Le Chili futur champion du monde

Pour ceux que le FCK désespère, ailleurs c'est parfois mieux.

Modérateur: FootNantais modo

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 11 Oct 2017 1:11

Reprise du dernier message :
Égalisation du Pérou (Guerrero sur cf)
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 387
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar superman » 11 Oct 2017 1:12

Le Pérou vient d' égaliser sur coup franc... ( et est en barrage ) Ospina est pas génial sur ce coup là ... sans parler du placement du mur... :gloups
Si le Pérou marque c' est la Colombie qui se retrouve en barrage ( contre la nouvelle zélande ), si la Colombie marque le Pérou est éliminé et le Chili est en barrage.
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8779
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar superman » 11 Oct 2017 1:13

Le Paraguay peut se la mordre ( défaite 0-1 à domicile contre le Venezuela ) avec une victoire ils étaient qualifiés.
Dernière édition par superman le 11 Oct 2017 1:39, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
superman
qu'est-ce que vous faites dans ma chambre ?
 
Message(s) : 8779
Inscription : 15 Fév 2006 4:46

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 11 Oct 2017 1:15

:smt022 :smt022
Sur ces derniers matchs, c'était le Chili pré-2006. C'était pas les joueurs le souci.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 11 Oct 2017 1:17

Faut se dire que sans les points cadeau gagnés au TAS, ça fait longtemps qu'on aurait cessé d'y croire.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 11 Oct 2017 1:18

Les péruviens qui n'attaquent plus dans la dernière minute :?

Fini, Colombie 4e, Pérou barragiste.
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 387
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 11 Oct 2017 1:24

Plus qu'à supporter le Pérou. :smt022 :smt022 :smt022
Maintenant,beaucoup à reconstruire. Pizzi ne peut honnêtement pas continuer, même la Centenario ne peut pas rattraper l'indigence des éliminatoires. Ca n'aurait peut-être rien changé, mais la non-sélection de Diaz sur la dernière journée va être difficile à pardonner.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar Vikingix » 11 Oct 2017 10:12

zamorano a écrit:Faut se dire que sans les points cadeau gagnés au TAS, ça fait longtemps qu'on aurait cessé d'y croire.


En fait c'est pire que ça.
Sans cette réclamation... le Chili serait barragiste devant le Pérou :gloups
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 18968
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes/Angers

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 11 Oct 2017 10:42

Ce karma...
Si Ospina ne touche pas le ballon sur le coup-franc de Guerrero, le but n'est pas validé et on n'assiste pas à l'armistice de la fin du match.

Pizzi s'en va, les trois même noms de toujours reviennent, sans trop d'espoir de concrétisation : le retour de dieu, celui de son prophète (Berizzo) et l'éternel mirage, Pellegrini. Au moins cette fois la fédé aura le temps pour faire son choix. Mais avec quel joueurs ? Incertitude sur la suite pour Bravo, Vidal avait déjà annoncé qu'il ne resterait plus longtemps (mais si on devait croire tout ce qu'il raconte...).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar titoune » 11 Oct 2017 11:21

Chier, une des équipes que j'adore suivre pendant les mondiaux parce qu'il y a toujours du spectacle :smt022

Courage Zam ;)
Avatar de l’utilisateur
titoune
Vainqueur de la ligue Europa !
 
Message(s) : 6644
Inscription : 16 Oct 2007 8:51
Localisation : Angers

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar titoune » 13 Oct 2017 9:58

Avatar de l’utilisateur
titoune
Vainqueur de la ligue Europa !
 
Message(s) : 6644
Inscription : 16 Oct 2007 8:51
Localisation : Angers

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 16 Oct 2017 21:32

J'ai du mal avec le lynchage général de Vidal en ce moment. Déjà les propos de Sampa qui sortent deux ans après, par LUN (si el Mercurio ment, la Tercera invente et LUN affabule), plus les insinuations de l'entourage de Bravo sur des joueurs qui passent leur temps à faire la fête et arrivent aux entraînements bourrés, ce que Bravo lui-même ne semble pas démentir...
Merde, on s'en doutait un poil que Vidal aime un peu trop la boisson, qu'il a un égo monstrueux et mérite souvent des baffes. Si c'était si important, il y a eu de multiples occasions de le suspendre, et aux dernières nouvelles tout le monde était content quand Sampa l'a gardé après qu'il ait crashé sa bagnole.
Après Bielsa, le seul qui a tenté de vraiment mettre de l'ordre et de sanctionner, c'était paradoxalement le plus coulant des sélectionneurs, Borghi. On a vu la réussite qui a suivi le désastre du Bautizazo de Valdivia, Bose et Jara.

Et puis quoi, c'est Vidal le coupable de la prestation nulle à chier contre le Brésil, alors qu'il était suspendu ? Celle où on est clairement venus en se disant qu'un nul suffirait ? Celle où le premier but vient d'une grosse faute de main de Bravo et les deux suivants d'une défense abandonnée vu qu'il a fallu attaquer à l'arrache, dans une panique totale ? J'ai un énorme respect pour Bravo comme gardien, mais un capitaine ce n'est pas que pour négocier les primes. Avec son statut, son expérience, il ne pouvait vraiment rien faire d'autre pour le groupe qu'envoyer sa famille baver sur Twitter quand tout le monde est déjà par terre ?

Il y a clairement eu un relâchement dans les têtes, tu ne peux pas te qualifier après une journée où tu perds à domicile contre le Paraguay puis en Bolivie, sans rien proposer. Il y a aussi eu des erreurs de Pizzi. L'attitude attentiste en Equateur et en Bolivie coûte six points, alors que d'habitude, la Roja supporte plutôt bien l'altitude. C'est Díaz qui a dit je ne sais plus quand que l'essence de cette équipe était de presser, de mettre de l'intensité, et qu'ils ont arrêté de le faire. La capacité de le faire était pourtant toujours là, suffit de revoir ce mythique match contre le Mexique. Durant cette Centenario, il y avait d'ailleurs des choses intéressantes qu'on voyait peu auparavant, comme sur les longs ballons, où l'on négligeait presque de les prendre de la tête pour pouvoir presser derrière. On n'en a rien revu par la suite.

Aussi eu des préparations difficiles, avec des joueurs qui sont régulièrement arrivés sans jouer en club, certains n'avaient repris que depuis un match avant l'avant-dernière journée de qualifs. D'autres ont nettement baissé de niveau en club (Jara) ou en sélection (le Medel de ces derniers mois est loin du patron d'il y a quelques temps, Díaz a eu une malchance épouvantable, Vargas ne sert pas à grand chose s'il n'a pas de soutien cohérent). Plus une gestion difficile de la fatigue, il aurait peut-être mieux valu faire reposer certains cadres durant la coupe des confédérations, les gars n'ont eu aucune intersaison complète depuis 2013 (enchaînement mondial, Copa x2, Conférérations).

Quel énorme gâchis, alors que ces éliminatoires étaient les plus ouverts depuis longtemps, à l'exclusion du Brésil qui les a survolés.

Désillusions aussi chez les jeunes, les U17, pourtant finalistes continentaux ayant été sortis en poule du mondial, sans marquer un seul but et en prenant des valises contre les Anglais et Irakiens. Ca rappelle les U20 qui ont été ridicules au niveau sudam après avoir fait des dizaines de bons résultats en amical.

Le point positif, c'est que des entraîneurs comme Mario Salas (UC) ou Nico Cordova (Wanderers) se sont exprimés, appelant de leurs vœux des changements profonds, en partant de la formation, et en critiquant la vision à court terme des dirigeants. Alors, c'est vrai, il y a quelques changements positifs, comme la fin des poules régionales en catégories de jeunes (passer des 8-0 chaque week-end à Melipilla United ou au Lokomotiv Quilpué, c'est sûr que ça faisait pas trop progresser), le retour au championnat aller-retour chez les adultes, mais tant que l'ANFP ne forcera pas les clubs à se bouger, ça ne servira pas à grand chose...

___________________________________________


Retour au championnat pour reprendre du moral, avec un Monumental plein pour recevoir Wanderers. Comme quoi, des opérations de tarifs populaires comme ce week-end, ça marche. Pour suppléer la suspension de Baeza, Guede a mis un duo Suazo - Figueroa, Ricky Alvarez prenant la place du premier sur le côté gauche, pour une de ses premières titularisations en pro.

----------------- Orión
--- Zaldivia - Barroso - Meza
Opazo - Figueroa - Suazo - Alvarez
--------- Valdivia --- Valdés
--------------- Paredes

Peu concluant, les deux derniers sont sortis à la pause, remplacés par Araya, qui a apporté plus de qualité technique au milieu, et Morales qui est venu soutenir Paredes. Le match est resté assez fermé, jusqu'à la double expulsion du Mago et d'un Wanderino, qui se sont un peu chauffés. Honnêtement, deux jaunes auraient réglé l'affaire. A 10 contre 10, les espaces se sont ouverts, et Morales, puis Paredes se sont servis l'un l'autre pour un 2-0 sans briller qui propulse l'Albo en tête du tournoi de transition. En tête, car, merveilles du championnat chilien, Unión Española, leader invaincu et qui n'avait pas encaissé de buts en 8 journées, en a pris 4 chez Palestino, avant-dernier.

Ce qui donne :

Image

Avec six journées restantes et un Audax - Colo Colo dès samedi.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 22 Oct 2017 11:51

Déplacement sur le synthétique de la Florida contre Audax, la difficulté étant de remplacé Vladivia (suspendu) et Valdés (forfait). Tout le monde attendait Villanueva pour remplacer le Mago, Guede a surpris en alignant Benjamín "el Topo" Berríos en relayeur avec Maturana en meneur, tout en gardant Morales devant.

----------------- Orión
--- Zaldivia - Barroso - Meza
Opazo - Baeza - Berríos - Suazo
-------------- Maturana
------- Paredes --- Morales

Certes, sans ses deux anciens, l'équipe a eu moins le contrôle du ballon, mais en les remplaçant par deux U20 plus Matu (qui n'a pas brillé), elle a gagné en hargne et en intensité, étant capable d'aller emmerder la relance adverse et d'être très rapide en contre, bien aidée par les espaces monstrueux laissés par la défense des Tanos. Morales, Paredes, Rivero (de retour après des semaines de bouderie car le club ne l'a pas laissé partir), 0-3, affaire réglée.



Points positifs : les gamins ne détonnent pas quand ils doivent remplacer les vieux. De ce que je lis, l'Espagnol Manuel Crespo a repris en main toutes les équipes de jeunes, avec beaucoup de surclassement et la volonté de suivre le style de l'équipe première. Pas vu longtemps, mais Berríos me plait, dans le genre petit, vif et batailleur.

Orión est une agréable surprise aussi. Avec les commentaires lors de son arrivée, je m'attendais à un gardien en fin de carrière, il n'en est rien. Il est certes assez lourd et son jeu au pied laisse à désirer, mais il ordonne parfaitement sa défense, ne commet pas d'énormes erreurs et sort ce qu'il faut. :smt023

Un autre Audax Colo Colo, mais cette fois en Libertadores féminine, avec l'Audax Corinthians (brésilien donc) qui bat les Albitas en finale aux tirs au but. Je n'y connais strictement rien en foot féminin, donc pas de commentaires.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 29 Oct 2017 9:58

En terme de matchs pourri, on en tient un bon avec ce déplacement à Temuco.
Tout commençait avec le genou de Meza qui tournait. Malgré tout, on réussissait à bien contrôler le match, en se procurant de bonnes occasions et sans trop souffrir derrière. Seul un Paredes diminué physiquement et quelques cafouillages empêchaient l'ouverture du score. Côté Temuco, ça cassait du petit bois, Opazo se prenant une méchante semelle en pleine surface, sans réaction de l'arbitre. Pire, Berríos prenait un jaune alors que c'est son adversaire qui s'était essuyé les crampons sur son genou. L'arbitre n'avait rien dit au départ, c'est le 4e qui le lui a signalé.

Retour de la pause, Berríos commet une faute bête et évitable dans la surface adverse, deuxième jaune. Les esprits commencent à se chauffer, rapport à l'arnaque du premier. A 10 contre 11, Temuco commence à nous faire souffrir. Péno logique sur une main de Zaldivia, grosse confusion dans la foulée, l'arbitre commençant par donner un jaune à Opazo, puis le lui retirant et le donnant finalement à Zaldivia, qui en avait déjà un. Paredes, sur le banc, prend le 3e rouge de la journée, là encore après discussion avec le 4e arbitre.
1-0 pour Temuco.

Avec deux joueurs en moins, les albos réussissent à se procurer quelques occasions de revenir, mais le match se termine sur un nouveau péno pour Temuco, toujours aussi indiscutable. Cette fois Oríon le sort.

Après avoir fait signe aux joueurs de sortir sans discuter, Guede pète un câble dans les vestiaires, s'embrouille à nouveau avec le 4e arbitre (ce vieux Pato Polic, qui pour sa dernière saison en tant qu'arbitre en prend plein la gueule, avec des décisions parfois bizarres), et déclare en conférence de presse que celui-ci n'a cessé de le provoquer durant le match.

Avec tout ça, on laisse la possibilité aux autres de nous passer devant, et on jouera le prochain match contre Unión Española sans deux de nos trois centraux titulaires, sans Paredes ni Berríos. Wouhouh.

Cet aprèm, clásico universitario, en espérant que l'UC batte la U.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 30 Oct 2017 0:58

Situation merveilleuse en Primera B : à deux journées de la fin, La Calera remporte le tournoi de transition 2017 et jouera une finale pour jouer en Primera A contre San Marcos, (second du tournoi 2016-17, le champion Curico jouant déjà en première division).

Sauf que dans le même temps, ils ne sont qu'à deux points de la descente, qui se joue sur le coefficient des deux tournois pré-cités. Les gars peuvent donc se retrouver en première, deuxième ou troisième division selon le résultat de trois matchs. :bravo:

L'héritage de l'administration Jadue est magnifique. Par bonheur le grand n'importe quoi en matière d'organisation des championnats s'arrête cette saison.

______________________

En première div, restent quatre journées, tout est toujours aussi serré :

Image

Avec Unión-Colo (dimanche prochain, plus aucune place restante au Monumental), Everton-Colo, Everton-Antofagasta et Unión-Everton restant à jouer. Et la U qui a le calendrier le plus simple de tous.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar Vikingix » 30 Oct 2017 8:19

zamorano a écrit:Situation merveilleuse en Primera B : à deux journées de la fin, La Calera remporte le tournoi de transition 2017 et jouera une finale pour jouer en Primera A contre San Marcos, (second du tournoi 2016-17, le champion Curico jouant déjà en première division).

Sauf que dans le même temps, ils ne sont qu'à deux points de la descente, qui se joue sur le coefficient des deux tournois pré-cités. Les gars peuvent donc se retrouver en première, deuxième ou troisième division selon le résultat de trois matchs. :bravo:


Je suis pas certain d'avoir tout compris (il me semble que le championnat Argentin avait un fonctionnement équivalent à une époque), mais est-ce qu'on peut imaginer un cas extrême où un club soit à la fois champion et relégable ? Et qu'est ce qui se passerait ?
Avatar de l’utilisateur
Vikingix
Arantxa
 
Message(s) : 18968
Inscription : 28 Août 2005 21:08
Localisation : Nantes/Angers

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 30 Oct 2017 8:45

Vikingix a écrit:Je suis pas certain d'avoir tout compris

Moi non plus. :gloups
Le descenso se joue en effet à l'argentine, moyenne de points par match , ici sur "deux" saisons (en réalité une et demie dans ce cas précis, assez spécial). Pour la possibilité d'être promu et relégué, je ne sais pas, lu des commentaires selon lesquels ils ne joueraient pas le barrage de montée s'ils descendent, d'autres qu'ils le feraient mais en joueraient un autre contre le dernier de la Primera A... Pis pas envie de me plonger dans les règlements. :oups:
Il en ressort surtout qu'apparemment pas grand monde n'avait envisagé ce type de situation, pas même à la fédé. Pourtant, avec des championnats courts, avec 14 et 16 équipes et avec une instabilité des effectifs chronique, c'était loin d 'être impossible.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 03 Nov 2017 18:50

Paolo Guerrero positif au contrôle anti-dopage après le match Argentine-Pérou.
Donc, si je résume, le Chili s'est fait éliminé par un but marqué par un joueur dopé, sur un coup-franc indirect qui n'aurait pas compté sans la bêtise d'Ospina, sans oublier qu'ils n'auraient pas été dans la course sans la plainte chilienne contre la Bolivie, que le Pérou n'a fait que suivre.
On aurait dû se douter qu'après un siècle d'échecs, le petit coup de pouce du destin lors des deux Copas América était clairement faustien.

Edith : J'espère qu'il ne le soit pas, dopé, ce serait trop triste pour le Pérou.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 06 Nov 2017 10:00

Pour reprendre la tête, réception d'Unión Española, devant 40 000 supporters, mais sans deux centraux sur trois (Meza out plusieurs mois :smt022 ) et sans Paredes qui a pris deux matchs de suspension :

------------------- Orión
--- Campos - Barroso - Baeza
Opazo - Valdés - Araya - Suazo
--------------- Valdivia
--------- Rivero --- Morales

Palermo a surpris, avec une Unión qui a joué beaucoup plus haut que d'habitude, tentant d'empêcher toute relance propre. Sauf que, si la perte de Zaldivia et Meza a rendu la défense moins imperméable, Campos et Baeza sont nettement supérieurs techniquement et ont simplement cassé la première ligne du pressing, par leurs passes ou leurs dribbles. Brillant offensivement (drôle de voir qu'il devient un élément offensif important quand on le redescend en défense), Baeza a cependant bien raté son match comme défenseur, avec un CSC, responsable sur le second but et plusieurs coups francs où il met en jeu tous les attaquants adverses, mais sans conséquences.

Sans Paredes, on perd certes en qualité, mais on gagne en dynamisme, l'équipe passant très vite de son repli à l'attaque, bien aidée par un Opazo supersonique, qui y est allé de son but, sur un beau service de Morales. Plus un but de chacune des pointes, deux pénos de Pajarito Valdés, 5-2, l'affaire est réglée. Curieusement, les stats (possession, tirs, précision, etc) montrent un match très équilibré, alors que dans les faits, Uníon aurait pu en prendre un ou deux de plus et n'a presque pas inquiété Orión.

Deux semaines de pause maintenant (l'ANFP avait prévu de s'arrêter pour le possible barrage contre la Nouvelle-Zélande :smt022 ) et déplacement contre Everton.

Image

En cas d'égalité, les deux premiers (à la différence de buts) joueraient une finale.

Oh, et on a revu Michael Ríos pendant les cinq dernières minutes, après un an d'arrêt et deux opérations aux tendons d'Achille (oui, les deux à la suite). :smt023
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 25 Nov 2017 20:43

En termes de début de match foiré, celui de la U, qui reçoit Audax en ce moment, est splendide. Premier but encaissé après seize secondes, expulsion une minute après, menés 0-3 à la 25e. :bravo:
Tout le monde disait que les Chunchos étaient ceux qui jouaient le plus mal des trois leaders, ultra dépendants du jeu long de Jara et de la réception de Pinilla, ça se confirme maintenant que ce dernier est absent.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 26 Nov 2017 18:06

Grosse victoire alba, 2-3 au Sausalito contre Everton.

------------------ Orión
--- Zaldivia - Barroso - Campos
Opazo - Baeza - Valdés - Suazo
--------------- Valdivia
--------- Rivero --- Morales

Un des meilleurs matchs de ce que j'ai vu de ce championnat, avec deux équipes très proches. Tout c'est joué sur des détails, la qualité de Valdivia et Rivero omniprésents, les réflexes ralentis du vieil Eduardo Lobos, qui sort certes deux belles frappes d'Opazo et Valdés, mais se troue sur le deuxième but, une frappe assez anodine du Pajaro.
Le but de la victoire arrive à la 90e, Rivero reprend un centre de Nico Orellana. Le contre vient après un centre en tribune de Camilo Rodríguez, latéral droit d'Everton (formé au Colo), qui reste deux secondes de trop à se lamenter et n'arrivera jamais à rattraper Orellana.



Tout celà, en attendant la rencontre d'Unión Española, place le Cacique dans une position ultra-favorable, surtout que les Hispanos et Everton jouent ensemble à la dernière journée.

Image

(J'oubliais de mentionner dans les détails que l'arbitre pardonne Zaldivia, qui oblige Everton à terminer le match avec le Pato Rubio sur une jambe).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 04 Déc 2017 10:33

Avant-dernière journée, rien à signaler hormis la victoire d'Unión contre Audax, qui élimine les Italicos de la course au titre. Dans le même temps, la U et le Colo s'imposaient contre l'UdeC et Curicó.

Curicó, c'est le partenaire fétiche de Pablo Guede, déjà quatre amicaux contre eux dans la dernière année, toujours accrochés. Résultat, les Torteros ont causé bien du souci à l'arrière-garde alba, profitant d'un surnombre au milieu où Baeza, pas trop aidé par les replis de Valdés et du Mago, se retrouvait à devoir marquer deux joueurs, aboutissant à deux nombreuses tentatives de frappes de loin, dont un golazo de 30 mètres sur lequel Orión ne peut rien faire.
Pas mal d'imprécisions aussi, dans la relance de la part de Zaldivia, dans les conduites de balle de Valdés et dans la vivacité de Paredes, qui a eu beaucoup de mal à tenir le ballon devant. Même de cette manière, il aurait été possible de se rassurer plus tôt, avec des ratés ddevant le but de Rivero et une barre de Valdivia. A la place, il a fallu s'accrocher à son siège quand Orión sort de sa cage un nouveau missile de loin, qui aurait pu signifier le 3-3 à quelques minutes de la fin.

Samedi prochain, déplacement à Concepción contre Huachipato (le club acerero a préféré s'en mettre plein les fouilles en se délocalisant à l'Ester Roa pour accueillir 27 000 hinchas, en grande majorité colocolinos, plutôt que de rester dans son petit stade CAP de Talcahuano). Une victoire serait synonyme de titre.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 10 Déc 2017 1:11

\:D/ \:D/ ¡El Albo campeón! \:D/ \:D/

Bien entendu, après avoir réussi à voir l'essentiel de la saison, je rate le match du titre. :-D
0-0 à la 74e, puis un péno de Pajarito et on déroule, 0-3 grâce à Rivero et Orellana, la victoire d'Unión ne change rien, 32e étoile pour Colo Colo.



Comme le dit le dicton, "de atrás pica el Indio", le Cacique avait fait un mauvais début de semestre, mais quand la machine s'est remise en route, plus rien ne n'a pu l'arrêter, à par un petit écueil à Temuco. Tous les principaux rivaux (U, Unión, Audax, Everton) ont été battus en en prenant au moins trois dans le bec.

D'aucuns diront que cette équipe est loin de la folie de ce qu'on attend de celles de Pablo Guede, qu'il a renié sa philosophie ultra offensive. Et pourtant, s'il est vrai qu'elle est loin de son Palestino qui partait à l'abordage et pressait à dix dans le camp adverse, ce Colo Colo est devenu un machine à but en partant de derrière. Terminée, la défense à reculons, terminées, les courses pour rattraper les attaquants qui partaient dans le dos. Celui qui perd la balle presse immédiatement, mais si cela ne fonctionne pas, tout le monde se replie dans son camp, prêt à repartir à trois cents à l'heure en contre.

Un gardien costaud comme Orión, qui ne s'est jamais troué et a assuré des parades cruciales, une défense à trois (Zaldivia, Barroso et Meza puis Campos) solide et qui n'hésite pas à sortir en jouant voire monter, rassurée par la présence d'un Baeza toujours là pour couvrir (même s'il y perd dans son apport offensif, les couvertures sont la première chose que Guede lui demandait).
Un Pajarito Valdés qui assure la liaison avec l'attaque et n'hésite pas à provoquer balle au pied, bien qu'il ait régulièrement eu des pertes de balles beaucoup trop dangereuses.
Un latéral supersonique et bon techniquement comme Opazo à droite, un autre dur au mal et infatigable comme Gabi Suazo à gauche.
Devant, Rivero retrouvé et buteur décisif, toujours là pour proposer de bons appels et faire chier les défenseurs. El Tanque Paredes, chaque fois un peu plus lent, mais toujours là pour marquer et donner des buts, à l'intelligence. Plus tous les petits qui ont su être bon quand il fallait entrer ou remplacer un blessé ou suspendu. Devant, el Tanquecito Morales, pour apporter du poids et du physique en attaque, plus Nico Orellana pour sa vitesse et son abattage. Au milieu déf, Jorge Araya enfin débarrassé de ses blessures. El Topo Benjamin Berríos comme relayeur ou latéral droit, encore tendre mais vif et batailleur, parfois trop. Villanueva impeccable pour ses débuts quand il a fallu remplacer Valdivia.

Valdivia. C'est lui, le symbole de cette équipe. Trop vieux, trop fragile, venant d'un championnat quasi-amateur, beaucoup s'attendaient à un retour foireux. Et c'est un Maguinho de gala qu'on a découvert. Un qui tient 90 minutes, qui ne boit plus ( :gloups ), qui s'arrache pour revenir défendre et qui n'a pas oublié comment mettre deux ou trois caviars par rencontre. Et qui célèbre chaque but comme si c'était une finale de Libertadores. Un Mago qui fait aimer ce putain de sport. :smt007

Image
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar sansai » 10 Déc 2017 2:18

C'est beau. :-)
sansai
Sévit aussi sur le forum des Cahiers du foot
 
Message(s) : 42959
Inscription : 17 Mars 2008 21:53
Localisation : Pont-Réan

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar Aurn » 10 Déc 2017 7:48

El Mago :smt007
Avatar de l’utilisateur
Aurn
♥ Jocelyn Gourvennec ♥
 
Message(s) : 4827
Inscription : 11 Déc 2006 21:38

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 10 Déc 2017 12:37

Maintenant, la question, c'est comment on fait pour ne pas continuer à être ridicules en Libertadores. Et il n'y a pas de réponse simple.

Commencer par garder Guede et le prolonger vu qu'il ne lui reste que 6 mois de contrat. En espérant qu'il souhaite continuer.
Faire le ménage dans l'effectif. Ceux qui avaient commencé comme titulaires ou étaient au moins dans le groupe et on disparu, les Ramón Fernández, Canchita Gonzáles, dont les départs sont presque actés, Vilches qui est passé de 3e attaquant à 6 ou 7e. En finir avec Figueroa, que Guede a ressorti du placard hier avant de l'y remettre vite fait à la mi-temps. Faire une sortie honorable pour le désormais viejo Pistolero Gonzalo Fierro, qui est entré hier pour les cinq dernières minutes, ça ressemble beaucoup à des adieux.

Se poser la question des talentueux qui ont passé plus de temps à l'infirmerie qu'ailleurs, Véjar, Bolados. Peut-être un prêt pour qu'ils reprennent du temps de jeu. Peut-être pareil pour Araya, qui serait certes un des premiers remplaçants, mais auquel il faudrait laisser l'occasion, à 23 ans, de faire enfin une première saison complète, même si c'est ailleurs.

Trouver une alternative à Valdés, qui s'est certes remis d'une mauvaise saison et a été super important, mais sur lequel j'ai quelques doutes pour les matchs au plus haut niveau, où perdre le ballon à 40m de ses buts devient trop dangereux. Un nom revient, qui ferait le bonheur de tous, c'est celui de Mati Fernández, qui n'a plus que six mois de contrat à Necaxa.

Devant, une priorité, retenir Rivero, qui voulait déjà partir au début du semestre. Le hic, c'est que c'est un des seuls à pouvoir apporter des sous dans les caisses. Sinon, trouver un remplaçant ou confier en Orellana et Morales.

Deux retours de prêt, Luis Pavez qui s'est refait une santé à Wanderers et pourrait concurrencer Suazo à gauche, et Carvallo qui a finalement enchaîné les matchs à Antofagasta, devenant un des meilleurs passeurs du championnat. Il pourrait être un bon remplaçant pour Valdivia, avec Villanueva qui attendrait derrière eux.

Pour le reste, faire confiance aux jeunes, qui ont montré qu'ils étaient à la hauteur quand on a fait appel à eux.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5591
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

PrécédentSuivant

Retour vers Football

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : fabcampbon, Sikamikanico et 3 invité(s)