recherchait, c’était la tranquillité. Il ne voulait pas habiter en centre-ville, il trouvait ça trop bruyant. Il voulait aussi de la place pour recevoir sa famille, ses amis d’Argentine. »
Les souvenirs restent vivaces…
- Quand je pense à lui, j’ai toujours l’impression qu’il fait encore partie du monde du football. J’ai l’impression que je vais le voir célébrer un but. Avec ses bras, ses poings. C’est bizarre mais difficile comme sensation…
[...]
Tarif Maison
 
Message(s) : 1653
Inscription : 03 Juin 2015 21:26
Localisation : Rennes, à cause de mon boulot

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar amaru » 22 Jan 2020 8:05

J'adore :

"On avait fait une sortie vélo à Annecy. On avait monté le col de la Forclaz. Lui, c’était l’un des plus lourds de l’effectif. Il avait fini 3e. Il s’était arraché. Il s’était mis dans le rouge. Il n’en pouvait plus ! "
amaru
C'est la Kitanie
 
Message(s) : 1029
Inscription : 03 Juin 2013 21:54

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar NaonedRijsel » 22 Jan 2020 12:09

C’était aussi un amateur de bons vins…
- Oui, mais pas que, il aimait bien la téquila, la despé… Il aimait boire de bonnes choses.


Comment peut on associer la déspé avec qualité :?: :smt100
Avatar de l’utilisateur
NaonedRijsel
Blasé du FC Kita
 
Message(s) : 1263
Inscription : 14 Avr 2005 14:11
Localisation : Green Venice

Re: ♥ Emiliano SALA ♥

Messagepar petit-breton » 22 Jan 2020 13:19

Photo prise hier soir, à l’occasion de la victoire 3-1 en coupe du roi contre Levante.


Image
Avatar de l’utilisateur
petit-breton
Nazareth
 
Message(s) : 2375
Inscription : 30 Mai 2005 13:39

Précédent

Retour vers Histoire du club

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)