Le Chili futur champion du monde

Pour ceux que le FCK désespère, ailleurs c'est parfois mieux.

Modérateur: FootNantais modo

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 19 Déc 2018 19:14

Reprise du dernier message :
Nouvel entraîneur confirmé : Mario Salas, el Comandante et son éternel regard de chien battu.
Autre ancien joueur du club au milieu des années 90, coéquipier de l'actuel directeur sportif et son ancien adjoint quand celui-ci était lui-même entraîneur (sans grand succès).
Depuis, des débuts solo à Barnechea qu'il emmena en Primera B, de la selection U20 qu'il mena au mondial avec la génération des Castillo, Lichnovsky, Rabello, Henríquez, à Huachipato où il arriva en Sudamericana et à la Cato, double champion avec cette belle équipe tournant autour de Buonanotte et Nico Castillo. Il sort d'une escapade péruvienne où il vient de remporter le championnat avec le Sporting Cristal, où l'on retrouve entre autres l’ex-Montpelliérain Emanuel Herrera qui est sur une série de 43 pions en 44 matchs. :o

Mes souvenirs datent surtout de la Cato, un neuf en pointe qui jouait en appui de deux ailiers (Fuenzalida et Noir) et d'un vrai dix, une vraie volonté de presser et d'être toujours offensif. Derrière c'était plus funky et si le résultat ne suivait pas il avait tendance à envoyer tous les attaquants qu'il avait sous la main en même temps. Sans compter ses nombreuses expulsions du banc (el Comediante...).

Mais globalement un bon entraîneur, doublé d'un type qui parait correct, ça paraît un des meilleurs choix possibles dans les noms qui ont été envisagés.

L'adversaire en Sudamericana sera la Catolica équatorienne, avec aller à Quito. Dans les autres matchs, Unión Española jouera contre les petits nouveaux de Mushuc Runa (Bolivie).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 20 Jan 2019 13:05

Après deux amicaux contre des équipes des divisions inférieures argentines, premier vrai match contre Estudiantes, dans le cadre de la Noche Alba, où l'on présente l'effectif et les recrues. Recrues, il n'y en avait qu'une, Gabriel Costa, milieu droit uruguayo-péruvien qui a suivi Mario Salas depuis le Sporting Cristal et qui sort d'une saison à 26 buts et 19 dernières passes. Aurait également dû être présenté Juan Carlos Gaete, jeune joueur provenant de Cobresal, mais l'affaire a tourné au fiasco, il se dit que le gamin aurait très mal digéré la pression entourant le club après ses premiers entraînements, que sa copine ne voulait pas quitter sa ville etc. Tout ça pour terminer par le détail qu'il manquait la signature de son agent et du club auquel il appartenait à l'origine. Bref, il se retrouve sans club, l'intention étant apparemment de le faire signer à nouveau pour le prêter. :smt100

Les autres nouvelles têtes étaient les retours de prêt de Bolados et Andrés Vilches. Pour noter la cohérence du truc, Vilches avait été mis dehors par la direction, mais Salas a demandé sa réincorporation dès son arrivée, lui qui l'a connu à Huachipato.

-------------------- Cortés
Opazo -- Zaldivia -- Insaurralde -- Pérez
------------- Pavez --- Carmona
------------------ Valdivia
Bolados ------ Paredes ------ Aguilera

Etaient absents Morales et Villanueva, en sélection pour le fiasco en cours du Sudaméricano U20.
Défaite 0-2 sans montrer grand chose, ce qui est déjà plus que le semestre passé. :?

Quelques enseignements :

Cortés enfin titulaire, Orión sur le banc
Damian Pérez est toujours aussi mauvais, mais à toujours le compère d'Espina comme agent.
Carmona - Pavez ensemble, ça va être compliqué, deux profils trop défensifs. Gabriel Suazo a remplacé Carmona en deuxième période et a tout de suite apporté du liant et du dynamisme. Avec le départ de Baeza en Arabie (RIP) et la nullité de Pérez, ça fait deux postes qui se libèrent pour que Gaby reprenne une place de titulaire.
Bolados invisible, faudra espérer que Salas fasse un miracle pour revoir le joueur de ses débuts.
Aguilera pas loin d'être le meilleur sur la pelouse, culotté, rapide, il devrait être dans les U20 à gratter du temps de jeu cette année.
Paredes hors du coup dès qu'il n'a plus le mètre et les secondes de répit que lui offrent les défenses du championnat local. Si on repart avec lui titulaire, on est mal barré et surtout on ne prépare rien pour l'avenir. Valdés est aussi entré en seconde période, moi qui espérait de le voir partir finir sa carrière à Palestino. Le grand plan de rajeunissement d'Espina se résume pour l'instant à la fin de contrat de Fierro.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 01 Fév 2019 19:20

Trois nouveaux amicaux, trois nouvelles défaites. Contre Unión Española, une bonne première mi-temps, puis une à ne rien produire, contre l'UC, dépassés à tous les niveaux, et contre Everton, avec encore un une seconde période apocalyptique.

Un point commun : les pires moments coïncident avec la présence des vieilles gloires. Plus ils sont nombreux, pire c'est. Paredes, Valdés, voire Orión sont clairement dans l'année de trop (voire la deuxième pour Pajarito). Valdivia est encore plus ou moins frais mais a apparemment décidé de ne plus se replacer, et a flirté avec le rouge contre la Cato, avec des coups assez inhabituels pour lui. Orión s'est réglé son cas de lui-même contre Everton en faisant un combo relance ratée/point dans la figure de l'attaquant/péno/blessure pour trois mois.

Quand elle le peut, l'équipe montre pourtant de nets progrès par rapport au néant de l'an passé, tentant de combiner sur les ailes et d'incorporer un relayeur dans les offensives. Le système semble être un 4-2-3-1 (1-3?) avec un 6 net et un 8 au milieu.

Deux nouvelles recrues sont arrivées, De La Fuente, latéral gauche de la U de Concepción, un des plus réguliers du championnat, pas brillant mais solide, pour remplacer Pérez, libéré par le club (ouf), ainsi que Javier "el Búfalo" Parraguez, le surnom résume assez bien le 9 venant de Huachipato. Une possible arrivée de l'ancien Xeneize Pablo Mouche serait dans les cartons (j'ai du mal à m'enthousiasmer).

On se dirige vers une défense à 4 avec Cortés dans les buts. Les latéraux tournent pour l'instant entre Opazo, Campos (les deux polyvalents) et De La Fuente. Idem pour les centraux avec Zaldivia (qui s'est démis l'épaule), Insaurralde et Barroso, avec Campos qui peut dépanner.
Au milieu, un 6 qui serait Pavez ou Carmona, un relayeur avec le seul Suazo (à la limite Pavez s'il se lâche ou Provoste s'il progresse). Inconnue pour Valdés, hors du coup depuis des mois mais qui continue à apparaître par-ci par-là. Valdivia en 10 avec Villanueva et/ou Provoste sur le banc.
Sur les ailes, Costa à droite semble partir comme titulaire vu que Salas l'a fait venir et le connait. Aguilera et Bolados pour l'autre côté, on a enfin vu sur le dernier match des éclairs de ce que Bolados faisait il y a deux ans à Antofagasta, prions pour la résurrection. Vilches peut dépanner à gauche.
En pointe, cela tournera entre Paredes (le moins possible j'espère, je me contrefous de ses records personnels), Parraguez, Vilches et Morales.

Un gros manque au milieu pour accompagner Suazo, qui va jouer gros cette saison. Il apporte dans l'intensité, la vitesse, mais pêche par surdose de fougue et d'imprécisions alors que techniquement il a des qualités. Les autres jeunes vont devoir lutter pour s'imposer. Villanueva d'abord contre lui-même, bourré de talent mais avec cette nonchalance qu'on ne pardonne qu'au Mago. Provoste pour trouver une place avec un physique poids plume, Morales contre son poids et une grosse concurrence, où il est malgré tout le seul avec une pointe de vitesse correcte.

J'ai confiance en Salas, en ayant conscience qu'il se fera sans doute expulser du banc deux ou trois fois dans la saison, mais j'ai du mal à évaluer l'effectif, avec quelques vieux dépassés, des jeunes tendres et une classe intermédiaire dont on ne sait trop quel est le niveau actuel (Carmona, Pavez, Campos, Vilches, Bolados etc).
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 02 Fév 2019 11:21

Bon voilà, Mouche. 31 ans, sa dernière saison convaincante étant loin derrière lui. 500 000$. Alors qu'on avait Pinares au club. Ah, mais il était trop cher en salaire. Donc Espina et Ruiz-Tagle (tout se règle entre les deux sans contact avec le reste de la direction) l'on bazardé avant même l'arrivée de l'entraîneur. Pas grave si Valdés qui gagne autant ou plus et n'est plus en état d'être un joueur pro est lui resté.

La gestion d'Espina et GRT nous renvoie vers 2009-12, avec l'obsession de la rentabilité du club, les Argentins de seconde zone, les investissements inexistants chez les jeunes, merveilleux. Avec la vente de Baeza et l'argent de la revente du Canal del Fútbol que tous les clubs ont touché, il y avait plus d'argent au club que depuis des années. Mais non, aucun effort pour les demandes de Salas.

Il voulait rapatrier Puch ? Il est finalement arrivé à l'UC. Il voulait un 9 ? On lui a dit Parraguez ou personne. Au moins il a réussi à faire revenir Vilches qui était libre après qu'on l'ait libéré. On été aussi ciblé Parra de Cobreloa, qui a terminé à la U, tout comme le très bon Torres de Huachipato. C'est sûr qu'en cherchant à tout pris des pourcentages des joueurs pour faire baisser le prix...

Ah, Espina était arrivé en proclamant que les grands objectifs étaient de rajeunir l'effectif et de recruter de préférence chilien, entre 20 et 27 ans afin de pouvoir revendre et/ou profiter de joueurs en pleine maturité. Conclusion : prolongation d'Orión, 37 ans, Paredes et Valdés toujours présents, recrutement de Barrios, 33 ans, Pérez, 29, Pavez, 28, Costa, 28, Mouche, 31, Parraguez, 29. Ah, j'oubliais le petit Danny Pérez, 19 ans, qui n'a pas vu l'équipe première vu qu'il s'agit d'un arrangement entre agents.

Quand on voit la Cato, avec un budget bien moindre, continue depuis des années à recruter malin et à sortir des jeunes du centre de formation qui s'imposent en équipe première... Tiens, ils en ont d'ailleurs profité pour récupérer Pinares pour une bouchée de pain. :smt100
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 04 Fév 2019 20:52

howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 494
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 05 Fév 2019 22:35

Après un transfert en MLS qui a semble-t-il capoté à cause de la visite médicale... Fatigué le Mati. :(

Côté Albo, dernier renfort, Darío Melo vient remplacer Orión out pour quelques mois. Longtemps annoncé dans les futurs successeurs de Bravo, il s'est retrouvé libre après un conflit avec la direction de Palestino et signe un an. Curieusement, Melo était le titulaire de la sélection U20 sous Salas, et Cortés était à l'époque son remplaçant. La situation devrait être maintenant inversée. Tout ça parce que le troisième gardien était censé être Omar Carabalí, formé au club mais Equatorien et que les places d'étrangers sont prises (dont une par Orión tant qu'à faire). Tout parfaitement calculé, comme d'habitude. :roll:

Sinon j'ai oublié de poster le tirage de la Copa América qui se tiendra en juin :

Groupe A : Brésil, Bolivie, Venezuela, Pérou
Groupe B : Argentine, Colombie, Paraguay, Qatar
Groupe C : Uruguay, Equateur, Japon, Chili

J'aimais mieux quand on invitait les nords et centre-américains...
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 18 Fév 2019 20:17

Primera División 2019, journée 1.

Comme tous les ans, les équipes se sont largement recomposées à l'intersaison, avec souvent plus d'une dizaine d'arrivées. LE champion Católica a semble-t-il été le plus malin, ne perdant personne d'indispensable et se renforçant avec des noms intéressants sur ses points faibles, rapatriant du Mexique Juan Cornejo et Edson Puch (une des attractions du championnat au vu de ses débuts) pour renouveler son côté gauche, tentant l'énième relance de la carrière d'un Jeisson Vargas perdu en MLS et ajoutant Valber Huerta à sa défense, lui qui à 25 ans complète sa tournée des trois grands clubs.

La U a recruté en masse mais débute de la pire des façons, éliminée au tour préliminaire de la Libertadores par le très modeste Melgar en produisant un football tout à fait médiocre, avec un entraîneur, Kudelka, qui n'apprécierait pas du tout la gestion de la direction.

Libertadores justement, où Palestino a fait l'exploit d'aller sortir Independiente Medellín, avec à sa tête el Mago Jiménez (pour ceux qui se souviennent de cette funeste Copa América 2011), revenu du Golfe à la moitié de saison passée et montrant qu'il est toujours à un bon niveau.

Dans les autres transferts marquant, Pinilla revient au foot après six mois d'arrêt forcé, chez le promu Coquimbo. Arrivée en masse d'ex-Boca et River, avec Agustin Rossi à Antofagasta (second gardien Xeneize, titulaire lors de la finale de Libertadores aller), Batalla, Walter Bou (frère de) et Marcelo Larrondo à La Calera, plus Mouche au Colo.

O'Higgins recrute un maillot sponsorisé par MacDo, offrant au monde cette horreur :

Image


Ils ont déjà promis de le retirer.

---------------------------------------


Pour la partie intéressante ( :-D ), le Cacique se déplaçait chez une Unión Española qui nous avait battu il y a quelques semaines en amical. Avec les forfaits de Zaldivia, Valvivia et Paredes, Mario Salas envoyait sur le terrain :

-------------------- Cortés
Opazo - Barroso - Insaurralde - De la Fuente
-------------------- Pavez
-------- Alarcón ------------ Suazo
Costa ---------- Vilches ----------- Mouche

Et ce fut une bien belle surprise au Santa Laura, puisqu'on a redécouvert que les Albos étaient capables de jouer, de jouer vite et de jouer bien, avec une victoire 1-3.

Privant Unión du ballon, récupérant dans le camp adverse, avec des combinaisons intéressantes entre les deux trios formés par les latéraux, ailiers et relayeurs. Une ouverture du score d'un coup-franc de Mouche, bien plus actif que ce que j'imaginais, pas d'affolement malgré l'égalisation dans la foulée, et deux pions d'un Vilches qui a surtout servi de point d'appui.

Mention à un Gaby Suazo libéré, certes toujours un peu brouillon défensivement mais proposant tellement et déployant tant d'énergie qu'on ne eut lui en vouloir. Bon match aussi de Williams Alarcón, 18 ans, qui s'est tenu a jouer simple, en peu de touches, très propre. Le troisième but est en grande partie de sa facture.

Par contre on va sans doute flipper par moments en défense.

Maintenant, v falloir attendre de voir ce que fera Salas quand Paredes reviendra, s'il osera le mettre sur le banc, car il est à mes yeux totalement incompatible avec le rythme qu'il entend donner à cette équipe, rien que voir le pressing de Vilches et Costa hier, impossible pour notre grand ancien de les imiter.

Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 25 Fév 2019 16:39

Première surprise de la saison avec la défaite de la Cato à domicile contre Iquique, un des probables candidats à la descente. Pas vu le match.

Vu par contre celui de la U contre O'Higgins, c'était terrifiant.
L'impression de voir une équipe entière dépressive, sans idées, avec les cerveaux qui tournent au ralenti, de multiples pertes de balle à trente mètres de leur but contre un seul attaquant qui presse, des vendanges à foison (parce que les mecs ont quand même du talent pour arriver devant le but et que O'Higgins c'est pas terrible). Défaite 0-1 pour les chunchos, avec comme image marquante Gabriel Torres, pourtant pas un petit jeune émotif, qui fond en larmes à la fin de la partie. Deuxième journée et les heures de Kudelka semblent déjà comptées, que la décision vienne de la direction ou de lui-même, après qu'il ait pourtant fait des miracles l'an passé.

Deuxième victoire pour les Albos du Comandante Salas, qui répétait la même formation, cette fois contre la U de Concepción. Match très intéressant à suivre, les deux équipes tentant de mettre une grosse intensité, de presser le plus haut possible, avec deux fous furieux sur les bancs (Salas donc, et Bozán à l'UdeC) qui hurlent dès que le jeu ralenti trop à leur goût Logiquement, cela a conduit à de nombreuses approximations techniques, mais c'était globalement très plaisant à voir. 1-0 sur un but de la tête de Parraguez, qui pourrait être une bonne alternative à un Vilches actif et vaillant, mais trop erratique balle au pied.

Une des nouveautés cette saison est l'attitude des arbitres, qui ont visiblement reçu la consigne de donner le plus de continuité possible au jeu. Il est vrai que ces dernières saisons étaient assez insupportables à être hachées toutes les 30 secondes par le sifflet à chaque contact (ce dont certains profitaient largement, je pense en particulier à Valdivia). Du coup, ça permet plus de rythme, avec le risque évident de trop laisser taper et que ça tourne à la baston, comme entre la U et O'Higgins où ça a failli en venir aux mains.

Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 06 Mars 2019 21:05

L'Albo enchaîne, 3-4 contre Curicó. Début de match ébouriffant, 1-4 à la 25e, les Torteros dépassés faisaient cagade sur cagade et presque chaque occasion terminait en but.
Point noir, De La Fuente se blessait au genou très vite et Salas, sans autre latéral sur le banc, repositionnait Suazo sur le côté et faisait entrer Valdés, qui a tenu jusqu'à la pause avant de s'effondrer et de trottiner toute une mi-temps. Jouant effectivement à 10, Colo Colo se mettait à souffrir, surtout que Curicó comprenait que la solution miracle consistait à balancer sur leur grande perche devant, qui prenait tout de la tête. Victoire en serrant les dents et les fesses, pour partager la première place avec La Calera, qui commence la saison comme celle de l'an passé. Tout en sachant que leurs propriétaires (et agents) argentins ouvriront la braderie dès la mi-saison...

Pour remplacer De La Fuente, Salas a fait revenir en urgence une vieille connaissance, Cristian el Flaco Gutiérrez, qui appartenait encore au club mais n'était pas pris en compte après s'être enterré en prêt à Huachipato. Le garçon n'a plus joué depuis l'été dernier, mais si jamais Salas réussit à le faire remettre sur pied et devenir ne serait-ce que la moitié du joueur qu'il promettait être il y a deux ou trois ans... :smt007
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 14 Mars 2019 17:13

Les 24 pour les matchs contre Mexique (encore) et Etats-Unis :

Arqueros

Gabriel Arias, Racing (Argentina)
Brayan Cortés, Colo Colo
Lawrence Vigouroux, Swindon Town (Inglaterra)

Defensas

Paulo Díaz, Al-Ahli (Arabia Saudita)
Mauricio Isla, Fenerbahce (Turquía)
Gonzalo Jara, Estudiantes de La Plata (Argentina)
Igor Lichnovsky, Cruz Azul (México)
Guillermo Maripán, Alavés (España)
Eugenio Mena, Racing (Argentina)
Óscar Opazo, Colo Colo
Sebastián Vegas, Morelia (México)

Volantes

Charles Aránguiz, Bayer Leverkusen (Alemania)
Pablo Hernández, Independiente (Argentina)
Jimmy Martínez, U. de Chile
Gary Medel, Besiktas (Turquía)
Esteban Pavez, Colo Colo
Erick Pulgar, Bologna (Italia)
Diego Valdés, Santos (México)
Arturo Vidal, FC Barcelona (España)

Delanteros

Nicolás Castillo, América (México)
Jean Meneses, León (México)
Felipe Mora, Pumas (México)
Iván Morales, Colo Colo
Diego Rubio, Colorado Rapids (Estados Unidos)

Pour être honnête, je n'ai pas la moindre idée de ce que Rueda veut faire et comprends encore moins de comment il entend y parvenir. Ce sont les derniers amicaux avant la Copa América.
Des joueurs comme Sagal et Roco ont joué presque tous les matchs jusque-là sous ses ordres et disparaissent d'un coup. Jara réapparaît, Vigouroux est là on ne sait trop pourquoi (sérieux, 4e div anglaise...). On a terminé par tirer un trait sur la carrière en rouge de Marcelo Díaz, difficile de croire que ce soit pour des raisons sportives, idem pour Vargas, même alors que Sánchez est forfait et que seul Castillo semble un attaquant plus ou moins au niveau. Par contre, quatre 9 purs, un joueur de côté (Meneses).

Non, sincèrement je ne comprends plus, deux matchs avant la compétition et c'est le flou total, presque plus qu'à l'arrivée de RRR. :?
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 23 Mars 2019 9:53

Défaite 3-1 contre le Mexique. Pas vu le match, mais les commentaires semblent très durs.
---------------- Arias
Isla --- Medel -- Maripán - Mena
-------------- Pulgar
---- Aránguiz --- Hernández
--------------- Vidal
------ Castillo --- Morales

Quelques doutes sur l'organisation au milieu.
Mais envoyer le petit (par l'âge) au charbon de cette manière, ça me paraissait d'avance promis au carnage. Si physiquement il est tout à fait au niveau, il a encore de grosses lacunes techniques et tactiques, ce n'est pas pour rien qu'il n'est pas titulaire en championnat. Et l'association avec un autre pur joueur d'axe comme Castillo qui est loin d'être un joueur vif, malgré ses nombreuses autres qualités, ça m'inspire des doutes. Pendant ce temps-là, Vargas...

On nous raconte à longueur de semaine que Pulgar fait des merveilles en Italie. De ce que je lis aujourd'hui, on attend toujours de le voir en sélection. Voilà. Pulgar n'est pas Díaz, Hernández n'est pas Valdivia ou , Mena n'est plus lui-même, Morales n'est ni Vargas ni Sánchez et Rueda n'est ni Sampa et encore moins Bielsa, mais est surtout peu cohérent.

Ses déclarations d'avant-match, justifiant la sélection de Morales par le fait que Sánchez ne serait pas éternel... D'accord, mais ne me dis pas que tu veux remplacer le profil de Sánchez par un 9 relativement rapide et puissant mais tout à fait pataud. Dans le même ordre d'idées, tu ne peux pas justifier la mise à l'écart de Díaz par son âge et appeler dans le même temps Jara et Hernández (son coéquipier de club, comme Mena et Arias).

Je comprends plus grand chose, et ai peur que cette Copa América tourne au vinaigre.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 02 Mai 2019 18:27

Quelques semaines et tout est bouleversé chez le Cacique.

'fin, tout sauf la capacité à être ridicule sur le plan international. :smt022
Aux mémorables Deportivo Pasto, Delfín et autre anonymes bourreaux des albos s'ajoute maintenant l'Universidad Católica équatorienne.

Une victoire 0-1 dans l'altitude de Quito en poche, on arrivait plein de confiance pour le retour.

Salas lançait sur la pelouse :

---------------------- Cortés
Campos - Zaldivia - Barroso - Opazo
-------------- Pavez --- Alarcón
-------------------- Valdivia
Costa ---------- Paredes ---------- Mouche

Manquaient Suazo, forfait après un très vilain KO ce week-end, et Gutiérrez, qui semble s'imposer à gauche et retrouver un bon niveau mais n'avait pu être inscrit à temps. L'UC de Quito n'a rien proposé de bien folichon, mais avec un Campos à la rue et une défense centrale itou, on ne pouvait rien espérer de bon. Défaite 0-1, Paredes qui rate cinq énormes occasions, tirs au but, trois ratés de suite (dont encore une fois Paredes), adieu à la Sudaca.

Des questions se posent, tant sur l'équipe que les rendements individuels. Certains ne sont clairement pas au niveau, tel Costa, annoncé comme un renfort de poids mais qui est un fantôme depuis son arrivée, très léger physiquement, beaucoup de grosses erreurs techniques. Pareil pour Mouche, qui après de très bons débuts, décline et fait systématiquement les mauvais choix. Peu ont compris la décision de laisser Ivan Morales sur le banc alors qu'il avait montré de bonnes choses en remplacement de Costa sur les dernières rencontres.

Les trois centraux sont un sombre crétin pourtant talentueux (Zaldivia), un vieux vicelard bon de la tête avec des parpaings en lieu de pieds (Insaurralde) et un vieux crack sur le déclin (Barroso). Considérant que les deux premiers peuvent à tout moment te laisser à 10 ou péter un câble, c'est pas rassurant.

Valdivia est un cas à part. A 35 ans, il a encore de beaux restes, ainsi qu'une volonté de défendre qu'il n'avait pas dans sa jeunesse (on ne remerciera jamais assez Sampaoli pour avoir fait cette transformation en sélection). Mais curieusement, depuis son retour après une longue blessure, son impact sur le jeu serait presque négatif.
En son absence, avec un milieu Pavez-Suazo-Alarcón, soit un 6 et deux relayeurs, l'équipe était plus dynamique, plus rapide, des tentatives de combiner. Avec lui, j'ai l'impression que le jeu devient plus stéréotypé, malgré un génie toujours intact. Donne la balle au 10 et attends qu'il fasse un miracle. Ce qui se résume souvent à la passe (géniale quand ça veut bien) pour le débordement du latéral et centre.

Mébon, je disais que tout était bouleversé et je pensais surtout à la direction.
Exit la mafia piñeriste de Ruiz-tagle et Vial (leurs prête-noms restent cependant à la table des actionnaires), voici le retour triomphal d'Anibal Mosa à la tête du club, un an après son éviction. Le Chilo-syrien est redevenu actionnaire principal, et s'est assuré de la fidélité du Club Social en présentant un nom, celui d'Harold Mayne-Nicholls. L'ancien président de l'ANFP époque Bielsa, candidat malheureux à la fédé, revient en force dans le milieu du foot en prenant la vice-présidence du club. L'espoir est qu'il réussisse à en prendre le contrôle en tenant en laisse le mégalomane Mosa. Je ne sais ce qu'il adviendra, mais voir un mec compétent à la direction colocolina est une nouveauté réjouissante.

Petit mot de la Cato chilienne qui contrôle le championnat tranquillou, tandis que la U s'enfonce dans la crise, malgré (à cause ?) un changement d'entraîneur, bonne dernière du classement, et elle aussi chamboulant tout son organigramme, avec démission d'un président qui en avait marre, largage de directeur sportif et arrivée de glorieux anciens (ne les voyant qu'à travers leurs ex rôles de consultants média, Superman Vargas et le Polaco Goldberg semblent à priori deux bonnes pioches) pour réformer tout le projet du club.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 18 Mai 2019 15:56

Si quelqu'un est intéressé, le superclasico est sur le point de commencer. Colo Colo ne doit pas laisser l'UC prendre trop d'avance en tête, et la U souhaite simplement sauver sa peau en première division.

http://futbolchile.net/2019/05/18/mira- ... -division/

Tout est si en faveur du Cacique (sauf la manière de jouer les dernières semaines) que ça ne peut que mal se passer. :-D
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 18 Mai 2019 18:01

1-1, moche de la première à la dernière minute.
J'avoue ne pas comprendre certains choix de Salas, Costa inutile, Paredes qui joue diminué et sort avant la pause. Je comprends pas où est passée l'équipe qui mettait du rythme, de l'intensité durant les 2-3 premières journées (les mauvaises langues diront que les retours de blessure des anciens...). Après, clairement, on n'a aucun 9 décent et le seul qui pourrait l'être, Morales, entre systématiquement sur un côté, vu qu'on n'a pas non plus d'ailiers corrects à part Mouche qui fait plus ou moins illusion.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 26 Mai 2019 6:10

Mi-saison au Chili, pause qui sera occupée par la coupe, la Copa América et le tournoi de Toulon.

Le bilan des trois grands à l'international s'achève sur un désastre, conclu par le 5-0 encaissé par l'UC en Équateur contre Independiente del Valle. Par chance, Palestino et la Calera viennent apporter un peu de baume au cœur en Sudamericana, malgré des moyens inexistants pour le premier et la promesse de chamboulements d'effectif pour le second. Les Caleranos devront défendre le 1-0 acquis contre l'Atlético Mineiro, après avoir sorti Chapecoense, Palestino devra retourner un 1-0 face aux Vénézuéliens de Zulia après avoir été reversé des poules de Libertadores où ils ont fait bonne figure contre River, Internacional et Alianza Lima.

En championnat, l'UC a trois points d'avance sur Colo Colo et un match en moins.
Dans la nuit, le cacique recevait un Audax très en forme, sans Paredes et avec une blessure de Valdivia après 5 minutes.

-------------------- Cortés
Campos - Zaldivia - Insa- Opazo
-------------- Pavez --- Suazo
----------------- Villanueva
Morales -------- Vilches ---------- Mouche

Et avec cette équipe rajeunie, oh surprise, on a revu le jeu du début de saison, quand les anciens étaient déjà absents. Pressing haut, les gamins qui prennent l'initiative, un dynamisme qu'on avait rangé au placard malgré des imprécisions techniques et un peu de cafouillage. 3-0 incontestable, Audax n'a pas vu le ballon. On en a profité pour faire rejouer Bolados après une longue blessure, il pourrait être une bonne alternative à Costa et Mouche afin de replacer Morales en pointe et faire reposer un Vilches vaillant comme tout mais bien trop limité. J'attends aussi de voir la concurrence entre Gutiérrez (forfait hier) et De la Fuente (qui revient) pour le latéral gauche, une option offensive et une défensive.

On en est réduit à espérer que les blessures de Paredes, Valdivia et Valdés soient les plus longues possibles voir se prolongent jusqu'à la retraite, car quand ils sont aptes ou à 50%, ils jouent dans tous les cas. Ça fait trop longtemps que cet effectif aurait dû être renouvelé (j'ajoute Barroso, Orion et Insaurralde dans le lot), ça devient bien trop criant aujourd'hui.

En priant qu'un Mati Fernandez tout cassé ne revienne pas. Je l'ai adoré, mais après avoir l'avoir vu préférer prendre des sous au Mexique puis à Junior, ça passe pas. Pis bon, si on pouvait éviter de convertir les gamins en évangéliques, déjà qu'avec Barroso... :smt022 :smt022
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 27 Mai 2019 20:54

howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 494
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar canari29 » 07 Juin 2019 23:48

Un objectif/ prono pour la copa america (+Qatar+Japon :roll: ) ?
Avatar de l’utilisateur
canari29
Go Belgium
 
Message(s) : 2600
Inscription : 30 Mai 2007 11:19
Localisation : Parc gratuit

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 08 Juin 2019 13:47

Vu les deux dernières années, passer les poules. :smt022

Rapport à la liste, le nom à retenir est évidemment celui de Turboman, Vargas qui avait été écarté depuis plus d'un an et qui revient enfin. Finalement, on a l'impression qu'après tous ses essais, Rueda revient à quelque chose de plus classique, avec du Fuenzalida et du Beausejour.

Derrière, absence de Roco qui paie son inactivité en Turquie après avoir été régulièrement sélectionné. Pour une fois, j'ai l'idée que soit Isla ou Bose (longtemps blessé cette saison) pourraient laisser une de leurs places à Opazo dans le 11. Les centraux seront sans doute Medel et Maripán, avec Jara et Paulo Diaz en réserve, ce dernier pouvant dépanner à droite.

Au milieu, à voir qui accompagnera Vidal et Aránguiz. Je ne crois pas trop en Pavez, Pulgar finara peut-être par confirmer et PP Hernández est toujours là, plus Diego Valdés si on souhaite un vrai meneur.

Devant, tout dépendra de la santé de Sánchez et du schéma souhaité par Rueda, qui pourrait revenir si nécessaire à deux pointes au lieu du trio qu'il a presque toujours fait jouer. Castillo est en méforme, Chapita apporte de l'intelligence à droite, Vargas est Vargas. Sagal et Junior ont joué les premiers rôles durant les amicaux mais risquent de disparaitre (moins je vois Junior Fernandes en rouge, mieux je me porte).

Soit dans l'idéal :

------------- Arias
Isla - Medel - Maripán - Beausejour (option Opazo des deux côtés)
------------- Pulgar
------- Vidal ----- Aránguiz
Fuenzalida - Vargas -- Sánchez

Quoique sur le dernier match de préparation, 2-1 contre Haïti, il a terminé avec un losange/carré Pulgar, Hernández, Vidal, Aránguiz avec le Chapa et Vargas devant. Un but chacun d'ailleurs.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 12 Juin 2019 18:07

La dernière compo est donc la bonne, confirmée par Rueda en personne, à cinq jour du match. :o
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 17 Juin 2019 23:52

Mi-temps, 1-0 contre le Japon.
Une première demi-heure assez équilibrée, avec des japonais qui ressortent vite pour profiter des espaces, mais la pression de la Roja s'accentue en fin de période, au point de les enfermer dans leur moitié de terrain. Toujours des imprécisions dans le dernier geste, jusqu'au but de Pulgar, tête sur corner. Une énorme occasion du Japon avant la pause, suite à une mauvaise passe en retrait de Sánchez.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 18 Juin 2019 7:20

Victoire finale 4-0. Pas pu voir le match , me suis endormi avant :oups:

Ça a donné quoi ? Sachant que ce n'est pas forcément le meilleur match pour se faire un avis, le Japon envoyant une équipe très rajeunie pour préparer les JO 2020.

A voir contre l'Equateur, et surtout l'Uruguay impressionnante (en tout cas en première mi temps, pas vu la 2e :oups: ) contre ces mêmes équatoriens.

Dans les matchs précédents :

- le Brésil a tranquillement disposé du sparring partner bolivien
- Pérou et Venezuela, deux outsiders, se sont neutralisés, dans un match un peu décevant pour ma part, mais dont le résultat permet de "garder la pression" (tout est relatif) sur le Brésil
- le Paraguay qui se fait accroché par un Qatar semble-t-il séduisant (pas vu le match)
- Et enfin le gros coup de la Colombie qui tape une Argentine pas si naze que ça (mais dans telles idées), grâce à des énormes Roger Martinez et Wilmar Barrios.

Point infirmerie : Muriel (Colombie) et Vecino (Uruguay) sont out jusqu'à la fin de la compétition.
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 494
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 18 Juin 2019 15:19

De très loin le meilleur match sous Rueda. Comme tu dis, l'adversaire était cependant assez naïf et le score très lourd, ils nous ont pas mal dominé après le 2-0, avec de grosses occasions, avant qu'ils se prennent les deux derniers pions en deux minutes. En première période l'idée était de les presser fort et de les étouffer, ça s'est relâché ensuite (par choix mais aussi parce que les Japonais se sont mis à mieux combiner entre eux).
La défense et Pulgar me laissent pas mal de doutes, faudra pas laisser ces espaces aux autres du groupe, je suis loin d'être confiant. Sánchez a eu du mal aussi, peu de rythme. Vidal et Aránguiz pas loin de leur meilleur niveau, Fuenzalida dans ses œuvres, précieux dans le jeu, mauvais à la conclusion, Vargas sera toujours Vargas, tu ne le vois pas pendant une mi-temps, il termine avec deux buts, pas des plus moches en plus. Pour l'anecdote, il dépasse maintenant Sa-Za et se rapproche tranquillement de Sánchez.

Malheureusement raté tous les autres matchs, juste vu que les stades semblent bien vides. :(
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 21 Juin 2019 7:40

Uruguay - Japon, meilleur match de la compétition jusque là.

Ces jeunes japonais sont vraiment intéressants, ça ne laisse présager que du bon pour le futur de la sélection nippone ! Et le pire c'est qu'en faisant 6 changements par rapport au match du Chili, ils ont été meilleurs. Mention spéciale à leur 10, Nakajima, qui joue à Dubaï apparemment, et aux milieux Shibazaki et Itakura, qui ont donné beaucoup de fil à retordre au milieu expérimenté uruguayen.

En face pourtant, c'était vraiment fort encore une fois. Les deux devant à leur niveau, la charnière aussi. Grosse rentré de De arrascaeta !

A noter que le 2e de ce groupe jouera la Colombie en quart...
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 494
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 21 Juin 2019 23:08

CHAPITAAAA :smt007
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar howie » 21 Juin 2019 23:14

C'est faiblard l'Equateur quand même.
howie
Vamos Cafeteros !
 
Message(s) : 494
Inscription : 23 Nov 2007 8:38
Localisation : entre nantes et lyon

Re: Le Chili futur champion du monde

Messagepar zamorano » 21 Juin 2019 23:39

Rooh Arias. Je le sens pas ce soir.
Avatar de l’utilisateur
zamorano
Chante mon canari
 
Message(s) : 5725
Inscription : 27 Mai 2006 14:51
Localisation : six pieds sous terre

PrécédentSuivant

Retour vers Football

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron